Modifié le 06 octobre 2017

La Suisse prête à s'engager pour la désescalade entre Madrid et la Catalogne

Des drapeaux catalans et espagnols.
La Suisse prête à s'engager pour la désescalade entre Madrid et la Catalogne La Matinale / 1 min. / le 06 octobre 2017
Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) est disposé à mettre sur pied une plateforme de dialogue entre le gouvernement espagnol et les autorités catalanes, a appris la RTS vendredi.

Le DFAE a confirmé à la RTS que les autorités suisses sont "en contact avec les deux parties". Il rappelle également qu'il étudie toutes les demandes de médiation qui lui parviennent et qu'il y répond positivement dans la mesure du possible.

"Les conditions pour une facilitation ne sont en ce moment pas réunies", a toutefois précisé le DFAE. "Une facilitation ne peut se faire que si les deux parties le demandent", indique-t-il.

Le département de Didier Burkhalter se refuse à tout commentaire supplémentaire sur les discussions en cours.

Le système suisse comme exemple?

Une trop grande transparence pourrait en effet compromettre tout le processus. La Confédération pourrait aussi être accusée de partialité et risquerait de se mettre à dos un des deux camps avec, à la clé, de possibles représailles ou sanctions.

A noter que le système fédéral suisse pourrait servir de modèle pour redéfinir l'autonomie de cette région.

>> Ecouter aussi l'analyse de Paul Vallet, politologue associé au Geneva Center for Security Policy:

Paul Vallet, chercheur associé au GCSP.
La Matinale - Publié le 06 octobre 2017
 

>> Lire également: L'Etat présente ses excuses pour les violences policières en Catalogne

Pietro Bugnon

Publié le 06 octobre 2017 - Modifié le 06 octobre 2017

L'Assemblée interjurassienne, un exemple pour la Catalogne?

L'Assemblée interjurassienne (AIJ), qui a permis de résoudre institutionnellement le conflit opposant les cantons de Berne et du Jura, pourrait être un exemple de plateforme de dialogue entre le gouvernement espagnol et les autorités catalanes.

En effet, à la mi-mars cette année, le délégué de la Generalitat en Suisse, en quelque sorte l'ambassadeur du gouvernement catalan, a rencontré le président de l'AIJ Dick Marty et son secrétaire Emanuel Gogniat.

Cette visite catalane a d'ailleurs été suivie quelques mois plus tard par celle d'un diplomate de l'ambassade d'Espagne pour un échange au sujet de la situation dans le Jura et dans son pays.

>> Ecouter le sujet dans Forum, avec l'interview de Dick Marty: