Modifié

Joe Biden décrète l'extension de la vaccination obligatoire - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Le président américain Joe Biden lors de son allocution à la Maison Blanche, annonçant les nouvelles exigences fédérales en matière de vaccination. [Andrew Harnik / AP Photo - KEYSTONE]
Joe Biden hausse le ton en matière de vaccination / La Matinale / 1 min. / le 10 septembre 2021
Le président américain Joe Biden a présenté jeudi un plan pour renforcer la lutte contre le Covid-19 aux Etats-Unis, dont la flambée est alimentée par le variant Delta, en rendant notamment obligatoire la vaccination pour des millions de salariés des secteurs publics et privés.

ETATS-UNIS - Biden étend l'obligation vaccinale

Le président américain a signé un décret obligeant les quelque quatre millions d'employés fédéraux à se faire vacciner, sans possibilité désormais d'échapper à la seringue en se faisant tester régulièrement, selon un document diffusé par la Maison Blanche. Les employés fédéraux avaient jusqu'ici le choix entre se faire vacciner ou se soumettre à des tests réguliers ainsi qu'à diverses mesures restrictives.

Pour le secteur privé, le ministère du Travail va instaurer l'obligation de se faire vacciner ou d'effectuer un test de dépistage hebdomadaire pour les employés des entreprises de plus de 100 La porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki répond aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse. [Oliver Contreras / EPA - KEYSTONE]La porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki répond aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse. [Oliver Contreras / EPA - KEYSTONE]salariés, soit plus de 80 millions de personnes.

Joe Biden devrait également appeler prochainement les organisateurs de grands évènement sportifs ou culturels à conditionner l'entrée du public à une preuve de vaccination ou un test négatif.

Il a en outre dénoncé "une minorité identifiée d'Américains" soutenue par "une minorité identifiée de responsables politiques" qui empêchent les Etats-Unis de "tourner la page" du Covid-19 en refusant de se faire vacciner.

Plan en plusieurs volets

Les fonctionnaires fédéraux auront 75 jours pour se faire vacciner totalement, sous peine de sanctions disciplinaires, a expliqué la porte-parole de la présidence Jen Psaki, soulignant qu'il y aurait des "exceptions limitées" en raison de handicap ou d'objections religieuses.

La Maison Blanche veut également faciliter les tests de dépistage et prolonger le port du masque (voyages, bâtiments fédéraux) pour freiner la pandémie. Une campagne nationale de rappel pour les vaccins doit aussi débuter à partir du 20 septembre.

Cette nouvelle stratégie déclinée en six volets, vise à convaincre les 80 millions d'Américains encore non vaccinés. Elle intervient alors que Joe Biden a subi cet été plusieurs revers sur les fronts sanitaire, économique et politique, ponctués par une avalanche de critiques sur sa gestion des évacuations de civils d'Afghanistan fin août, en plein chaos après le retour au pouvoir des talibans.

FRANCE - 12'000 travailleurs étrangers "en première ligne" naturalisés

Plus de 12'000 travailleurs étrangers exposés au virus durant l'épidémie de Covid-19 ont été naturalisés, a annoncé jeudi le ministère français de l'Intérieur.

En septembre 2020, le ministère a allégé la procédure d'acquisition de la nationalité française pour les professionnels de santé, agents de sécurité ou d'entretien, caissiers ou aides à domicile étrangers mobilisés lors de la crise sanitaire, en réduisant notamment à deux ans au lieu de cinq la durée minimale de résidence en France exigée.

Depuis, 16'381 dossiers ont été déposés en préfecture sur l'ensemble du territoire français, a détaillé le cabinet de la ministre déléguée à la Citoyenneté au ministère de l'Intérieur, Marlène Schiappa.

Les universités rouvrent

En France toujours, l'année académique recommence, sans pass sanitaire mais avec port du masque obligatoire. Les 74 universités de l'Hexagone, qui sortent de deux années chamboulées par le Covid-19, rouvrent progressivement avec l'objectif d'accueillir tous les étudiants dans les bâtiments.

