Publié le 19 juin 2018 à 10:25

La plupart des cantons romands gagnants de la péréquation en 2019

Vue de la ville de Neuchâtel.
Une vue de la ville de Neuchâtel (image d'illustration). [Alessandro Della Bella - Keystone]
Comme les autres cantons riches, Genève paiera davantage pour la péréquation financière l'an prochain. Les autres cantons romands, à l'exception de Fribourg, recevront davantage.

Selon les montants calculés par l'Administration fédérale des finances, Genève devrait s'acquitter d'une facture de 299,8 millions en 2019 (contre 297,9 millions cette année).

Les autres cantons à fort potentiel de ressources (ZH, SZ, OW, NW, ZG, BS) sont dans la même situation.

Considérés comme pauvres au regard de la péréquation financière, le canton de Vaud devrait recevoir 65,9 millions (60,9 millions en 2018), le Valais 730,2 millions (695,7 millions), Neuchâtel 172,9 millions (150,8 millions) et le Jura 165,7 millions (159,7 millions).

Fribourg recevra moins

Neuchâtel affiche la plus forte baisse du potentiel de ressources (-3,8 points). Le Jura, canton au plus faible potentiel de ressources, affiche de nouveau un indice après péréquation (88,2% de la moyenne suisse) supérieure au minimum prévu (85%).

Soupe à la grimace en revanche du côté de Fribourg et Berne. Fribourg ne devrait plus recevoir que 380,6 millions (387,1 millions) et Berne 1,1870 milliard (1,2724 milliard). Ce dernier reste le principal bénéficiaire de la péréquation en chiffres absolus, le Jura recevant le plus par habitant (2288 francs).

Côté cantons riches, c'est Zurich qui verse le plus (487,2 millions) alors que la somme par habitant est la plus haute à Zoug (2727 francs). Très remonté contre le système de péréquation, ce dernier canton voit en outre son potentiel de ressource augmenter de 3,6 points.

ats/tmun

>> Sujet traité dans le journal horaire de 10h00 sur RTS La Première, 19 juin 2018

Publié le 19 juin 2018 à 10:25