Banner Ukraine du 12 septembre 2022.
Publié Modifié

L'armée ukrainienne dit enchaîner les succès, le Kremlin entend poursuivre son offensive

- L'armée ukrainienne a affirmé lundi qu'elle enchaînait les succès dans le cadre de sa contre-offensive contre l'armée russe, assurant avoir repris "plus de 20 localités" en 24 heures. Kiev avait déjà revendiqué dimanche de nouveaux succès militaires contre les Russes dans l'est et le sud de son territoire.

- La Russie a de son côté affirmé avoir bombardé des zones dans la région de Kharkiv, à l'est de Ukraine, qui ont été reconquises ces derniers jours par les forces de Kiev au cours d'une contre-offensive éclair. Le Kremlin a assuré que son intervention militaire en Ukraine allait continuer "jusqu'à ce que les objectifs soient atteints".

- L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) fait état de signaux positifs dans les consultations menées avec Kiev et Moscou pour l'établissement d'une zone de sécurité autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia. Le sixième et dernier réacteur de la centrale avait été mis à l'arrêt dimanche.

Suivi assuré par RTSinfo

00h00

Le suivi des événements de mardi

>> Suivez en détails les événements de la journée de mardi : Moscou annonce des "frappes massives" face aux percées ukrainiennes

22h20

L'armée ukrainienne a repris près de 6000 km2, affirme Volodymyr Zelensky

L'armée ukrainienne a repris près de 6000 km2 de territoire contrôlé par les forces russes lors de sa contre-offensive lancée début septembre, a affirmé lundi le président Volodymyr Zelensky.

"Nous continuons d'avancer", a-t-il déclaré dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

Le président a remercié séparément trois unités militaires, dont il a loué la "bravoure" dans cette opération qui a abouti, s'ils sont consolidés, aux plus importants gains territoriaux pour l'Ukraine depuis le retrait des forces russes de la banlieue de Kiev fin mars.

22h15

Les soldats russes de la région de Kharkiv se replieraient vers leur pays

Les Etats-Unis estiment qu'une grande partie des soldats russes qui se sont repliés devant l'avancée des troupes ukrainiennes dans la région de Kharkiv ont franchi la frontière pour rentrer en Russie, a déclaré lundi un responsable de l'armée américaine.

"Dans les environs de Kharkiv, nous estimons que les forces russes ont largement renoncé à leurs gains (territoriaux) et se sont retirées vers le nord et l'est", a déclaré ce responsable, qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat.

19h15

Six mois après, quel est l'impact réel des sanctions occidentales sur l'économie russe?

Alors que l'Europe fait face à une forte inflation, en particulier dans les prix de l'énergie, la question de l'efficacité des sanctions infligées à la Russie se pose avec de plus en plus d'insistance. En l'absence d'indicateurs économiques précis venus de Moscou, les Occidentaux spéculent et croisent les doigts.

Lancées en plusieurs vagues dans la foulée de l'invasion de l'Ukraine, les sanctions occidentales envers la Russie étaient supposées étouffer l'économie russe et assécher les finances de Moscou, afin de lui faire renoncer à sa guerre.

Mais pour l'heure, elles semblent n'avoir que peu d'effets sur la vie quotidienne de la population russe. Elles semblent même paradoxalement bénéficier en partie à l'économie russe, tandis que les populations européennes souffrent du renchérissement de l'énergie, les hydrocarbures en tête.

>> L'éclairage de Tout un monde :

Un terminal pétrolier dans la région de Saint-Petersbourg, en Russie. [Keystone - Anatoly Maltsev]Keystone - Anatoly Maltsev
Les sanctions contre la Russie fonctionnent-elles ? / Tout un monde / 5 min. / le 12 septembre 2022

>> Plus de détails : Six mois après, quel est l'impact réel des sanctions occidentales sur l'économie russe?

17h40

Des corps de civils retrouvés avec des "traces de torture"

Quatre corps de civils tués ont été retrouvés avec des "traces de torture" dans le village de Zaliznytchné, dans la région de Kharkiv, récemment repris par Kiev aux forces russes, a annoncé le Parquet ukrainien.

