Banner du 13 avril [Keystone]
Publié Modifié

Les cantons peuvent puiser dans les réserves de vaccins pour accélérer la vaccination

- La Confédération s'attend à recevoir au moins huit millions de doses des deux vaccins approuvés entre avril et fin juillet. Les cantons peuvent donc puiser dans les réserves des "deuxième dose" d'ici la fin avril et accélérer ainsi le rythme de la vaccination.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état jeudi de 2226 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, ainsi que de 21 décès supplémentaires et 115 hospitalisations. Le taux de positivité s'élève à 7,18% et le taux de reproduction à 1,14.

- Les Suisses pourront renouer avec leurs activités préférées dès lundi. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de rouvrir les terrasses, les cinémas, les théâtres ou encore les stades de football. Le nombre de spectateurs sera toutefois limité.

- Interrogé à Forum et dans le 19h30, le conseiller fédéral Alain Berset rappelle que les réouvertures sont à comprendre "comme un risque calculé, et certainement pas comme un chèque en blanc". Le Fribourgeois juge que "la dynamique de ces dernières semaines n'est pas si mauvaise. Elle est négative, mais on n'a pas perdu le contrôle".

- La pandémie fait une nouvelle victime cette année: déjà rayé de l'agenda en 2020, le Marché-Concours de Saignelégier (JU), qui devait avoir lieu en août, est annulé.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

21h15

Malgré les assouplissements, certains théâtres resteront fermés lundi

Les théâtres pourront rouvrir dès le 19 avril sous certaines conditions : la règle du tiers des spectateurs devra être respectée au sein des petites structures et une jauge de cinquante personnes devra être appliquée pour les grandes salles.

>> En lire plus: Les théâtres romands entre indécisions et réouvertures

Si les annonces du Conseil fédéral ont été accueillies de manière plutôt favorable, la mise en place de quotas donne du fil à retordre aux organisateurs. Certains ont décidé de rester fermés, malgré les mesures d’assouplissements. C’est le cas du théâtre du Crochetan à Monthey, qui peut accueillir jusqu'à 600 personnes.

"Ce n'est pas viable"

"C’est une lueur d’espoir pour la population, mais pour un théâtre de notre envergure ce n’est pas rentable. On paie certains spectacles jusqu’à 30'000 francs. Avec un billet qui coûte 50 francs et 50 spectateurs, on fait vite le calcul: ce n’est pas viable économiquement et on sera à perte", explique son directeur Lorenzo Malaguerra.

>> Lire aussi: Comment la culture se réinvente dans les capitales européennes

Pour certaines structures, l’annonce fait l’effet d’une libération. Le Théâtre de Vidy à Lausanne compte ouvrir ses portes dès le 22 avril. Trois nouvelles premières seront jouées prochainement, avec une jauge évaluée à une trentaine de spectateurs pour la salle René Gonzales et cinquante personnes au Pavillon.

>> Le reportage du 19h30:

Malgré les assouplissements, certains théâtres resteront fermés lundi. [RTS]
Malgré les assouplissements, certains théâtres resteront fermés lundi. / 19h30 / 1 min. / le 15 avril 2021

20h00

Les conditions du retour en classe sont difficiles à appliquer

Le Conseil fédéral a annoncé mercredi la possibilité du retour de l'enseignement en présentiel pour les jeunes qui fréquentent les Hautes écoles et les universités. Mais les conditions sont strictes et difficilement applicables. Les cours en ligne resteront donc majoritaires.

Jeudi dans le 19h30, le recteur de l'Université de Genève Yves Flückiger y voit trois difficultés: "La première, c'est qu'il y a pas mal d'étudiants qui ont quitté Genève et qui ne peuvent plus revenir suivre les cours en présentiel. La deuxième, c'est qu'il est très compliqué d'organiser des enseignements, qui regroupent 600 étudiants, dans des salles de l'Université de Genève. Et le troisième motif important: les étudiants veulent de la prévisibilité."

>> Les explications du 19h30:

Etudes supérieures, retour en classe sous conditions. [RTS]
Etudes supérieures, retour en classe sous conditions. / 19h30 / 2 min. / le 15 avril 2021

"Trop tard" dans le semestre

Invitée dans Forum, Claire Descombes, étudiante en mathématiques à l'Université de Berne et créatrice de la page Instagram "Anxiétudes supérieures", se réjouit de la décision du Conseil fédéral, mais elle estime qu'elle arrive "trop tard" dans le semestre.

"Pour passer du distanciel au présentiel, une université a quand même besoin de temps. D’ailleurs, c'est ce qu’on constate dans la réaction des universités: elles ne sont pas motivées à passer, aussi rapidement qu'on le pensait, au système hybride."

Et d'ajouter: "La majorité des étudiantes et des étudiants se réjouissent de voir qu'on fait un pas vers eux, mais on ne sait pas encore quels seront les effets concrets."

>> Ecouter son interview dans Forum:

Les étudiants anxieux à cause des cours à distance : interview de Claire Descombes [RTS]
Les étudiants anxieux à cause des cours à distance : interview de Claire Descombes / Forum / 4 min. / le 15 avril 2021

19h30

Les anticorps monoclonaux, nouvel espoir contre le Covid-19

En complément des vaccins, la recherche sur les traitements se poursuit dans la lutte contre le Covid-19. Les anticorps monoclonaux sont parmi les plus avancés. Ceux-ci peuvent neutraliser la capacité du virus à se fixer et à pénétrer dans les cellules humaines.

Même le Conseil fédéral veut y croire. Il a annoncé mercredi vouloir prendre à sa charge le coût de ces traitements en attendant qu’ils soient remboursés par l’assurance-maladie.

Le gouvernement veut également se préparer à l’approvisionnement en médicaments "prometteurs" contre le Covid-19. Selon lui, les thérapies combinées à base d’anticorps monoclonaux devraient bientôt être disponibles en Suisse.

Plusieurs laboratoires se sont engouffrés dans la brèche. Quatorze traitements sont actuellement en phase d'étude. Deux laboratoires les commercialisent déjà: Roche et Lilly.

