Modifié jeudi à 16:05

Procédure classée à Genève contre l'informaticien de Mossack Fonseca

Une plaquette Mossack Fonseca devant un immeuble d'affaires à Panama City.
Une plaquette Mossack Fonseca devant un immeuble d'affaires à Panama City. [Arnulfo Franco - Keystone]
Le Ministère public genevois a classé la procédure pénale ouverte contre un ex-informaticien du bureau genevois du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. Il était soupçonné de vol de données et d'abus de confiance.

Le classement de la procédure a été prononcé lundi par ordonnance par le Ministère public, ont indiqué jeudi devant la presse Thomas Barth et Romain Jordan, les deux avocats de l'ex-employé de Mossack Fonseca. Cet Espagnol qui travaillait depuis seize ans pour la société avait été dénoncé par son employeur fin mai 2016.

Alors coeur du scandale des Panama Papers, Mossack Fonseca soupçonnait l'informaticien d'avoir volé une très grande quantité de données sensibles dans le but de nuire à l'entreprise. Des activités inhabituelles avaient été observées sur les deux ordinateurs utilisés par l'informaticien à Genève.

Le Ministère public a classé la procédure faute de preuves, mais également en raison du manque de collaboration de Mossack Fonseca, affirment les avocats. "Contrairement à ce qui avait été envisagé, notre client n'était pas le John Doe des Panama Papers dont on a parlé à l'époque", a relevé Me Thomas Barth.

ats/jgal

Publié jeudi à 15:47 - Modifié jeudi à 16:05