Selon lui, les quatre cadavres ont été trouvés dimanche et "portaient des traces de torture". "Trois d'entre eux ont été enterrés sur le territoire de propriétés familiales, un autre a été enterré sur le territoire de l'usine d'asphalte en face de la gare ferroviaire", a-t-il précisé sur Facebook.

"Selon la version préliminaire de l'enquête, les victimes ont été tuées par les militaires russes pendant l'occupation du village", a poursuivi le Parquet ukrainien.

Selon lui, ce sont les habitants qui "se sont adressés aux forces de l'ordre et ont signalé que des militaires russes avaient tué leurs concitoyens" après le passage de ce village sous contrôle ukrainien la semaine dernière.

16h50

La situation est "difficile", concède un responsable séparatiste

L'un des principaux dirigeants des séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine, Denis Pouchiline, a reconnu lundi sur une chaîne de télévision russe une situation "difficile" sur le front face à la contre-offensive ukrainienne. Il a assuré que les forces russes "tiennent bon".

Ces déclarations interviennent après que l'armée ukrainienne a revendiqué d'importants gains territoriaux ces derniers jours face aux troupes de Moscou, principalement dans la région de Kharkiv, dans le nord-est, mais également dans le sud et l'est.

"Bombardements massifs"

"L'adversaire tente d'endommager les infrastructures critiques et civiles", a déclaré Denis Pouchiline, évoquant des "bombardements massifs".

Ce responsable, qui est à la tête de la "république" unilatéralement proclamée par les séparatistes à Donetsk, a notamment fait état d'assauts ukrainiens sur la ville de Lyman, dans l'est.

15h35

L'AIEA voit des signes positifs pour la centrale de Zaporijjia

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) fait état de signaux positifs dans les consultations menées avec Kiev et Moscou pour l'établissement d'une zone de sécurité autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia.

"J'ai vu des signes montrant qu'ils sont intéressés par un tel accord", a déclaré le directeur général Rafael Grossi. "Nous discutons des différentes caractéristiques techniques", comme le périmètre de cette zone ou le travail des deux experts de l'AIEA présents sur place. "J'observe que les deux parties coopèrent avec nous et posent des questions, beaucoup de questions", a-t-il poursuivi.

Un véhicule militaire russe parqué devant la centrale de Zaporijjia. [Reuters - Alexander Ermochenko]

Dans un rapport publié la semaine dernière peu après une mission sur place, l'AIEA avait préconisé l'introduction d'une zone de protection du site.

Située dans le sud de l'Ukraine et occupée depuis le 4 mars par les forces russes, cette centrale, la plus grande d'Europe, a été plusieurs fois bombardée ces dernières semaines, Moscou et Kiev s'accusant mutuellement de ces frappes.

Si Kiev préconise pour sa part une zone démilitarisée, Rafel Grossi a appelé à "garder les choses simples". "Il faut que l'Ukraine et la Russie se mettent d'accord sur le principe très simple de ne pas attaquer ou bombarder la centrale (....), il faut l'engagement qu'aucune action militaire ne visera la centrale et ses environs", a-t-il expliqué.

14h00

Enquête disciplinaire ouverte contre Roger Köppel

Une enquête disciplinaire est ouverte contre le conseiller national UDC Roger Köppel pour violation présumée de la confidentialité des séances. Le Bureau du Parlement entendra l'élu zurichois lors d'une de ses prochaines séances ordinaires.

Le Bureau a pris cette décision par 11 voix contre 2, ont indiqué les services du Parlement sur Twitter. Avec l'ouverture de l'enquête disciplinaire, Roger Köppel pourrait écoper d'un blâme, ou être exclu, pour un maximum de six mois, des commissions dont il est membre, par exemple.

Le conseiller national (UDC-ZH) Roger Köppel en mai 2022, en pleine lecture de la Weltwoche, qu'il dirige. [KEYSTONE - Peter Klaunzer]

Documents de commission

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, le conseiller national, aussi patron de la Weltwoche, est soupçonné d'avoir rendu public sur sa chaîne vidéo "Weltwoche Daily" des documents confidentiels issus de la commission de politique extérieure du National, qui avait porté plainte.

