L'attentat de Paris serait l'oeuvre de "trois équipes coordonnées", le suivi en direct.
Publié Modifié

Premières interpellations après les attentats de Paris, le suivi en direct

- La France a été touchée de plein fouet par une série de six attaques terroristes sans précédent vendredi soir à Paris. Ces attentats ont été revendiqués samedi par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

- Le bilan est lourd: au moins 129 morts, outre les 8 assaillants, et 352 blessés, dont 99 en "situation d'urgence absolue". On dénombre déjà plusieurs victimes étrangères. Selon Berne, une Suissesse a été blessée, mais sa vie n'est pas en danger.

- Le président François Hollande a qualifié ces attentats d''"acte de guerre" et a décrété l'état d'urgence dans tout le pays ainsi qu'un deuil national de trois jours. Selon le procureur de Paris, "trois équipes coordonnées" ont mené les opérations des différentes attaques.

- Un des auteurs de la fusillade la plus meurtrière, celle du Bataclan, a été identifié. Il s'agirait d'un ressortissant français âgé de 30 ans. Samedi soir, son père et son frère ont été placés en garde à vue.

- De Vladimir Poutine à Barack Obama et Simonetta Sommaruga, toute la classe politique mondiale a envoyé ses condoléances et fait part de sa solidarité. De vibrants hommages ont été rendus et des rassemblements organisés dans de nombreuses villes.

Suivi assuré par Pauline Turuban et RTSinfo

01h30

Fin du minute par minute

C'est la fin de ce minute par minute pour aujourd'hui, merci de votre attention.

Retrouvez-nous dans quelques heures pour la reprise du suivi des événements.

01h18

Niveau d'alerte maximal en Belgique

Le degré d'alerte a été porté de 2 à 3, le niveau maximum, pour les événements réunissant des foules importantes, tels que les rencontres sportives ou les manifestations officielles, où l'armée pourra être déployée en renfort des forces de police, a annoncé samedi soir le gouvernement belge, au lendemain des sanglants attentats de Paris.

01h00

Une vingtaine de victimes étrangères

A ce stade, une vingtaine d'étrangers ont été tués vendredi soir lors des attentats de Paris. Parmi les tués figurent :

- Au moins 3 Belges, un couple originaire de Liège et un homme ayant également la nationalité française

- 1 Espagnol de 29 ans qui assistait, selon sa soeur, au concert du Bataclan

- 2 Portugais, un homme de 63 ans qui résidait à Paris et travaillait dans le transport de passagers, selon les autorités portugaises. Il serait mort alors qu'il se trouvait aux abords du Stade de France au nord de Paris. Le gouvernement portugais fait état d'une deuxième victime portugaise, née en France en 1980, titulaire de la double nationalité. Elle a été tuée au Bataclan.

- 2 Roumains

- 1 Britannique

- 2 Tunisiennes, des soeurs qui vivaient l'une à Paris et l'autre au Sénégal, et dont les parents sont installés au Creusot (centre-est) et fêtaient à Paris un anniversaire, selon des sources concordantes.

- 3 Chiliens

- 2 Algériens, une femme et un homme

- 1 Marocain a été tué et un autre blessé à la jambe, mais ses jours ne sont pas en danger

- 2 Mexicaines à la double nationalité, l'une américaine, l'autre espagnole, ont été tuées, a annoncé le ministère mexicain des Affaires étrangères. Un Mexicain, blessé, a été opéré et récupère à l'hôpital.

Plusieurs Américains se trouvent parmi les blessés, dont le nombre exact n'a pas été précisé. Par ailleurs deux Brésiliennes ont été blessées, selon la présidente brésilienne Dilma Rousseff, dont l'une est toujours hospitalisée.

Un Suédois pourrait avoir été tué et un autre blessé selon un porte-parole de la diplomatie suédoise.

00h00

Une des attaques vue depuis l'intérieur d'une voiture

Les images glaçantes d'une des attaques à Paris vue depuis la voiture d'un chauffeur Uber.

A Paris un chauffeur Uber témoin d'une des attaques [RTS]
A Paris un chauffeur Uber témoin d'une des attaques / L'actu en vidéo / 28 sec. / le 15 novembre 2015

23h45

Les services de sécurité russes en état d'alerte élevée

"A la lumière des nouvelles menaces, toutes les composantes du système de sécurité ont été placées en état d'alerte élevée", a indiqué dans un communiqué le Comité national anti-terroriste, affirmant que "les mesures appropriées pour assurer la sécurité des citoyens et leur protection contre le terrorisme ont été prises".