>> Les précisions dans le 19h30:

Un nouveau traitement contre le covid-19 suscite l'espoir. [RTS]
Un nouveau traitement contre le covid-19 suscite l'espoir. / 19h30 / 1 min. / le 15 avril 2021

18h45

Le Festival du film de Locarno veut y croire

Pour la 74e édition du Festival du film de Locarno - prévue du 4 au 14 août - la Piazza Grande, en tant que coeur du festival, devrait être rouverte annonce son président Marco Solari.

La Piazza Grande vêtue de ses traditionnelles couleurs jaunes et noirs. [Alexandra Wey - Keystone]La Piazza Grande vêtue de ses traditionnelles couleurs jaunes et noirs. [Alexandra Wey - Keystone]Ainsi, 3000 personnes pourraient assister aux projections. Selon lui, l'équipe travaille sur une édition complète du festival.

"Un lieu de rencontre"

Invité jeudi dans Forum, Marco Solari a estimé "avoir une responsabilité" vis-à-vis de la population: "Le Festival n'est pas uniquement une question culturelle, mais économique, politique au Tessin. Nous sommes un micro-Forum de Davos, en devenant un lieu de rencontre durant l'été."

Et d’ajouter: "L'unique chose qui pourrait nous stopper, c'est Berne. (…) Nous sommes prêts à affronter, avec beaucoup de difficultés, la mise en place du festival."

Mercredi, la manifestation avait annoncé, dans un communiqué, qu’il s'attend à un déficit de 900'000 francs pour 2021, sur un budget de 15,3 millions de francs. L'exercice écoulé s'est lui terminé sur un bilan de 7,4 millions de francs générant un léger bénéfice, qui a permis d'augmenter les réserves de 356'000 francs.

>> L’interview complète de Marco Solari dans Forum:

Le Festival de Locarno envisage une édition 2021 allégée : interview de Marco Solari [RTS]
Le Festival de Locarno envisage une édition 2021 allégée : interview de Marco Solari / Forum / 5 min. / le 15 avril 2021

18h15

Les cantons peuvent puiser dans les réserves des vaccins

A partir du mois de mai, les volumes de livraison devraient à nouveau augmenter de manière significative, a annoncé dans un communiqué le Secrétariat général du Département fédéral de l'intérieur (DFI), à l'issue d'une visioconférence entre le conseiller fédéral Alain Berset et la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS).

>> Le point sur la situation dans Forum:

Des livraisons massives de doses de vaccin sont prévues ces prochains jours [RTS]
Des livraisons massives de doses de vaccin sont prévues ces prochains jours / Forum / 2 min. / le 15 avril 2021

La livraison d'au moins 8 millions de doses signifie que l'objectif d'une première vaccination pour toutes les personnes qui le souhaitent d'ici fin juin reste réaliste, en supposant qu'une "livraison convenue avec les fabricants se déroule sans interruption".

La Confédération et les cantons ont convenu que les cantons peuvent désormais puiser dans les réserves de vaccins jusqu'à la fin du mois d'avril. La deuxième dose pourra être garantie grâce aux livraisons à venir. Les cantons peuvent ainsi accélérer le rythme de vaccination et étendre plus rapidement la vaccination à davantage de groupes d'âge, peut-on lire dans le communiqué.

>> L'analyse de Didier Trono, médecin virologue et professeur à l'EPFL, dans Forum:

Quelles catégories d'âge dans quels cantons pour la vaccination? Interview de Didier Trono [RTS]
Quelles catégories d'âge dans quels cantons pour la vaccination? Interview de Didier Trono / Forum / 5 min. / le 15 avril 2021

La rapidité de la vaccination sera "déterminante pour surmonter la crise", écrit le Secrétariat général du DFI. Il précise que les cantons se sont pourvus des capacités nécessaires pour l'assurer. L'Office fédéral de la santé publique a adapté ses recommandations à l'intention des cantons en ce sens cette semaine, ajoute-t-il.

17h45

Zurich veut un rétablissement de la liberté de voyager

Le canton de Zurich souhaite un retour rapide à la liberté de voyager. Le gouvernement et la direction de l'aéroport de Zurich ont profité jeudi de la visite du président de la Confédération Guy Parmelin pour lui transmettre des revendications.

Guy Parmelin a dit être conscient de la situation et de l'importance de l'aéroport de Zurich. Les assouplissements décidés mercredi par le Conseil fédéral devraient permettre d'améliorer la situation économique, mais "nous devons rester prudents" compte tenu de l'évolution de la pandémie, a-t-il ajouté.

L'aéroport et le canton ont remis au chef du Département fédéral de l'économie trois revendications concernant les voyages. Il faut lever les restrictions entre les pays présentant un risque d'infection similaire à la Suisse. Les personnes vaccinées, immunisées ou testées négatives devraient être autorisées à voyager sans quarantaine. Enfin, la preuve de la vaccination, de la guérison ou du test négatif doit être standardisée et numériquement possible.

16h45

Moins d'incidents aériens grâce à la pandémie

Les incidents aériens en Suisse ont diminué de près de moitié l'an dernier (-45%), en partie grâce à la pandémie de coronavirus. Le recul a été le plus marqué dans le secteur commercial.

Sur l'ensemble de l'année 2020, l'Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), a enregistré 3724 incidents, indique-t-il dans son rapport annuel de sécurité, publié mercredi.

Avec 53%, le plus important repli a été enregistré dans l'aviation commerciale. Ce constat est peu surprenant, étant donné que ce secteur a été le plus touché par la pandémie de coronavirus, souligne le rapport.

De son côté, l'aviation civile n'a pratiquement pas connu de changement dans le nombre de mouvements d'avions, hormis lors de la période de semi-confinement, en mars et avril. Le nombre d'incidents a également diminué, de 23%.

16h00

Vingt classes en quarantaine à Naters (VS)

Dix-sept classes primaires sont en quarantaine à Naters, dans le Haut-Valais. Soixante élèves y ont été détectés positifs lors d'un dépistage effectué les 6 et 7 avril. Aucun événement particulier n'explique ce foyer.