Les deux commissions de l'immunité avaient renoncé fin août à lever l'immunité de l'élu UDC à la suite d'une affaire de divulgation de documents confidentiels, dans le contexte de la guerre en Ukraine.

13h00

Des frappes russes ont été tirées en représailles aux succès militaires ukrainiens

D'importantes coupures d'eau et d'électricité sont survenues dimanche soir dans l'est de l'Ukraine, après des frappes russes, qui visaient selon Kiev des infrastructures civiles. Ces attaques auraient été menées en représailles après les succès militaires engrangés par l'armée de Kiev sur le front de Kharkiv, depuis bientôt une semaine.

Dans le viseur de Moscou se trouvent les installations du réseau électrique et de distribution d'eau contrôlées par les autorités de Kiev. Des pannes d'électricité totales dans les régions de Kharkiv et Donetsk ont également été signalées. Pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky, ceci n'est pas l'effet du hasard.

>> Les explications du 12h45 :

Dans l’est de l’Ukraine, des frappes russes ont été tirées en représailles aux succès militaires ukrainiens des derniers jours
Dans l’est de l’Ukraine, des frappes russes ont été tirées en représailles aux succès militaires ukrainiens des derniers jours / 12h45 / 1 min. / le 12 septembre 2022

12h30

L'Ukraine dit avoir repris 500 km2 aux Russes dans le sud

L'armée ukrainienne a affirmé avoir repris aux Russes 500 km2 de territoires en deux semaines de contre-offensive dans la région de Kherson, donnant ainsi sa première estimation chiffrée de ses gains territoriaux dans le sud.

"Nos succès de ces deux dernières semaines sont assez convaincants", a dit à la presse Natalia Goumeniouk, la porte-parole militaire pour le sud, qui a ajouté: "Nous avons libéré environ 500 km2."

"Sous bannière ukrainienne"

Selon elle, les localités de Vysokopillia, Biloguirka, Soukhy Stavok et Myrolioubivka "sont entièrement sous bannière ukrainienne".

L'Ukraine a annoncé avoir au total repris quelque 3000 km2 aux Russes, pour l'essentiel au cours d'une contre-offensive éclair dans le nord-est, dans la région de Kharkiv, forçant les troupes de Moscou à se replier.

>> Lire aussi : La contre-offensive ukrainienne sur la ville de Kherson pourrait marquer un tournant dans la guerre

12h00

La Russie dit bombarder des zones reconquises par l'Ukraine

La Russie a affirmé avoir bombardé des zones dans la région de Kharkiv, à l'est de Ukraine, qui ont été reconquises ces derniers jours par les forces de Kiev au cours d'une contre-offensive éclair.

"Dans les zones des localités de Koupiansk et d'Izioum, des combattants et des équipements de la formation nationaliste 'Kraken', de la 113e brigade de défense territoriale et de la 93e brigade mécanisée ont été touchés", a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense dans un communiqué.

11h30

"Intimidations" et "censure", l'ONU hausse le ton face à la Russie

Intimidations, censure, pressions: l'ONU a utilisé lundi des mots forts pour dénoncer la situation des droits de l'Homme en Russie, accusant Moscou de vouloir faire taire les opposants.

Sans surprise, la Russie figurait sur la liste des pays mis à l'index par le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme à l'ouverture de la 51e session du Conseil des droits de l'Homme (CDH), qui se réunit pour un mois.

Après une minute de silence en hommage à la reine Elizabeth II, Nada Al-Nashif, Haute-Commissaire par intérim, a dressé un large panorama des violations des droits de l'Homme perpétrées à travers le monde.

Bien que Haut-Commissaire par intérim - en attendant la venue à Genève de l'Autrichien Volker Türk nommé la semaine dernière pour succéder à Michelle Bachelet - Nada Al-Nashif n'a pas mâché ses mots pour s'en prendre à Moscou.

11h00

L'offensive va continuer "jusqu'à ce que les objectifs soient atteints", dit le Kremlin

L'intervention militaire russe en Ukraine va continuer "jusqu'à ce que les objectifs soient atteints", a déclaré le Kremlin, alors que les forces de Moscou ont cédé du terrain à celles de Kiev dans l'est ces derniers jours.