Le communiqué invite les citoyens russes à faire preuve "d'un haut degré de responsabilité et de vigilance" face au terrorisme international.

23h24

Le père et le frère d'un kamikaze placés en garde à vue

Le père et le frère d'un des kamikazes qui ont abattu 89 personnes vendredi soir dans la salle de concerts du Bataclan à Paris ont été placés en garde à vue, d'après des sources proches de l'enquête.

Des perquisitions sont en cours au domicile du père de ce Français de 29 ans à Romilly-sur-Seine (centre-est) et à celui de son frère à Bondoufle, en région parisienne, selon ces sources.

D'autres interpellations et perquisitions ont eu lieu dans son entourage familial dans ces deux régions, a précisé une autre source proche de l'enquête.

23h10

Rassemblement à la Maison Blanche

23h00

Intervention policière dans l'est de la France

Une opération de police en lien avec les attentats de Paris était en cours samedi soir dans l'est de la France au domicile d'un membre de la famille d'un des kamikazes identifiés, a-t-on appris auprès de sources concordantes.

Un quartier pavillonnaire de la commune à Romilly-sur-Seine (Aube, nord-est de la France) était bouclé par les forces de l'ordre qui ont demandé aux habitants de rester confinés chez eux, a indiqué un journaliste d'une télévision locale présent sur place.

Selon une source proche du dossier, les perquisitions concernaient l'entourage familial d'un des assaillants de la salle de spectacle du Bataclan, un Français de 29 ans né à Courcouronnes près de Paris, condamné pour des délits de droit commun mais jamais incarcéré. Il avait été identifié d'après l'empreinte d'un doigt sectionné.

22h55

Paris vidé

En ce samedi soir, des quartiers de Paris habituellement très animés sont désertés.

22h30

Fausse alerte dans le 7e arrondissement

L'agence de presse Reuters ainsi que les réseaux sociaux ont fait état d'une forte présence policière dans le 7e arrondissement de Paris, non loin de la Tour Eiffel dont les alentours ont été évacués.

La station de RER du Champ de Mars a été fermée.

Alors que plusieurs médias commençaient à annoncer une intervention policière aux abords d'un hôtel du quartier, le ministère de l'Intérieur et la police ont rapidement annoncé qu'il s'agissait d'une "fausse alerte".

21h40

Le monde en bleu blanc rouge

Partout dans le monde, des monuments sont illuminés aux couleurs de la France, en hommage aux massacres commis à Paris.

Le monde en bleu blanc rouge [RTS]
Le monde en bleu blanc rouge / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

Londres a aussi rendu hommage samedi aux victimes des attentats de Paris, sa "ville soeur". A Trafalgar Square, en plein coeur de la capitale britannique, quelques milliers de personnes, surtout des Français, se sont rassemblés dans la soirée, brandissant des pancartes "Paris je t'aime" ou "Pray for Peace" et des drapeaux français.

Tapis de lumières sur Trafalgar Square à Londres [RTS]
Tapis de lumières sur Trafalgar Square à Londres / L'actu en vidéo / 45 sec. / le 14 novembre 2015

21h35

Didier Burkhalter au 19:30

Attentats de Paris - Sécurité en Suisse: l’interview de Didier Burkhalter, Chef féd. dpt aff. étrangères [RTS]
Attentats de Paris / Sécurité en Suisse: l’interview de Didier Burkhalter, Chef féd. dpt aff. étrangères / 19h30 / 2 min. / le 14 novembre 2015

21h30

Après avoir annulé son concert, le groupe U2 se recueille au Bataclan

21h29

Situation à la douane de Bardonnex

Sécurité en Suisse: le sujet du 19:30 depuis la douane de Bardonnex:

Attentats de Paris - Sécurité en Suisse: les explications de Cécile Tran-Tien depuis la douane de Bardonnex [RTS]
Attentats de Paris / Sécurité en Suisse: les explications de Cécile Tran-Tien depuis la douane de Bardonnex / 19h30 / 1 min. / le 14 novembre 2015

21h27

Les CFF notent une baisse des déplacements vers Paris

Depuis la Suisse, les trains en direction de Paris ont été désertés: le sujet du 19:30

Attentats de Paris: les trains en direction de Paris ont été désertés [RTS]
Attentats de Paris: les trains en direction de Paris ont été désertés / 19h30 / 1 min. / le 14 novembre 2015

21h21

A Dublin, des milliers de personnes chantent la Marseillaise

Quelque 6000 personnes ont défilé samedi dans les rues du centre de Dublin en chantant la Marseillaise à l'unisson en hommage aux victimes des attentats de Paris, selon la police irlandaise.

