Modifié le 14 mars 2017 à 10:02

Le bilan écologique des fruits et des légumes épinglé par le WWF

Les fruits et légumes hors-sol produits en Suisse ne seront plus déclarés comme tels.
Les produits régionaux et saisonniers ne sont ainsi pas toujours les plus climat-compatibles, selon le WWF. [Gaetan Bally - Keystone]
Le bilan climatique des fruits et légumes transportés par avion ou issus de serres chauffées est fortement négatif. Le WWF exige des détaillants qu'ils désignent clairement ces produits ou les retirent de leur assortiment.

Dans une étude mandatée par le Fonds mondial pour la nature (WWF), l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a examiné 25 variétés de fruits et de légumes de pays privilégiés par la Suisse pour ses importations afin d'évaluer leur impact climatique. Le WWF voulait savoir si les aliments de production régionale et saisonnière présentaient le meilleur bilan environnemental.

L'étude montre que ce n'est pas tant la saison ou la provenance régionale des produits qui s'avère décisive, mais le mode de production et le moyen de transport. Le bilan des serres chauffées au gaz ou au pétrole ainsi que des transports par avion est systématiquement mauvais.

Respecter le climat

Les légumes et les fruits issus d'installations hautement efficaces, chauffées aux énergies renouvelables, dont la maturation nécessite une utilisation minimale d'eau, d'engrais et de pesticides, sont nettement plus respectueux du climat.

Souvent ces produits ne sont pas de production indigène, mais importés de divers pays.

ats/ta

Publié le 13 mars 2017 à 11:24 - Modifié le 14 mars 2017 à 10:02