"Suite aux dépistages entrepris la semaine passée, dépistages répétés ce jour, dix-sept classes sont en quarantaine à Naters", a indiqué jeudi à l'agence Keystone-ATS le professeur Nicolas Troillet, médecin cantonal remplaçant, confirmant une information diffusée jeudi par Le Nouvelliste. Ces classes pourront reprendre une fois les contrôles en cours terminés.

Le dépistage effectué les 6 et 7 avril avaient permis de détecter soixante élèves de l'école primaire. "Si l’on compte tous les élèves de l’école trouvés positifs depuis la mi-mars, ce nombre est de 95; trois classes de Naters avaient déjà été mises en quarantaine à partir du 23 mars", précise Nicolas Troillet.

15h30

La mobilité des Lausannois marquée par la pandémie

Selon l'Observatoire de la mobilité, la pandémie a fortement marqué les habitudes des Lausannois en 2020. La fréquentation des transports publics ainsi que le trafic automobile ont fortement diminué alors que la mobilité active s’est renforcée. Plus de 10 kilomètres de nouvelles pistes cyclables ont été créés.

En ce qui concerne les transports publics, la fréquentation est descendue drastiquement lors du premier semi-confinement (16% de la fréquentation 2019) et n’a jamais retrouvé les niveaux de 2019. L’état de nécessité décrété par le canton, début novembre 2020, a également eu un impact important.

Quant au trafic automobile, le semi-confinement du mois de mars s’est fait sentir: sur les points d’entrée de la Ville, les compteurs ont relevé des baisses d’environ 50% entre avril 2019 et avril 2020. La même comparaison au mois de septembre relève une diminution du trafic d’environ 3%.

Ces chiffres démontrent qu’il est crucial d’accompagner les changements d’usages en matière de mobilité, estime la Municipalité. A titre d’exemple, le nombre de cyclistes a augmenté de 20% entre 2019 et 2020.

15h15

Résultats stables pour les banques cantonales malgré la crise

Les 24 banques cantonales suisses se sont montrées résilientes l'année dernière, dans un environnement de crise marqué par la pandémie de coronavirus. Si les résultats sont restés globalement stables, les établissements cantonaux ont été en mesure d'attirer plus d'argent.

En 2020, les bénéfices cumulés des banques cantonales ont atteint 3,1 milliards de francs, un montant quasiment stable (-0,3%) comparé à 2019, a indiqué jeudi l'Union des banques cantonales suisses dans un communiqué. De ces bénéfices, les cantons et communes ont perçu 1,7 milliard sous forme de dividendes et autres formes de rétributions.

Une stabilité a également été enregistrée au niveau des produits bancaires qui se sont établis à 9,1 milliards de francs (-0,5%). Si le coeur de métier de ces établissements, les activités d'intérêt, est resté presque stable (-0,7%), le résultat des commissions et services a progressé de 1,6% et celui du négoce s'est envolé de 14,2%, grâce à la volatilité des marchés l'année dernière.

Au niveau des charges, les dépenses liées au personnel ont augmenté de 5,1% et les frais généraux de 0,5%. A noter que la pandémie de Covid-19 a provoqué des correctifs de valeur et des pertes sur les activités d'intérêt de 180 millions de francs.

15h00

"Psychologiquement important" pour les salles de cinéma

Dans une interview accordée à Keystone-ATS, Edna Epelbaum, exploitante de cinéma et présidente de l'Association cinématographique suisse, souligne l'importance pour le moral du public de la réouverture des salles.

"Je me réjouis d'offrir à nouveau, avec mes collègues dans toute la Suisse, la culture cinématographique", a déclaré jeudi Edna Epelbaum, commentant la décision du Conseil fédéral de mercredi. Les salles de cinéma pourront rouvrir à partir de la semaine prochaine, mais avec des restrictions.

Les spectateurs doivent porter des masques et ils ne sont pas autorisés à agrémenter leur expérience cinématographique avec du pop-corn ou une glace. Des règles de distance s'appliquent, selon lesquelles les cinémas peuvent autoriser un maximum de 50 personnes dans les salles.

Dans ce contexte, les cinémas ne peuvent pas opérer de manière rentable. "Au niveau financier, ça reste extrêmement difficile", déclare Edna Epelbaum. "Mais psychologiquement, c'est très important pour le public de pouvoir de nouveau entrer dans une salle de cinéma", positive-t-elle, soulignant qu'il est important pour le public "de réaliser qu'il y a encore quelque chose d'autre que le sofa".

14h30

Baisse d'un tiers des MST en 2020

Le centre Maurice Chalumeau en sciences des sexualités de l’Université de Genève invite lundi prochain le public à une conférence pour réfléchir aux effets de la pandémies sur les sexualités.

En 2020, année largement marquée par la pandémie de Covid-19, l'OFSP a constaté une baisse d'un tiers des maladies sexuellement transmissibles. Selon la professeure Alexandra Calmy, responsable de l’unité Sida des Hôpitaux universitaires de Genève et intervenante lors de la discussion à l'Unige, plusieurs hypothèses peuvent expliquer ce tendance.

"Une des hypothèses est liée aux mesures préventives prises pour lutter contre la propagation du Covid, en particulier la limitation des contacts physiques, ce qui signifie qu'il y avait moins d'intimité sexuelle en dehors de la conjugalité. Une autre théorie, c'est que les centres de dépistages ont été fermés pendant longtemps, donc nous avons moins testé", explique-t-elle dans le 12h45.

>> Voir l'interview d'Alexandra Calmy dans le 12h45:

Alexandra Calmy: "pour le Covid comme pour le SIDA, il faut que l'accès aux traitements soient gratuits et universels" [RTS]
Alexandra Calmy: "pour le Covid comme pour le SIDA, il faut que l'accès aux traitements soient gratuits et universels" / 12h45 / 3 min. / le 15 avril 2021

14h00

Des associations veulent le prolongement des indemnités chômages

Dans le canton de Neuchâtel, les associations de défense des bénéficiaires du chômage demandent au Conseil fédéral un prolongement d'au minimum 6 mois d'indemnités supplémentaires.