Une vidéo publiée par l'ambassade de France en Irlande montrait des manifestants brandissant des drapeaux français. D'autres participants brandissaient des pancartes proclamant "Je suis Paris".

20h25

Le président iranien condamne les attaques

Le président iranien Hassan Rohani a condamné les attentats en France en les qualifiant de "crimes contre l'humanité" et a reporté sa tournée en Italie et en France qu'il devait entamer ce samedi.

"Au nom du peuple iranien, qui a été lui-même victime du terrorisme, je condamne avec vigueur ces crimes contre l'humanité et présente mes condoléances au peuple français endeuillé et au gouvernement", a-t-il écrit dans un message adressé au président français François Hollande, selon l'agence officielle Irna.

20h10

"Nous gagnerons cette guerre", affirme Manuel Valls

Le Premier ministre français Manuel Valls s'exprime sur la chaîne de télévision française TF1 et affirme que la France poursuivra ses frappes en Syrie.

"Nous sommes en guerre", "nous frapperons l'ennemi djihadiste" et "nous gagnerons cette guerre", martèle-t-il.

C'est une armée qui a décidé de s'attaquer à la France (...). Pourquoi? Parce que la France, c'est la démocratie, c'est un pays debout.

Manuel Valls, Premier ministre français

Il a également les Français à "rester forts".

20h00

Terrorisme: l'impossible prévention?

La France s'était préparée à l'éventualité d'attentats. Pourtant, malgré un niveau d'alerte maximal, Paris a été touchée. Frédéric Gallois, ancien commandant du Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), explique le succès des assaillants à réaliser leurs attaques.

Malgré les dispositifs et plans de sécurité, des terroristes parviennent toujours à leurs fins. [Yves Herman - Reuters]Yves Herman - Reuters
Terrorisme: l'impossible prévention? / Forum / 8 min. / le 14 novembre 2015

19h43

Le Metropolitan Opera de New York joue La Marseillaise

L'orchestre du Metropolitan Opera, dirigé par Placido Domingo, a joué samedi "La Marseillaise" de manière impromptue avant la représentation de l'opéra de Puccini "Tosca" pour rendre hommage aux victimes des attentats perpétrés à Paris vendredi.

Le coeur du Metropolitan Opera a accompagné l'orchestre en chantant l'hymne national français, en version originale.

19h36

Identités de victimes révélées sur les réseaux sociaux

Un journaliste du magazine culturel Les Inrockuptibles, spécialiste de rock, a trouvé la mort au Bataclan.

Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches

Posté par Les Inrockuptibles sur samedi 14 novembre 2015

Un footballeur de l'équipe de France, Lassana Diarra, qui était sur la pelouse du Stade de France vendredi soir pour le match France-Allemagne, a annoncé avoir perdu sa cousine dans l'une des fusillades.

footballeur

Quand au patron d'Universal Music, il a annoncé la mort de trois de ses collaborateurs.

De nombreux autres décès sont annoncés sur les réseaux sociaux.

19h36

Les Français se recueillent sur les scènes de crimes

Les Français se recueillent sur les scènes de crimes à Paris [RTS]
Les Français se recueillent sur les scènes de crimes à Paris / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

19h21

"Trois équipes coordonnées" seraient à l'origine des attentats

Le procureur de Paris François Molins a annoncé que le bilan "malheureusement provisoire et évolutif" des attentats s'élevait à 129 morts et 352 blessés, parmi lesquels 99 grièvement. La seule attaque du Bataclan a fait 89 victimes.

Selon la même source, "sept terroristes" sont morts. Il ont "évoqué la Syrie et l'Irak" pendant la prise d'otages au Bataclan.

"Trois équipes de terroristes coordonnées sont vraisemblablement à l'origine des attentats", a ajouté le procureur de Paris. Le terroriste identifié au Bataclan avait fait l'objet d'une fiche "S" pour radicalisation.

Le procureur de Paris parle de "trois personnes arrêtées en Belgique"

François Molins a précisé que les "trois individus arrêtés par les Belges n'[étaient] pas connus des services français".

19h20

Investigation anti-terroriste ouverte en Belgique

Le Parquet belge annonce l'ouverture d'une enquête antiterroriste en Belgique en lien avec les attentats de Paris.

19h00

Les Pays-Bas annoncent aussi une intensification des contrôles

Les Pays-Bas ont décidé d'intensifier les contrôles de leurs frontières ainsi que dans leurs aéroports et leurs gares, "en particulier le trafic lié à la France", a annoncé samedi le Premier ministre néerlandais.

