Modifié

Le petit pèlerinage à La Mecque est réservé aux personnes vaccinées

Le pèlerinage à La Mecque est réservé cette année aux personnes vaccinées. [AP - Nariman El-Mofty]
Le pèlerinage à la Mecque s’ouvre exclusivement aux personnes vaccinées / Le 12h30 / 1 min. / le 12 avril 2021
Le jeûne du ramadan débute mardi dans la plupart des pays musulmans, et avec lui le pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite. Mais seules les personnes vaccinées contre le Covid-19 seront autorisées à s'y rendre pendant le mois de jeûne.

L'an dernier, la pandémie avait déjà perturbé les plans des fidèles, puisque la Omra, le petit pèlerinage, avait été suspendu en mars. Concrètement, cette année, pour la ville sainte de La Mecque, les candidats pèlerins devront s‘inscrire sur une application spécialement créée par les autorités. Après avoir justifié l'administration des deux doses du vaccin, ou alors d'une seule depuis au moins quatorze jours, ils pourront ensuite prendre rendez-vous pour accomplir le petit pèlerinage.

De cette manière, les autorités saoudiennes espèrent contrôler les flux de pèlerins au cœur de la Grande mosquée de La Mecque. Des mesures dissuasives ont par ailleurs été mises en place. Les potentiels contrevenants s'exposent à une amende de 10'000 riyals, soit un peu moins de 2500 francs.

Résignation des fidèles

Face à ces mesures, que les fidèles peuvent trouver discriminatoires, c'est la résignation qui domine une fois de plus en Arabie saoudite, alors que la Omra  avait déjà été suspendue pendant sept mois l'année dernière. Mais depuis la reprise du petit pèlerinage en octobre dernier, l'espoir d'un retour à la normale était grand. Le début de la campagne de vaccination dans le royaume deux mois plus tard a d'ailleurs amplifié ce sentiment.

Seulement, depuis, le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 ne cesse d'augmenter. En moyenne sur les sept derniers jours, environ 800 nouveaux cas positifs sont recensés quotidiennement par les autorités saoudiennes. C'est un niveau qui n'avait plus été atteint depuis septembre. Et ce alors qu'un peu moins de 20% de la population totale en Arabie saoudite a reçu au moins une dose du vaccin.

Vaccin compatible avec le jeûne

La question de la compatibilité de la vaccination avec le jeûne du ramadan s'est posée en France. Le Conseil français du culte musulman et la mosquée de Paris ont conclu que le vaccin n'a pas de valeur nutritive et qu'il n'invalide pas le jeûne. La Mosquée de Paris a imprimé des prospectus pour l'expliquer aux fidèles.

Le Ramadan s'achèvera le 13 mai par la fête de l'Aïd el-Fitr.

Nicolas Keraudran/jpr

Publié Modifié

Le Maroc se verrouille pour le ramadan

Alors que ce mardi débute le ramadan, le Maroc a décidé de se refermer pour faire face à la pandémie de coronavirus. Pendant le mois saint, le couvre-feu est ainsi avancé à 20h00 et le pays suspend totalement ses vols avec dix-sept nations, dont la Suisse, jusqu’au 21 mai.

Il s'agit d'un véritable coup de massue pour l’industrie touristique. Surtout pour un pays qui n'a pas pour habitude de se soucier de la santé de sa population, comme l'explique Amir, un citoyen marocain: "Cela semble disproportionné par rapport à la réalité de la pandémie, et ça renforce le pouvoir. C'est lourd à accepter", souligne-t-il au micro de La Matinale.

>> Le sujet de La Matinale :

Alors que ce mardi débute le ramadan, le Maroc a décidé de se refermer pour faire face à la pandémie de coronavirus. [AFP - Fadel Senna]AFP - Fadel Senna
Le Maroc se verrouille pour le début du mois de ramadan / La Matinale / 60 sec. / le 12 avril 2021