Objectif: éviter une arrivée massive des personnes en fin de droit, explique Aïcha Brugger dans le 12h45.

Vers une prolongation à Berne

Les indemnités pour chômage partiel devraient rapidement être prolongées de 18 à 24 mois. La commission de santé publique du Conseil des Etats recommande cette mesure au Conseil fédéral.

Les entreprises pourront ainsi toujours bénéficier d'une certaine sécurité de planification, indique-t-elle.

>> Voir l'interview d'Aïcha Brugger dans le 12h45:

Aïcha Brugger: "il faut que l'État soutienne les personnes précarisées jusqu'à ce qu'elles retrouvent un emploi" [RTS]
Aïcha Brugger: "il faut que l'État soutienne les personnes précarisées jusqu'à ce qu'elles retrouvent un emploi" / 12h45 / 1 min. / le 15 avril 2021

13h40

Un peu plus de 2200 nouveaux cas en une journée

La Suisse compte jeudi 2226 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 21 décès supplémentaires et 115 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 31'019 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 7,18%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 26'262, soit 303,79 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,14. Les patients Covid-19 occupent 24,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 71,60%.

Au total 689'178 personnes ont déjà reçu deux doses de vaccins et 1'815'117 une dose. La Suisse a reçu jusqu'à présent 2'390'325 doses de vaccins.

Quant aux variants du coronavirus, 42'164 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 16'539 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 245 au variant sud-africain (B.1.351) et 13 au variant brésilien (P.1). Dans 25'367 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 630'194 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 6'505'841 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 9865 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 26'289.

Le pays dénombre par ailleurs 16'607 personnes en isolement et 28'650 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 6417 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

13h05

Le Portugal lève plusieurs restrictions et attire les touristes suisses

Le Portugal pourrait devenir le nouvel eldorado des touristes suisses en pleine crise sanitaire. Selon les chiffres communiqués par l'aéroport de Genève, les mouvements de vols entre la Suisse et le Portugal ont enregistré un pic ces deux derniers week-ends.

La compagnie aérienne TAP Air Portugal va augmenter la cadence de ses vols au départ de Genève ces prochaines semaines. Easyjet a pour sa part enregistré une forte hausse des réservations vers le Portugal depuis que la quarantaine au retour est levée.

Les conditions d'entrée dans le pays pourraient encourager les visiteurs: au Portugal, les restrictions pour les voyageurs suisses se limitent à un test PCR négatif.

Par ailleurs, les terrasses des bars et restaurants sont ouvertes dans le pays lusitanien. Dès lundi, il sera même possible de manger à l'intérieur des établissements, puisque tous les cafés et restaurants du pays devraient rouvrir. Le gouvernement portugais doit confirmer jeudi l'avant-dernière étape du déconfinement.

>> Les précisions du 12h30:

Le Portugal attire de plus en plus de touristes suisses. [Nuno Cruz - AFP]Nuno Cruz - AFP
Le Portugal, nouvelle destination privilégiée des Suisses? / Le 12h30 / 2 min. / le 15 avril 2021

>> Lire aussi: Le Portugal lève plusieurs restrictions et attire les touristes suisses

12h45

Le retour du public dans les patinoires est "hautement symbolique"

Dès le 19 avril, le public fera son retour dans les enceintes sportives, mais en nombre limité. La limite est fixée à 100 personnes à l'extérieur et 50 personnes à l'intérieur.

Les playoff de hockey pourront donc se jouer devant un public mais très restreint. "C'est une mesure hautement symbolique", relève le directeur de Fribourg-Gottéron Raphaël Berger dans le 12h30, précisant que 50 personnes représentent 0,5% de la capacité de l'antre des Dragons.

Alors quels seront les heureux élus pour assister aux matches de Gottéron? "Nous avons assez de personnes à remercier pour leur soutien durant cette année particulière, mais cela ne générera aucun revenu pour le club", précise Raphaël Berger.

Selon le directeur, une deuxième saison avec de telles restrictions ne serait pas supportable pour l'équipe fribourgeoise.

>> Ecouter l'interview de Raphaël Berger dans le 12h30:

Raphaël Berger, directeur général du Fribourg Gottéron. [Thomas Hodel - Keystone]Thomas Hodel - Keystone
Les patinoires vont pouvoir accueillir des supporters: interview de Raphaël Berger / Le 12h30 / 2 min. / le 15 avril 2021

12h30

Les cours à distance ne sont prêts de disparaître

Au lendemain des annonces du Conseil fédéral, la question des cours en présentiel fait son grand retour dans les hautes écoles, alors que beaucoup de jeunes ont formulé le besoin de se retrouver en cours.

La règle est connue: pas plus de 50 personnes dans un espace intérieur. Jointes par le 12h30, les universités de Genève, Lausanne, Fribourg et Neuchâtel disent plancher sur la question.

Retours possibles en séminaire

Une chose est certaine, les cours à distance ne sont pas prêts de disparaître. Genève a même décidé de donner la priorité à l'enseignement en ligne pour des questions de stabilité et pour ne pas ajouter des hauts-bas émotionnels aux étudiants à six semaines des examens.

A Fribourg, l'offre en ligne actuelle doit être maintenue, mais avec tout de même une "intention d'utiliser la marge de manoeuvre offerte par le Conseil fédéral. Concrètement, il y a une volonté de permettre du "présentiel" quand il est possible, mais sans forcer les professeurs.

Globalement, les retrouvailles seront possibles pour des petits séminaires et des cours où le présentiel est une vraie plus-value.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

Des étudiants sur les bancs de l'Université de Neuchâtel. [Laurent Gillieron - KEYSTONE]Laurent Gillieron - KEYSTONE
Le retour des cours en présentiel dans les hautes écoles et universités est incertain / Le 12h30 / 2 min. / le 15 avril 2021

Un modèle à maintenir à Zurich

L'Université de Zurich veut maintenir en partie l'enseignement à distance après la pandémie. Elle proposera un mélange de cours en présentiel et en ligne.