"Le contrôle des frontières va être intensifié, en particulier le trafic qui est lié à la France", a déclaré le Premier ministre Mark Rutte lors d'une conférence de presse organisée après une réunion d'urgence avec ses ministres concernés.

18h38

Un assaillant aurait eu un billet pour le match au stade de France

Selon le Wall Street Journal, un des assaillants avait acheté un billet pour le match au stade de France et a tenté de pénétrer dans l'enceinte mais sa ceinture d'explosifs a été découverte lors des contrôles de sécurité.

Repoussé par les agents de sécurité, c'est alors qu'il a activé la charge.

18h34

"Plusieurs" arrestations en Belgique

Le ministre de la Justice belge fait état de plusieurs arrestations dans son pays, sans préciser le nombre exact pour l'heure.

18h32

Le rassemblement à Lausanne

18h16

L'"effroi" de Charlie Hebdo

L'équipe du journal satirique ciblée par les attentats du 7 janvier a publié un communiqué samedi. "Toute l'équipe de Charlie Hebdo fait part de son effroi et de sa révolte après les attentats qui se sont déroulés vendredi 13 novembre à Paris", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Charlie Hebdo s'associe à la douleur des victimes et leur adresse son soutien total ainsi qu'à leur famille", a ajouté l'équipe du journal.

18h12

Les capitales européennes renforcent leur sécurité

Rome et Londres en alerte après les attentats de Paris [RTS]
Rome et Londres en alerte après les attentats de Paris / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

18h10

Un homme joue "Imagine" de John Lennon au piano près du Bataclan

Un homme joue "Imagine" de John Lennon au piano près du Bataclan [RTS]
Un homme joue "Imagine" de John Lennon au piano près du Bataclan / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

De leur côté, les gérants de la salle de concert ont partagé leur vive émotion dans un communiqué.

18h00

Les musulmans vaudois condamnent et descendent dans la rue

L'Union vaudoise des associations musulmane (UVAM) condamne "avec la plus grande fermeté" les attentats à Paris, qu'elle qualifie d'"attaques lâches et aveugles" et de "crime abject contre notre humanité". A son appel, environ 200 personnes se sont réunies à Lausanne samedi après-midi.

"Il ne faut pas faire d'amalgame. Nous disons non à la violence, non au terrorisme. Oui à la paix, oui au vivre ensemble. Il n'y a pas de lien entre ce qui s'est passé à Paris et notre religion", a déclaré Pascal Gemperli, président de l'UVAM. "Nous sommes tous attristés. J'ai versé des larmes ce matin en apprenant la nouvelle".

>> écouter l'interview de Tahar Ben Jelloun, qui redoute que la communauté musulmane ne soit à nouveau stigmatisée:

L'auteur Tahar Ben Jelloun sur le plateau de la Puce à l'oreille au Salon du livre 2014. [Philippe Christin - RTS]Philippe Christin - RTS
La communauté musulmane risque à nouveau d'être stigmatisée / Forum / 5 min. / le 14 novembre 2015

17h57

Une Suissesse a été blessée

Le Département fédéral des affaires étrangères a indiqué à la RTS qu'une ressortissante suisse a été blessée lors des attaques. Sa vie ne serait toutefois pas en danger.

Le DFAE ne dispose pour l'heure pas d'informations sur d'autres éventuelles victimes suisses. Les drapeaux seront mis en berne au Palais fédéral jusqu'à lundi, a ajouté le DFAE.

17h29

Un des assaillants pourrait être entré dans l'UE via la Grèce

Le détenteur d'un passeport syrien découvert près du corps d'un des auteurs des attaques de vendredi soir à Paris est passé par la Grèce en octobre, a annoncé samedi le vice-ministre grec chargé de la police.

"Le détenteur du passeport a traversé l'île de Leros le 3 octobre 2015, où il a été identifié conformément à la réglementation européenne", a déclaré Nikos Toscas.

Le vice-ministre n'a pas dit si le passeport avait été contrôlé dans d'autres pays par lesquels le détenteur serait passé dans son voyage vers la France.

Le lien entre le passeport et l'assaillant n'est pour l'heure pas avéré.

17h27

Des rassemblements organisés en Suisse

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant le consulat de France à Genève, en présence notamment du consul.

Des fleurs y ont été déposées dans la journée.