Durement éprouvés par la crise sanitaire qui les a éloignés de longs mois de leurs auditories, les étudiants font leur rentrée dans les universités tout au long du mois de septembre.

Si les établissements peuvent s'organiser librement, le ministère de l'Enseignement supérieur leur a toutefois recommandé de privilégier les cours en présence des étudiants, notamment pour les travaux dirigés.

ECOSSE - Le passeport vaccinal entrera en vigueur en octobre

Le Parlement écossais a voté jeudi en faveur de l'introduction de certificats de vaccination contre le Covid-19 pour accéder aux discothèques et à certains événements, la nation devenant la première du Royaume-Uni à adopter une telle mesure.

Cette mesure, qui entrera en vigueur le 1er octobre, vise à freiner la hausse des cas de Covid-19 attribuée à la rentrée scolaire et à éviter la réintroduction de restrictions liées à la pandémie, a déclaré le ministre de la Santé écossais, Humza Yousaf, avant le vote à Edimbourg.

Des certificats de vaccination contre le coronavirus seront requis pour entrer dans les discothèques, les festivals de musique et pour assister à certains matchs de football. Selon le ministre de la Santé, l'introduction du passeport vaccinal incitera les jeunes à se faire vacciner contre le virus.

MACEDOINE DU NORD - Dans un hôpital, un incendie fait 14 morts

L'incendie a eu lieu dans la section Covid d'un hôpital à Tetovo, en Macédoine du Nord [UMEYS SULEJMAN / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY - AFP]L'incendie a eu lieu dans la section Covid d'un hôpital à Tetovo, en Macédoine du Nord [UMEYS SULEJMAN / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY - AFP]Les autorités de Macédoine du Nord ont promis jeudi de faire la lumière sur les origines d'une explosion suivie d'un incendie virulent qui ont ravagé une unité Covid-19 dans le petit Etat des Balkans. Le bilan s'élève à au moins 14 morts.

Le Premier ministre Zoran Zaev a parlé d'une "énorme tragédie" en se rendant dans la petite ville de Tetovo, dans le nord-ouest, au lendemain du sinistre survenu au moment où l'ancienne République yougoslave célébrait le 30ème anniversaire de son indépendance.

Le parquet national a annoncé avoir ordonné l'autopsie des corps de 14 personnes décédées, ajoutant que pour certaines victimes, des analyses ADN seraient nécessaires à l'identification.

UE - Recours devant la justice contre le pass sanitaire européen

Un recours a été introduit devant le Tribunal de l'Union européenne pour obtenir l'annulation du règlement instaurant le pass sanitaire européen, selon le site de cette juridiction et un document du Conseil de l'UE.

Les plaignants, qui sont seulement identifiés comme "Abenante et autres", ont déposé ce recours le 30 août contre le Conseil et le Parlement européen, qui ont approuvé le règlement instaurant le "Certificat Covid numérique de l'UE", entré en vigueur le 1er juillet.

Demande d'annulation

Un document du Conseil, adressé aux ambassadeurs des Vingt-Sept réunis mercredi, fait état de ce recours devant la justice européenne. Selon le site d'information Contexte qui a publié le contenu de ce document d'accès restreint, les plaignants estiment que l'exigence de test ou de vaccination pour la délivrance d'un certificat Covid de l'UE revient à imposer des "traitements médicaux invasifs", viole la Charte des droits fondamentaux.

Ils demandent l'annulation de la totalité du règlement, ou au moins la partie concernant les tests et la vaccination, et en attendant la décision de la justice européenne sur le fond, réclament une suspension immédiate des dispositions contestées.