"L'opération militaire spéciale va se poursuivre jusqu'à ce que les objectifs initialement fixés soient atteints", a affirmé à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il a par ailleurs estimé qu'il n'y avait actuellement "pas de perspective de négociations" entre Moscou et Kiev.

10h15

"Jamais frères?" s'interroge Anna Colin Lebedev

Selon la chercheuse Anna Colin Lebedev, la politique "agressive" menée par Moscou depuis 2014 a progressivement détruit "toute idée de fraternité" avec l'Ukraine. Les deux pays ont pourtant partagé un "socle commun très fort", assure-t-elle dans La Matinale.

>> Plus d'informations dans notre article : Anna Colin Lebedev: "Toute idée de fraternité entre l'Ukraine et la Russie a été détruite"

Anna Colin Lebedev a grandi à Moscou avant de s'installer à Kiev. L'auteure vient de publier aux éditions du Seuil son dernier ouvrage consacré à la guerre en Ukraine: "Jamais frères? Ukraine et Russie: une tragédie postsoviétique". Selon la politologue, le conflit actuel a enterré toute confiance entre l'Ukraine et la Russie.

"La souffrance est d'autant plus forte que la proximité était grande. Pendant longtemps, les Ukrainiens ont fait la différence entre le Kremlin et la population russe. Mais à partir de l'annexion de la Crimée en 2014, ils ont été choqués par le soutien des Russes à ce projet belliqueux. Depuis le début de la guerre cette année, les Ukrainiens constatent qu'il n'y a pas d'opposition forte en Russie. Le choc est donc immense et le lien s'est rompu entre les sociétés également", souligne la spécialiste.

>> L'interview d'Anna Colin Lebedev dans La Matinale :

Anna Colin Lebedev sur le plateau de La Matinale. [RTS - La Matinale]
L'invitée de La Matinale (vidéo) - Anna Colin Lebedev, son dernier ouvrage sur l'Ukraine et la Russie / L'invité-e de La Matinale (en vidéo) / 11 min. / le 12 septembre 2022

09h15

L'Ukraine dit avoir repris "plus de 20 localités" en 24 heures

L'armée ukrainienne a annoncé lundi matin avoir repris "plus de 20 localités" en 24 heures dans le cadre de sa contre-offensive contre l'armée russe.

Sur l'ensemble de la ligne de front, "les forces ukrainiennes ont réussi à chasser l'ennemi de plus de 20 localités" en 24 heures, a indiqué l'armée dans son rapport matinal.

Un soldat ukrainien passe à côté d'un char d'assaut russe détruit, dans la région de Kharkiv, le 11 septembre 2022. [AP/Keystone]

07h45

A Zaporijjia, les habitants se préparent à un hiver très rude

A Zaporijjia, les bombardements incessants ont eu raison de la centrale nucléaire avec la mise à l’arrêt du dernier de ses six réacteurs. L’information, tombée dimanche, a été confirmée par l’AIEA, l’agence internationale de l’énergie atomique.

Si le gaz venait à manquer, la région ne pourra plus compter sur l’électricité de sa centrale pour se chauffer. Les habitants se préparent donc à un hiver très rude. Reste une solution alternative: le bois. Une solution de secours qui commence toutefois déjà à manquer.

>> Le reportage de Maurine Mercier dans La Matinale :

A Zaporijjia, les habitants se préparent à un hiver très rude [AFP]AFP
A Zaporijjia, les habitants se préparent à un hiver très rude / La Matinale / 2 min. / le 12 septembre 2022

>> Lire aussi : Reportages au coeur de la contre-offensive de l'Ukraine au sud du pays

07h30

Kiev revendique une nette avancée autour de Kharkiv

Le gouvernement ukrainien affirme avoir repris de nombreuses localités autour de Kiev. De son côté, Moscou annonce avoir dégarni ses positions pour les renforcer aux alentours de Donetsk.

Pour le ministère russe de la Défense, il s’agit d’atteindre les objectifs nécessaires à la libération du Donbass en attendant l’arrivée des renforts promis en fin de semaine dernière. Mais force est de constater que cette annonce intervient au moment où Kiev revendique la prise d’une trentaine de localités situées autour de Kharkiv, dont la ville de Loupiansk, carrefour ferroviaire essentiel à l’approvisionnement des troupes russes dans le Donbass.