Des fleurs devant le consulat de France à Genève. [Laurent Gillieron - Keystone]Des fleurs devant le consulat de France à Genève. [Laurent Gillieron - Keystone]

"La Marseillaise" a été chantée en hommage aux victimes des attentats:

Les Suisses chantent "La Marseillaise" à Genève en hommage aux victimes des attentats de Paris [RTS]
Les Suisses chantent "La Marseillaise" à Genève en hommage aux victimes des attentats de Paris / L'actu en vidéo / 59 sec. / le 14 novembre 2015

A Lausanne, un rassemblement de solidarité s'est tenu place de l'Europe en mémoire aux victimes de Paris, mais également de Beyrouth et d'Ankara.

17h13

Une personne aurait été arrêtée à Bruxelles

Citant des médias locaux, l'agence Reuters annonce une arrestation à Bruxelles en lien avec les attentats. Le Parquet n'a pour l'heure pas confirmé.

17h10

Sécurité renforcée en Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne a élevé son niveau d'alerte à la suite des attaques de Paris, a indiqué un porte-parole de David Cameron.

Les mesures de sécurité de la police ont été élevées et les contrôles à la frontière ont été renforcés, ont indiqué les services du Premier ministre.

17h03

Didier Burkhalter réagit suite aux attentats de Paris

Didier Burkhalter: "Nous devons avoir les moyens d'empêcher de tels actes." [RTS]
Didier Burkhalter: "Nous devons avoir les moyens d'empêcher de tels actes." / L'actu en vidéo / 49 sec. / le 14 novembre 2015

16h57

Opération policière à Bruxelles

La télévision belge annonce des opérations policières dans une commune de Bruxelles en lien avec les attaques de Paris. Selon la DH, trois des terroristes des attentats de Paris viennent de la commune belge de Molenbeek, où des perquisitions ont lieu depuis le début de l'après-midi.

Une voiture utilisée par les assaillants aurait été immatriculée en Belgique.

16h56

La devise de Paris devient un signe de ralliement

La devise de Paris, qui signifie "il est battu par les flots mais ne sombre pas", est devenue samedi un slogan de soutien et de ralliement.

16h47

Réouverture des écoles prévue

Les écoles ouvriront lundi et il y aura une minute de silence lundi, selon le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

16h36

Un avion à destination de Paris évacué

Le vol 1417 d'Air France entre Amsterdam et Paris a été évacué et fouillé par la police après des menaces sur les réseaux sociaux, selon Le Monde.

En outre, à Londres, un terminal de l'aéroport de Gatwick a été évacué dans la matinée après la découverte d'un "colis suspect", rapporte le quotidien français.

16h26

Les six lieux des attaques

La carte des six lieux des attaques:

16h21

Hommages en dessin

Les attaques ont inspirés de nombreux dessinateurs à publier leurs oeuvres sur le web. Petit florilège:

16h08

Lien avec l'Allemagne pas établi

Le ministre de l'Intérieur allemand, Thomas de Maizière, a affirmé samedi qu'aucun lien n'avait encore été établi entre les attaques à Paris et l'arrestation d'un suspect la semaine dernière en Bavière.

"Il y a un lien avec la France, mais il n'est pas sûr qu'il y ait un lien avec les attaques" de vendredi à Paris, a dit lors d'une conférence de presse le ministre, soulignant que des vérifications étaient en cours.

La police judiciaire avait confirmé l'arrestation d'un homme armé le 5 novembre en Bavière lors d'un contrôle sur l'autoroute A9. Il cachait dans sa voiture huit kalachnikovs, deux grenades, deux pistolets, un revolver et 200 grammes de TNT.

16h05

Le point sur les assaillants

Qui sont les assaillants, leurs éventuels complices et commanditaires? L'enquête, qui s'annonce longue, devra déterminer comment des kamikazes - un mode opératoire pour la première fois employé en France - ont pu se coordonner pour commettre un tel carnage dans Paris

Le corps d'un Français connu des services de renseignement, très probablement l'un des assaillants du Bataclan a été identifié samedi.

Selon des témoins, un ou des kamikazes ont crié en français, ce qui laisserait également penser qu'un ou plusieurs d'entre eux serait d'expression française.

Un passeport syrien a été retrouvé près de l'un des auteurs des attaques, ce qui pose clairement la question d'un éventuel séjour en zone de djihad des membres du commando et leur entraînement. D'ores et déjà, une source policière évoque "des types aguerris à première vue et parfaitement entraînés, que les témoins décrivent comme assez jeunes et sûrs d'eux".

Toujours selon des sources policières, des témoins évoquent des assaillants venus dans une voiture immatriculée en Belgique, ce qui laisse ouverte l'hypothèse d'une équipe venue de l'étranger, sans exclure la présence de locaux.