La pandémie offre une opportunité "historique". Il s'agit d'utiliser la poussée numérique expérimentée pendant la crise, a indiqué la haute école. Le passage dans l'urgence à l'enseignement en ligne à cause du coronavirus a tout de même provoqué des inconvénients pour les étudiants et les enseignants.

L'établissement zurichois veut trouver le bon dosage entre les cours en présentiel et en ligne. Les formats d'enseignement et d'apprentissage hybrides sont plus efficaces que les cours uniquement en ligne. Les offres d'enseignement numérique, qui compléteront les cours en face à face, visent à accroître la flexibilité et la mobilité.

11h15

Une manifestation contre les mesures anti-Covid interdite à Schaffhouse

Schaffhouse interdit une manifestation prévue samedi contre les mesures de protection contre la pandémie. Les autorités de la ville ont retiré une autorisation délivrée il y a un mois. Elles invoquent la situation sanitaire actuelle et les débordements survenus lors de récentes manifestations dans d'autres villes.

Lorsque l'exécutif municipal avait donné son feu vert, les mesures anti-pandémiques étaient encore respectées dans les manifestations qui s'étaient déroulées précédemment. Entretemps, les participants aux actions de protestation du même type ont cessé de les respecter, notamment en refusant de porter un masque de protection lors de la grande manifestation de Liestal, le 20 mars dernier, rappelle la municipalité.

11h00

Une participation aux institutions de soins dans le Jura

Le Gouvernement jurassien veut octroyer un crédit de 12 millions de francs pour une participation de l'Etat aux surcoûts liés à la pandémie dans les institutions de soins qui offrent des prestations d'intérêt public. L'Hôpital du Jura et la fondation pour l'aide et les soins à domicile font partie des institutions concernées.

Cette participation est exceptionnelle pour 2020 et une éventuelle participation d'autres contributeurs viendra en réduire le montant, a précisé le Canton. L'inscription de ces 12 millions de francs dans les comptes 2020 de l'Etat doit être soumise au Parlement.

10h40

Dépistage préventif du Covid à tous les niveaux scolaires à Schwyz

Après Zoug et les Grisons, Schwyz introduit à son tour le dépistage hebdomadaire du coronavirus pour les élèves de tous les niveaux scolaires. A la différence des écoles zougoises, les établissements schwyzois ont, comme aux Grisons, la possibilité et non pas l'obligation d'y participer.

Suite à des essais pilote au niveau secondaire dans deux écoles du canton, la semaine dernière, les autorités schwytzoises ont décidé d'élargir les tests salivaires massifs en milieu scolaire à l'ensemble de l'école obligatoire et aux lycées. Les établissements qui ne souhaitent pas participer au dépistage préventif hebdomadaire peuvent y renoncer. Il en va de même au niveau individuel.

Les essais pilote ont permis de détecter un cas positif, alors que l'élève en question ne présentait aucun symptôme du Covid-19. Un dépistage ciblé et répétitif de personnes asymptomatiques aide à identifier des foyers d'infection de manière précoce, observent les autorités. Il permet aussi de maintenir l'enseignement en présentiel et d'éviter des mises en quarantaine massives.

10h20

Loi Covid: un texte "liberticide"

La loi Covid-19 est liberticide et donne lieu à des inégalités de traitement, selon les opposants au texte, qui ont lancé leur campagne en vue des votations du 13 juin.

"Alors que les grandes entreprises engrangent des bénéfices records en 2020, les entreprises réellement touchées ne perçoivent pratiquement pas d’argent", assurent les Amis de la Constitution sur leur site internet. "Les PME et les emplois sont détruits dans de nombreux secteurs." Les mesures actuelles sont "désastreuses", selon eux. Et il faut y mettre fin.

Le comité référendaire s'insurge contre des discriminations envers les personnes non-vaccinées, "privées de leurs droits fondamentaux", ou encore la "surveillance de masse avec traçage total des contacts". Il s'en prend aussi aux "médias achetés".

>> Les précisions du 12h30:

Les opposants à la loi Covid-19 dénoncent un texte liberticide. [Peter Schneider - Keystone]Peter Schneider - Keystone
Les opposants à la loi Covid dénoncent un texte dangereux, liberticide et superflu / Le 12h30 / 2 min. / le 15 avril 2021

>> Plus d'informations: Les opposants à la loi Covid-19 dénoncent un texte liberticide

10h10

Les fitness sont prêts et attendent la validation de leur protocole sanitaire

Les propriétaires de fitness se posent des questions avant leur réouverture, notamment concernant le port du masque.

"On espère que notre protocole, le même que celui que nous avions mis en place lors de la première réouverture, sera accepté tel quel", a déclaré Alain Ahmerd, responsable romand de la Fédération suisse des centres de fitness, dans La Matinale. Selon lui, tout est prêt pour accueillir les clients.

A noter que cette évolution ne remet pas en question la plainte déposée par la Fédération suisse des centres de fitness contre la Confédération, accusée d'avoir imposé des fermetures forcées et arbitraires.

>> Ecouter la réaction d'Alain Amherd:

Réouverture des fitness: l'interview d'Alain Amherd. [Sebastian Gollnow - Keystone]Sebastian Gollnow - Keystone
Réouverture des fitness: l'interview d'Alain Amherd / Le Journal horaire / 1 min. / le 15 avril 2021

10h00

"Des mesures qui ont un intérêt psychologique évident"

La décision de rouvrir les terrasses des restaurants ne suscite guère l'enthousiasme chez les restaurateurs. Interrogé dans La Matinale, le conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba y voit néanmoins un pas dans la bonne direction.

En charge de l'Economie et des Sports au sein du Conseil d'Etat vaudois, Philippe Leuba dit comprendre et partager en grande partie le sentiment des tenanciers de bars et restaurants après les annonces du Conseil fédéral mercredi.

"Ce sont des mesures qui ont un intérêt psychologique évident pour la population. Il y a enfin un pas dans la bonne direction et on a le sentiment que l'on commence à percevoir la fin du tunnel", réagit le ministre PLR.

