Modifié

Vaudois et Valaisans gagnants de la péréquation financière 2017

Le canton de Vaud, ici le vignoble de Lavaux. [Keystone - Jean-Christophe Bott]
Le canton de Vaud, ici le vignoble de Lavaux, est l'un des gagnants de la péréquation financière 2017. - [Keystone - Jean-Christophe Bott]
Vaud, le Valais et Berne recevront davantage d'argent au titre de la péréquation financière en 2017, a annoncé le Conseil fédéral mercredi. Genève paiera plus, alors que Fribourg, Neuchâtel et le Jura recevront moins.

D'une manière générale, les changements dans la péréquation sont peu importants par rapport à 2016. Quatorze cantons connaîtront une progression et 12 une diminution de leur indice des ressources.

Même s'il est toujours considéré comme "riche", le canton de Vaud sera l'un des gagnants en recevant 38,9 millions de francs en 2017, contre 11,4 cette année. De son côté, Genève versera 12,9 millions de plus, soit un total de 258,4 millions.

Les gagnants et les perdants

Les autres cantons romands font partie des cantons dits "pauvres". Neuchâtel recevra 141,5 millions (41,5 millions de moins qu'en 2016). Même phénomène à Fribourg, qui touchera 397,5 millions (-30,1) et dans le Jura, qui empochera 159,9 millions (-2,6).

Le Valais en revanche recevra 57 millions de plus, 663,3 millions au total. Principal bénéficiaire, Berne engrangera 1,287 milliard (+22,2).

Zurich reste le plus gros contributeur (444 millions) alors que Zoug et Schwyz versent le plus par habitant (2913 et 1210 francs).

ats/boi/kg

Publié Modifié

Trois fonds

La péréquation financière repose sur trois fonds. Le premier (péréquation des ressources) vise à aider les cantons à faible potentiel. La Confédération y versera 2,35 milliards (+2,1%) et les cantons riches 1,599 milliard (+1,7%).

Le second fonds vise à compenser les charges excessives des cantons. La Confédération donnera 715 millions, répartis à part égales entre charges socio-démographiques, marquées en milieu urbain, et charges géo-topographiques, caractéristiques des cantons périphériques. La facture fédérale diminuera de 0,4%, en raison de la baisse de niveau des prix.

Enfin, la compensation des cas de rigueur vise à garantir qu'aucun canton pauvre ne subisse une dégradation de sa situation financière en raison du passage, intervenu en 2008, à l'actuel système de péréquation. Sept en profitent (BE, LU, OW, GL, FR, NE, JU). Depuis 2016, les sommes versées diminuent chaque année de 5%. Elles atteindront 323 millions en 2017. La Confédération paie les deux tiers, les cantons le reste.