15h50

Les médias appelés à la prudence

L'autorité française de surveillance des médias, le CSA, a demandé aux rédactions de "ne donner aucune indication susceptible de mettre en cause le bon déroulement des enquêtes en cours", rapporte Libération.

Lors des attentats contre Charlie Hebdo, plusieurs chaînes avaient été sanctionnées pour avoir montré des images des sièges policiers, renseignant potentiellement les preneurs d'otages.

L'état d'urgence décrété permet aux autorités de donner des instructions à la presse. Selon Le Monde, aucune consigne n'a été donnée pour l'heure.

15h20

Peu de perturbations sur le trafic franco-suisse

A l'aéroport de Genève, la présence policière était bien visible samedi, mais le dispositif de contrôle des passagers reste identique, a indiqué le porte-parole de l'aéroport de Cointrin. Pour les vols de Swiss, les attentats n'ont pas de conséquences directes. Tous les départs depuis et vers Paris et Nice sont assurés, a précisé le porte-parole de la compagnie.

Concernant le rail, les attentats n'ont pas de conséquences sur le trafic entre la Suisse et la France. "Les CFF n'ont pas supprimé de courses", a indiqué la compagnie. "Nous demandons cependant aux voyageurs de compter avec quelques retards dus aux contrôles plus approfondis effectués par les douanes à Genève, et dans le train en partance de Zurich."

15h13

L'équipe d'Allemagne passe la nuit au stade

L'équipe d'Allemagne - qui jouait face à la France vendredi soir - a passé la nuit de vendredi à samedi au Stade de France plutôt que de retourner à son hôtel parisien, après les attentats qui ont frappé la capitale française, que les joueurs ont vécu comme un "cauchemar".

"On voulait éviter tout risque, et on a décidé de ne pas traverser Paris (...) et de rester dans les vestiaires", a expliqué le manager de l'équipe et ancien international Oliver Bierhoff, au retour de la sélection à l'aéroport de Francfort samedi matin.

15h11

2200 enquêteurs sur le coup

La direction de la police judiciaire parisienne a rappelé les 2200 enquêteurs qui la composent, travailler sur les six scènes de crime.

Selon Le Figaro, "les policiers des districts territoriaux affectés dans les arrondissements mais aussi la proche couronne se livrent aux constatations, aux auditions de témoins et recueillent les bandes de vidéosurveillance des banques et des commerces environnants", rapporte le média français.

15h03

Rassemblements de solidarité à Lausanne et en France

Une manifestation "face à la guerre et face à la terreur" est annoncée samedi soir à Lausanne sur la place de l'Europe, à partir de 18h30.

Selon les organisateurs, il s'agit de se montrer solidaire avec les victimes de Paris le 13 novembre (128 morts), de Beyrouth le 12 novembre (44 morts) et d'Ankara le 10 octobre (102 morts).

Des rassemblements de solidarité sont également annoncés dans de nombreuses villes de France et d'Europe.

14h55

Hommage de Facebook

Facebook a introduit une fonctionnalité permettant à ses utilisateurs de rendre hommage aux victimes des attaques à Paris.

Le réseau social a en effet ajouté un filtre aux couleurs de la France pouvant être appliqué aux photos de profil (voir photo ci-dessous).

14h50

Un terroriste identifié

Le corps de l'un des terroristes qui a attaqué le Bataclan a été identifié. Ce serait un Français d'une trentaine d'années, connu des services de police, selon Le Monde.

14h43

Les Eagles of Death Metal interrompent leur tournée

Le groupe californien Eagles of Death Metal, qui jouait au Bataclan vendredi soir lorsque la salle de concerts parisienne a été attaquée, a décidé de rentrer aux Etats-Unis, a-t-on appris samedi auprès du producteur du concert Nous Productions.

Le groupe interrompt de fait une tournée européenne qui compte des concerts jusqu'au 10 décembre au Portugal. Il était notamment attendu ce samedi soir à Tourcoing (nord de la France) puis dimanche en Belgique avant de mettre le cap sur l'Allemagne, la Suisse (Zurich), ou les Pays-Bas.

14h39

80 personnes grièvement blessées

Les hôpitaux de Paris ont indiqué que 80 personnes étaient grièvement blessées (en "urgence absolue").

177 personnes sont "en urgence relative" tandis que 43 témoins ou proches, choqués, ont été prises en charge.

Par ailleurs, 53 victimes ont pu sortir des hôpitaux.