Mais sur le plan économique, poursuit-il, "dire que les terrasses c'est ingérable économiquement est une analyse parfaitement juste".

>> L'interview de Philippe Leuba dans La Matinale:

Le Conseil fédéral a assoupli les mesures de restrictions contre le Covid-19: interview de Philippe Leuba (vidéo) [RTS]
Le Conseil fédéral a assoupli les mesures de restrictions contre le Covid-19: interview de Philippe Leuba (vidéo) / L'invité-e d'actualité / 9 min. / le 15 avril 2021

>> Lire aussi: Philippe Leuba: "Des mesures qui ont un intérêt psychologique évident"

09h45

Le Marché-Concours de Saignelégier (JU) annulé

Déception pour les amateurs de chevaux et les éleveurs: le Marché-Concours de Saignelégier (JU) n'aura pas lieu cette année après avoir déjà été annulé en 2020. Les incertitudes liées à la situation sanitaire imposent de renoncer à la tenue de la manifestation au début du mois d'août.

D'entente avec le canton d'Argovie, hôte d'honneur de la prochaine édition, le comité d'organisation a reporté l'événement au week-end du 12 au 14 août 2022. Cette fête populaire du cheval de la race franches-montagnes attire chaque année plusieurs dizaines de milliers de personnes.

L'année prochaine, le Marché-Concours aura rendez-vous avec son histoire. La grand-messe de la seule race chevaline suisse encore existante commémorera les 125 ans de la première édition.

>> Lire aussi: Le Marché-Concours de Saignelégier (JU) est à nouveau annulé

09h30

L'événementiel sur la réserve

Parmi les secteurs qui vont pouvoir bénéficier de ces réouvertures annoncées figure l'événementiel. Les manifestations publiques, comme un concert ou un spectacle, seront à nouveau autorisées avec une limite de 100 personnes en extérieur et 50 en intérieur.

Vice-président de la Fédération suisse des professionnels de l'événementiel, Yochen Patti se réjouit de cette décision, mais il émet tout de même quelques réserves.

"Pour l'instant, ça nous permet de créer des choses, mais le problème est toujours le même: c'est le nombre de personnes. On reste sur un calibrage assez petit. Comme les restaurateurs, il faudra réfléchir au coût, savoir si ça vaut la peine?", explique-t-il dans La Matinale.

>> Ecouter les propos de Yochen Patti dans La Matinale:

L'événementiel reste sur la réserve: l'interview de Yochen Patti. [Kathy Willens - Keystone]Kathy Willens - Keystone
L'événementiel reste sur la réserve: l'interview de Yochen Patti / Le Journal horaire / 1 min. / le 15 avril 2021

09h10

Des finances dans la rouge pour la Ville de Genève

Les finances de la Ville de Genève sont affectées par la réforme de la fiscalité des entreprises (RFFA) et la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19. Les comptes 2020 présentent un déficit de 47,1 millions de francs, au lieu des 19,8 millions votés par le Conseil municipal.

L'exécutif va proposer au délibératif de réduire ce déficit à 17,1 millions en prélevant 30 millions dans la réserve conjoncturelle, a indiqué devant les médias le magistrat Alfonso Gomez, en charge du Département des finances, de l'environnement et du logement.

Cette réserve, qui se monte à 140 millions, a été constituée afin d'anticiper les déficits budgétaires dus à la RFFA.

>> Les explications de La Matinale:

Une vue de la ville de Genève à travers son jet d'eau. [RTS]RTS
Les finances de la Ville de Genève ont souffert de la crise sanitaire / La Matinale / 1 min. / le 15 avril 2021

09h00

Sentiments contrastés chez les restaurateurs

L'ouverture des terrasses de restaurants, dès lundi prochain, représente avant tout un petit geste pour le moral de la population.

Mais les restaurateurs, eux, voient les choses différemment. Si une partie d'entre eux envisage de rouvrir rapidement, d'autres ne rouvriront pas pour l'instant faute de pouvoir être rentables.

Et pour beaucoup, comme le dit l'un d'entre eux dans La Matinale, le maintien des aides est le seul point positif de cet "exercice de communication pour la population et non pour la restauration". Le manque de perspectives reste pesant pour le secteur.

>> Réactions recueillies dans La Matinale:

La réouverture des terrasses laisse perplexe le milieu de la restauration (vidéo) [RTS]
La réouverture des terrasses laisse perplexe le milieu de la restauration (vidéo) / L'éclairage d'actualité / 3 min. / le 15 avril 2021

08h45

La presse mitigée

La presse oscille entre un enthousiasme modéré et des critiques après les annonces du Conseil fédéral, relevant que le gouvernement a pris un risque, mais un risque qui devenait indispensable. Il en va désormais de la responsabilité de chacun de conserver cet espace de liberté retrouvé.

"En ouvrant la porte à un courant d'air libre, le Conseil fédéral n'est pas en train de nous accorder sa confiance, il reconnaît simplement qu'il ne pouvait plus conserver la nôtre en nous privant de vivre ensemble", note Le Nouvelliste.

Le Conseil fédéral n'avait "guère d'autre choix que de lâcher du lest", abonde le Journal du Jura.

Bien inspiré

Le rassemblement de Moutier, suite auquel les cas n'ont pas explosé, montre que le virus se transmet plus difficilement en plein air. Par conséquent, le Conseil fédéral a été bien inspiré d'alléger les contraintes à l'extérieur, note Le Quotidien Jurassien. Citant également l'exemple de Moutier, Le Courrier relève qu'il autorise "un certain optimisme".

"Rester patient et vigilant, ce n'est pas drôle. Mais manquer la chance qui semble s'offrir à nous après tous les sacrifices consentis le serait encore moins", insistent la Tribune de Genève et 24 Heures. D'autant que l'on "voit désormais le bout du tunnel", ajoute Le Journal du Jura.

Mais...

Pour le Tages-Anzeiger, ces réouvertures sont de la politique symbolique. Ce qui compte, c'est que le Conseil fédéral introduise des privilèges pour les vaccinés et les entreprises qui testent leur personnel.