Pour certains experts, dont un ancien militaire des forces de la république autoproclamée de Donetsk, il pourrait s’agir d’un signe avant coureur d’une importante défaite, témoin d’une crise opérationnelle que traverserait le commandement russe. Mais rien n’est moins sûr. En mai dernier, les forces ukrainiennes avaient déjà repris Kharkiv avant de devoir se retirer de la ville sous les assauts des forces russes.

>> L'analyse de La Matinale :

L'Ukraine a annoncé la libération de plusieurs localités dans la région de Kharkiv. [AFP - Abdullah Unver]AFP - Abdullah Unver
Kiev revendique la prise d’une trentaine de localités situées autour de Kharkiv / La Matinale / 1 min. / le 12 septembre 2022

07h00

L'Industrie de défense occidentale mobilisée à son tour

Les Occidentaux, qui ont puisé depuis six mois dans leurs arsenaux pour aider l'Ukraine à repousser les forces russes, mobilisent désormais leurs industrie de défense pour renflouer leurs stocks d'armement et continuer à soutenir Kiev.

Le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, a annoncé cette semaine la tenue prochaine d'une réunion spéciale des directeurs de l'armement du groupe de contact pour la défense de l'Ukraine qui compte près de 50 pays.

"Ils discuteront de la façon dont nos industries de défense peuvent équiper au mieux les futures forces armées de l'Ukraine", a-t-il indiqué à la presse à l'issue de la cinquième réunion du groupe de contact qui s'est tenue sur la base américaine de Ramstein, en Allemagne.

Vendredi, le directeur de l'armement du Pentagone, Bill LaPlante, a précisé que cette réunion, la première du genre, aurait lieu le 28 septembre à Bruxelles.

00h15

Le résumé des succès ukrainiens dans l'Est

L'Ukraine a revendiqué dimanche de nouveaux succès militaires contre les Russes dans l'est et le sud de son territoire. Le Ministère russe de la défense reconnaît avoir perdu du terrain.

L'état-major des forces ukrainiennes revendique dans l'Est "la libération de portions de territoires dans les districts de Koupiansk et d'Izioum".

"Résultat du succès de la contre-offensive de nos troupes dans la région de Kharkiv, les troupes russes abandonnent rapidement leurs positions et s'enfuient", notamment "vers la Russie", a-t-il ensuite assuré dans la soirée.

>> Le résumé des derniers événements dans le 19h30 :

L'offensive victorieuse de l'armée ukrainienne sur le front Nord-Est marque-t-elle un tournant dans le conflit?
L'offensive victorieuse de l'armée ukrainienne sur le front Nord-Est marque-t-elle un tournant dans le conflit? / 19h30 / 1 min. / le 11 septembre 2022

"Une grande partie des districts de Tchougouïv, Koupiansk et de Balakliïa a été libérée. Aujourd'hui, nous pouvons affirmer qu'une quarantaine de localités ont déjà été libérées, mais il y en a bien plus (...)", a renchéri le gouverneur de Kharkiv, Oleg Sinegoubov.

L'évolution de la situation dans le nord-est de l'Ukraine.

Dans le Sud, dans la région de Kherson, "les occupants se sont également retirés de leurs positions dans plusieurs localités", a également assuré dimanche l'armée ukrainienne.

Selon l'Institut pour l'étude de la guerre (ISW), qui a son siège à Washington, les unités ukrainiennes ont avancé par endroits sur une profondeur "de 70 km" et ont repris en cinq jours "plus de territoires que les Russes n'en ont conquis dans toutes leurs opérations depuis avril".

>> L'analyse de la situation dans le 19h30 :

Évolution de la guerre en Ukraine: l'éclairage de Tristan Dessert, journaliste RTS
Évolution de la guerre en Ukraine: l'éclairage de Tristan Dessert, journaliste RTS / 19h30 / 1 min. / le 11 septembre 2022

00h00

Le déroulé de la journée de vendredi

>> Le détail des événements lors de la journée de mardi : Le naufrage du Moskva a fait un mort et 27 disparus, annonce la Russie