14h31

Rome en deuil en solidarité avec Paris

Rome en deuil pour le massacre de Paris [RTS]
Rome en deuil pour le massacre de Paris / L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 novembre 2015

14h28

Des Américains ont été blessés dans l'attaque

Selon le Département d'Etat américain, plusieurs ressortissants américains comptent parmi les quelque 180 personnes blessées dans les attaques. Leur nombre et leur état demeure incertain.

San Francisco a affiché sa solidarité avec Paris en arborant les couleurs françaises sur sa mairie.

La mairie de San Francisco a arboré les couleurs françaises en hommage aux victimes. [Stephen Lam - Reuters]La mairie de San Francisco a arboré les couleurs françaises en hommage aux victimes. [Stephen Lam - Reuters]

14h20

Des hommages à Genève

Des fleurs devant le consulat de France à Genève. [Laurent Gillieron - Keystone]Des fleurs devant le consulat de France à Genève. [Laurent Gillieron - Keystone]

14h19

Tous les lieux culturels ont été fermés

La Tour Eiffel, à l'instar des autres lieux culturels, ont été fermés au public jusqu'à nouvel ordre en Île-de-France.

Libération rapporte que le ministère français de la Culture a appelé les organisateurs privés de manifestations culturelles de les différer.

Un soldat patrouille sous la Tour Eiffel ce samedi 14 novembre. [Yves Herman - Reuters]Un soldat patrouille sous la Tour Eiffel ce samedi 14 novembre. [Yves Herman - Reuters]

14h11

Israël promet son appui

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a donné l'ordre aux agences israéliennes de sécurité et de renseignements de fournir à la France "toute l'assistance possible".

14h10

Retour sur les attentats récents en Europe

14h10

Les hôpitaux croulent sous les dons du sang

L'Etablissement français du sang (EFS) a indiqué avoir reçu de nombreux dons du sang et appelle les Parisiens à ne pas se déplacer.

14h05

La COP21 est maintenue à Paris

Il n'est pas question de remettre en cause la tenue à Paris de la conférence sur le climat prévue du 30 novembre au 11 décembre après les attentats qui ont fait plus de 120 morts vendredi en France, a-t-on appris de source diplomatique française.

Quelque 118 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus au Bourget, près de Paris, le 30 novembre, pour donner le coup d'envoi de cette conférence considérée comme une des dernières chance de parvenir à un accord universel sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Sont également attendues de 20'000 à 40'000 personnes venues des 195 pays participants.

13h56

Ce que l'on sait à la mi-journée

>> Les faits:

Attentats de Paris: ces attaques ont plongé la capitale dans la terreur [RTS]
Attentats de Paris: ces attaques ont plongé la capitale dans la terreur / 12h45 / 3 min. / le 14 novembre 2015

>> Le Bataclan au coeur du drame:

Attentats de Paris: le Bataclan a été le principal théâtre de l’horreur [RTS]
Attentats de Paris: le Bataclan a été le principal théâtre de l’horreur / 12h45 / 2 min. / le 14 novembre 2015

>> L'effroi dans les rues:

Attentats de Paris: des images prises sur le vif montrent l’effroi dans les rues [RTS]
Attentats de Paris: des images prises sur le vif montrent l’effroi dans les rues / 12h45 / 2 min. / le 14 novembre 2015

13h55

La Belgique annonce deux morts

Au moins deux Belges ont été tués dans les attaques de Paris, a indiqué le ministère belge des Affaires étrangères.

13h51

Les analyses de Xavier Colin et Jean-Philippe Schaller

Attentats de Paris: le point avec Jean-Philippe Schaller et Xavier Colin (1-2) [RTS]
Attentats de Paris: le point avec Jean-Philippe Schaller et Xavier Colin (1/2) / 12h45 / 3 min. / le 14 novembre 2015
Attentats de Paris: le point avec Jean-Philippe Schaller et Xavier Colin (2-2) [RTS]
Attentats de Paris: le point avec Jean-Philippe Schaller et Xavier Colin (2/2) / 12h45 / 4 min. / le 14 novembre 2015

13h50

La police appelle à ne pas relayer les rumeurs

Sur les réseaux sociaux, la Préfecture de police de Paris appelle à la retenue.

13h45

La réaction de Simonetta Sommaruga

Au nom du gouvernement, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a répété devant la presse à Berne sa plus vive condamnation des attentats à Paris. Elle a exprimé sa solidarité avec les victimes, leurs proches et la France, "à nouveau confrontée au terrorisme".