La NZZ aussi estime que Berne a donné une carotte, mais qu'il manque les perspectives. Le Conseil fédéral aurait dû en profiter pour présenter un plan précis pour la suite, en tenant compte des vaccinations par exemple.

>> La revue de presse de La Matinale:

La revue de presse. [RTS]RTS
La revue de presse - Par Sandra Zimmerli / La Matinale / 10 min. / le 15 avril 2021

08h30

Beaucoup de questions restent encore en suspens

Comment se projeter? A quand l'étape suivante? A quoi ressembleront nos vacances d'été? Un retour en arrière est-il possible? Beaucoup de questions restent en suspens après la conférence de presse du Conseil fédéral de mercredi.

Il faudra vraisemblablement se contenter de cette troisième étape. La suite: on verra. C'est ce qu'on pouvait lire à travers les réponses d'Alain Berset. Le conseiller fédéral en charge de la Santé ne donne aucun calendrier. Il laisse entendre que le travail se fait en coulisse, mais ne donne aucun détail sur les prochaines étapes.

>> Les explications de La Matinale:

La population suisse pourra renouer avec leurs activités préférées dès lundi. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de rouvrir sous condition les terrasses, les cinémas, les théâtres ou encore les stades de football. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE
Beaucoup de questions restent en suspend après les annonces du Conseil fédéral / La Matinale / 1 min. / le 15 avril 2021

08h15

"Je crois que nous allons retrouver notre énergie, notre vitalité"

Désireux de renouer le lien avec le public, les acteurs culturels attendaient cette réouverture depuis longtemps.

Interrogée dans La Matinale, la directrice du Théâtre Populaire Romand à La Chaux-de-Fonds Anne Bisang n'y croyait plus et a réagi avec émotion aux annonces.

"Je crois qu'on va retrouver notre énergie, notre vitalité. Ces nouvelles arrivent vraiment au moment où elles devaient arriver. Je prends aussi ces annonces comme un passage de témoin. C'est une manière de dire que nous sommes tous responsables et que nous participerons à cet effort collectif de responsabilité", explique-t-elle.

>> Ecouter l'interview d'Anne Bisang dans La Matinale:

Anne Bisang. [Guillaume Perret   - DR]Guillaume Perret - DR
Réouverture des lieux culturels: la réaction d'Anne Bisang / La Matinale / 1 min. / le 15 avril 2021

08h00

Alain Berset: "Un risque calculé, mais certainement pas un chèque en blanc"

Les réouvertures annoncées ce mercredi sont à comprendre "comme un risque calculé, et certainement pas comme un chèque en blanc", a martelé le conseiller fédéral Alain Berset, interviewé dans l'émission Forum de RTS-La 1ère mercredi soir. "Ces ouvertures sont possibles avec des conditions très strictes. On doit maintenant tous ensemble montrer qu'il est possible, malgré des chiffres qui montent, de retourner pas à pas vers une certaine normalité", a poursuivi le chef du Département de l'intérieur.

>> L'interview d'Alain Berset dans Forum:

Terrasses, théâtres, stades et cinémas ouverts dès lundi : interview d’Alain Berset [RTS]
Terrasses, théâtres, stades et cinémas ouverts dès lundi : interview d’Alain Berset / Forum / 8 min. / le 14 avril 2021

Interrogé sur l'opportunité d'assouplir les mesures anti-Covid-19 alors que le nombre de nouveaux cas progresse, Alain Berset a estimé dans le 19h30 qu'une certaine ouverture était possible. "C'est vrai, les critères ne sont pas tous remplis. La plupart ne le sont pas, mais un critère très important l'est, celui du nombre de personnes aux soins intensifs", a souligné le conseiller fédéral socialiste.

>> Regarder l'interview d'Alain Berset dans le 19h30:

Alain Berset: "Il faut que tout le monde comprenne que ce n'est pas un signal pour dire qu'on peut se relâcher." [RTS]
Alain Berset: "Il faut que tout le monde comprenne que ce n'est pas un signal pour dire qu'on peut se relâcher." / 19h30 / 2 min. / le 14 avril 2021

07h45

Les comédiens déçus en bien de la réouverture des théâtres

Après plus de six mois de fermeture, les comédiens retrouveront leur public dès lundi. "Je suis extrêmement étonné, je ne m'y attendais vraiment pas. Tout est prêt pour, mais on ne pensait pas que ce serait si rapide", a témoigné le directeur du Théâtre de Poche de Genève Mathieu Bertholet devant les caméras du 19h30 mercredi.

>> Regarder le sujet du 19h30 sur la réouverture des théâtres et des cinémas:

Les cinémas et théâtres sont autorisés à rouvrir leurs salles avec une limite imposée à 50 personnes. [RTS]
Les cinémas et théâtres sont autorisés à rouvrir leurs salles avec une limite imposée à 50 personnes. / 19h30 / 2 min. / le 14 avril 2021

07h30

La réouverture des terrasses suscite un bonheur très mitigé chez les restaurateurs

Cela fait un certain temps qu’Alain Berset n’était plus arrivé avec de bonnes nouvelles. Dès lundi, une partie de la vie va pouvoir reprendre avec la réouverture des terrasses, des fitness et des établissements de loisirs, même si la jauge est réduite: 100 personnes à l'extérieur, ou 50 à l'intérieur.

"On se réjouit tous de boire un verre à l'extérieur, mais au niveau du rendement, ça va être extrêmement compliqué. Ceux qui n'ont pas des terrasse ne pourront rien faire, ce qui implique des inégalités de traitement", a réagi la présidente de Gastrolausanne Susan Sax dans le 19h30 de la RTS mercredi. Elle s'est dite frustrée des limitations qui perdurent.