AUSTRALIE - A Sydney, la levée des restrictions promise aux vaccinés

Les habitants vaccinés de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, qui comprend Sydney, sous confinement depuis dix semaines, pourraient retrouver une vie normale. Condition d'un tel scénario: un taux d'adultes ayant reçu les deux doses contre le Covid-19 de 70%.

Pour l'heure, aucune date précise n'a été donnée mais les chiffres laissent penser que cela pourrait intervenir en octobre. Les salons de coiffure, les salles de sport, les restaurants et les cinémas pourraient rouvrir, et les élèves retourner à l'école.

JAPON - Prolongation des restrictions

Le gouvernement japonais prolonge les mesures de restriction, mises en place dans le cadre de l'état d'urgence déclaré à Tokyo et dans d'autres régions, jusqu'à la fin du mois de septembre afin de faire baisser le nombre de contaminations et faire retomber la pression sur les hôpitaux.

Le Japon fait face à une cinquième vague de l'épidémie de coronavirus et a étendu le mois dernier les restrictions en vigueur dans le pays pour couvrir environ 80% de sa population.

Le nombre de cas graves de coronavirus et la pression hospitalière n'ont cependant pas baissé suffisamment à Tokyo et dans les régions voisines pour permettre la levée des restrictions.

En raison des restrictions, le pays renonce par ailleurs à accueillir la Coupe du monde des clubs en décembre, a indiqué jeudi la Fédération japonaise de football (JFA), selon des propos rapportés par l'agence de presse nationale Kyodo.

ASIE DU SUD - 434 millions d'enfants privés d'école

La fermeture des écoles durant plus d'une année en raison de la pandémie a privé d'éducation 434 millions d'enfants en Asie du Sud y accentuant des "inégalités alarmantes", selon un rapport publié par l'Unicef.

Avant la pandémie, près de 60% des enfants d'Asie du Sud ne savaient pas lire ou comprendre un texte basique "à l'âge de 10 ans", souligne l'agence des Nations unies pour l'enfance, ajoutant que la fermeture prolongée des écoles depuis le début de la pandémie "a aggravé une situation déjà précaire".

"Les filles, les enfants issus des ménages les plus défavorisés et les enfants handicapés ont été confrontés aux plus grandes difficultés pour ce qui est de l'apprentissage à distance", relève encore l'agence.

En Inde, 80% des jeunes de 14 à 18 ans interrogés disent avoir moins appris que lorsqu'ils étaient physiquement en classe, selon le rapport. Et 42% des enfants de 6 à 13 ans interrogés déclarent ne pas avoir eu accès à l'apprentissage à distance.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié

Les chiffres dans le monde

La pandémie de coronavirus a fait au moins 4'593'164 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi jeudi par l'AFP.

Plus de 222'467'600 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Sur la journée de mercredi, 10'074 nouveaux décès et 660'070 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 2'084 nouveaux morts, le Mexique (879) et la Russie (794).

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 652'675 décès devant le Brésil (584'421 morts), l'Inde (441'749 morts), le Mexique (265'420 morts) et le Pérou (198'595 morts).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

Le variant Mu potentiellement préoccupant

Le variant Mu, identifié pour la première fois en Colombie en janvier, est "potentiellement préoccupant". Il n'y a toutefois pas encore de données suggérant qu'il puisse dépasser le variant Delta en tant que souche dominante, a déclaré le régulateur européen.

Le variant - B.1.621 d'après la nomenclature scientifique - a été classé comme "variant à suivre" par l'OMS au début du mois de septembre.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) se concentre principalement le variant Delta, mais "surveille également d'autres variants qui pourraient se répandre, comme le Lambda (identifié au Pérou) et plus récemment le Mu", a déclaré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins.

>> L'épisode du Point J consacré au variant Mu:

Logo Le point J [RTS]RTS
C’est quoi encore ce nouveau variant Mu? / Le Point J / 8 min. / le 8 septembre 2021

>> Lire aussi: Podcast – C’est quoi encore ce nouveau variant Mu ?