Du côté sécuritaire, la cheffe de l'Office fédéral de police (fedpol) Nicoletta della Valle a ajouté que les autorités - soit fedpol, le Département fédéral des affaires étrangères, les polices cantonales et les corps des gardes-frontière - sont à l'oeuvre et analysent la situation en continu.

Le président de la Conférence des commandants des polices cantonales (CCPCS) Stefan Blättler a précisé que les contrôles aux frontières sont accrus, de même que la présence policière dans les grandes gares de Suisse, afin de montrer "préventivement que nous sommes là".

>> Lire aussi Simonetta Sommaruga: "La Suisse est en pensée avec la France"

>> L'interview de Simonetta Sommaruga:

Ces attentats sont contre toutes nos valeurs

Simonetta Sommaruga
Simonetta Sommaruga: "Ces attentats sont contre toutes nos valeurs" [RTS]
Simonetta Sommaruga: "Ces attentats sont contre toutes nos valeurs" / L'actu en vidéo / 41 sec. / le 14 novembre 2015

13h32

Le point à la mi-journée avec nos correspondants à Paris

Attentats de Paris: les explications de Michel Beuret depuis Paris [RTS]
Attentats de Paris: les explications de Michel Beuret depuis Paris / 12h45 / 1 min. / le 14 novembre 2015
Tristan Dessert, correspondant à Paris [RTS]
Attentats de Paris / Bataclan: les précisions de Tristan Dessert depuis Paris / 12h45 / 2 min. / le 14 novembre 2015
La police scientifique à l'oeuvre sur le Boulevard Voltaire à Paris, samedi matin. [Marius Becker - EPA/Keystone]Marius Becker - EPA/Keystone
Récit d'une nuit de violences sans précédent / Le 12h30 / 2 min. / le 14 novembre 2015

13h28

Le point sur les contrôles aux frontières franco-suisses

Le poste frontière franco-genevois de Bardonnex. [Martin Rütschi - Keystone]Martin Rütschi - Keystone
Contrôles renforcés plutôt que fermeture aux frontières françaises / Le 12h30 / 2 min. / le 14 novembre 2015

13h24

Un passeport syrien retrouvé

Un passeport syrien a été retrouvé près du corps d'un des trois kamikazes qui se sont fait sauter vendredi soir près du Stade de France, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

13h22

Retour sur 40 ans d'attentats en France

Depuis 1978, la France a connue plusieurs attentats qui ont fait plus de 200 morts et plusieurs centaines de blessés. Avec au moins 128 victimes, ceux du 13 novembre sont de loin les plus meurtriers.

Lire notre retour historique: En 40 ans, plus de 200 personnes ont été tuées dans des attentats en France

13h20

Lien établi avec une arrestation en Allemagne

Le lien entre un homme arrêté en Allemagne la semaine dernière en possession d'armes automatiques et d'explosifs et les attentats de Paris est "fondé", a assuré samedi le ministre-président de Bavière, Horst Seehofer.

La police judiciaire avait confirmé auparavant l'arrestation d'un homme le 5 novembre en Bavière, qui cachait dans son véhicule "plusieurs mitraillettes, revolvers et des explosifs".

13h05

Est-on passé du terrorisme à la guerre?

L'analyse de Jean-Paul Rouiller, directeur du Centre d’analyse du terrorisme:

Jean-Paul Rouiller, directeur du Centre d'analyse du terrorisme (GCTAT) à Genève. [Simon Corthay - RTS]Simon Corthay - RTS
Est-on passé du terrorisme à la guerre? / Le 12h30 / 4 min. / le 14 novembre 2015

13h00

L'armée française se déploie à Paris

L'armée française se deploie dans les rues de Paris [RTS]
L'armée française se deploie dans les rues de Paris / L'actu en vidéo / 37 sec. / le 14 novembre 2015

12h57

Psychose à Paris au lendemain des attaques

Des Parisiens se recuillent samedi matin devant l'un des lieux des attentats dans le 10e arrondissement. [Kenzo Tribouillard - AFP]Kenzo Tribouillard - AFP
La psychose des Parisiens au lendemain des attentats / Le 12h30 / 58 sec. / le 14 novembre 2015

12h47

Limiter ses déplacements

La préfecture de police de Paris recommande aux Parisiens de limiter au maximum ses déplacements jusqu'à nouvel avis.

12h52

Fleurs et mots de soutien se multiplient à Paris

12h25

Eviter Paris

Si le Premier ministre belge Charles Michel recommande à ses concitoyens de ne pas se rendre à Paris, la Suisse ne fait rien de tel, mais conseille de se tenir au courant des recommandations des autorités locales.