>> Regarder le 19h30 revenir sur les annonces du Conseil fédéral:

Les terrasses des restaurants pourront rouvrir dès le 19 avril. [RTS]
Les terrasses des restaurants pourront rouvrir dès le 19 avril. / 19h30 / 1 min. / le 14 avril 2021

07h20

Le Conseil fédéral "irresponsable" pour les Verts, "sur une corde raide" pour le PS

Les réactions sont contrastées après les annonces liées au Covid-19 faites par le Conseil fédéral mercredi. Elles sont saluées par l'UDC, le PLR, le Centre et les Verts'libéraux. De leur côté, Les Verts évoquent une ouverture "irresponsable" et le PS parle d'une "corde raide", tandis que l'USAM demande un assouplissement plus important.

>> Le débat dans Forum avec les conseiller nationaux Céline Amaudruz (UDC/GE), Ada Marra (PS/VD) et Olivier Feller (PLR/VD):

Le débat - Le Conseil fédéral allège les mesures anti-Covid [RTS]
Le débat - Le Conseil fédéral allège les mesures anti-Covid / Forum / 16 min. / le 14 avril 2021

>> Lire notre synthèse des réactions: Le PLR et le Centre saluent les décisions du Conseil fédéral, mais les Verts les critiquent

07h10

Le Conseil fédéral a desserré l'étau et opté pour un compromis

Le Conseil fédéral a opté mercredi pour un compromis: c'est oui pour un repas ou une bière dès lundi prochain sur une terrasse, mais pas sans conditions.

Alors que 4 des 5 critères pour les assouplissements dépassent actuellement les seuils définis et que les conséquences des réunions de Pâques ne sont pas encore complètement connues, il est permis de penser que la pression des milieux économiques et des conseillers fédéraux PLR ont fait pencher la balance du côté de la réouverture, même si le risque est calculé.

>> Ecouter Forum faire le point sur les mesures adoptées par le Conseil fédéral:

Restrictions Covid-19: le Conseil fédéral desserre l'étau [RTS]
Restrictions Covid-19: le Conseil fédéral desserre l'étau / Forum / 2 min. / le 14 avril 2021

07h00

Le récapitulatif des mesures du Conseil fédéral

Comme à chaque modification des mesures de lutte contre le Covid-19, le Conseil fédéral a publié une affiche qui récapitule les nouvelles règles anti-pandémie.

>> L'affiche des mesures en vigueur dès le 19 avril 2021:Le récapitulatif des mesures anti-Covid-19 en vigueur dès le 19 avril 2021. [Confédération suisse]Le récapitulatif des mesures anti-Covid-19 en vigueur dès le 19 avril 2021. [Confédération suisse]

>> Lire aussi notre article: Point par point, les assouplissements décidés par le Conseil fédéral

06h50

Vaccination étendue dès 50 ans dans le canton de Vaud

Le canton de Vaud ouvre à son tour la vaccination contre le coronavirus à de nouvelles classes d'âge. Les personnes de 50 ans et plus peuvent désormais prendre rendez-vous. Pour augmenter le rythme, un vaccinodrome va ouvrir lundi à Beaulieu-Lausanne. Puis un deuxième au Centre des congrès de Montreux dès le 26 avril.

Centres de vaccination

Sur le site de Beaulieu, il sera possible d'administrer environ 12'000 vaccinations par semaine dans un premier temps. Le rythme pourrait ensuite passer à quelque 16'000 injections, en fonction des livraisons de vaccins, explique mercredi le canton.

D'autres structures ouvriront leurs portes ces prochaines semaines. Le 2M2C à Montreux sera opérationnel dès le 26 avril, avec une capacité de quelque 4000 vaccins par semaine le premier mois, puis d'environ 8000. Il est possible de prendre rendez-vous dès lundi.

Le dispositif sera renforcé par les Pôles santé Vallée de Joux (dès le 19 avril) et Pays d'En-Haut (dès le 11 mai). Le Pôle santé du Balcon du Jura à Sainte-Croix vaccine, lui, depuis le 12 avril.

Aussi dans des pharmacies

De premières pharmacies devraient commencer à vacciner dès lundi. Et de nouvelles structures se joindront à l'effort commun: le Groupement hospitalier de l'Ouest lémanique dès le 19 avril, Unisanté dès le 26 avril ainsi que les cliniques privées de Bois-Cerf et de Genolier dès le 26 avril également.

Cette liste s'ajoute aux sept centres déjà actifs dans le canton. Il s'agit notamment du CHUV à Lausanne et des sites hospitaliers de Morges, Payerne, Rennaz et Yverdon-les-Bains.

>> Ecouter l'interview d'Oliver Peter (comité de pilotage) dans La Matinale:

Oliver Peters. [Lukas Lehmann - Keystone]Lukas Lehmann - Keystone
Vaccination des Vaudois: interview d'Oliver Peters (comité de pilotage vaudois) / La Matinale / 1 min. / le 15 avril 2021

06h30

Le point sur l'âge minimal pour la vaccination, canton par canton

Dans les cantons romands, l'âge requis pour la vaccination (hors personnes souffrant de pathologies qui les classent dans les groupes à risque) est actuellement le suivant:

Berne: Dès 65 ans (depuis le 1er avril). La vaccination est pratiquement terminée pour les groupes A (personnes à partir de 75 ans) et B (personnes vulnérables).

Fribourg: Dès 65 ans.

Genève: Dès 45 ans (depuis le 12 avril).

Jura: Dès 75 ans. Les proches des personnes vulnérables peuvent aussi se faire vacciner.

Neuchâtel: Dès 55 ans. Sous réserve des doses disponibles, le canton compte ouvrir la vaccination à la population âgée de 16 ans et plus dès le mois de mai.

Valais: Dès 65 ans (depuis le 13 avril).

Vaud: Dès 50 ans (depuis le 14 avril). Vaccination possible également pour les proches aidants de personnes vulnérables.

06h15

Retour sur la journée de mercredi

La Suisse compte mercredi 2601 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 14 décès supplémentaires et 89 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 37'004 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 7,03%.

Au total 689'178 personnes ont déjà reçu deux doses de vaccins et 1'815'117 une dose. La Suisse a reçu jusqu'à présent 2'390'325 doses de vaccins.

>> Retour sur la journée de mercredi: La réouverture? "Un risque calculé, mais certainement pas un chèque en blanc", prévient Alain Berset

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus