Modifié le 12 octobre 2016 à 21:12

Tollé après les propos d'une élue UDC sur le viol et ses victimes "naïves"

Les propos d'une femme UDC concernant les femmes violées choquent
Les propos d'une femme UDC concernant les femmes violées choquent 19h30 / 2 min. / le 12 octobre 2016
La conseillère nationale Andrea Geissbühler (UDC/BE) est sous le feu des critiques après avoir estimé ce week-end qu'un sursis lors d'une condamnation pour viol était compréhensible quand la victime s'était montrée "naïve".

L'élue UDC évoquait dans un reportage de Telebärn les statistiques de condamnations pour viol rapportées par la presse dominicale: près d'un violeur sur trois ne fait pas de prison ferme en Suisse, d'après les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Après avoir critiqué cette situation, Andrea Geissbühler, ancienne policière, a estimé qu'un sursis pouvait être justifié dans les cas où "des femmes naïves ont ramené un inconnu chez elle (...) puis se sont ravisées". Ces femmes sont alors "un peu responsables".

Critiques à l'UDC et ailleurs

Les propos ont soulevé un tollé, même au sein de l'UDC. "Evidemment, chaque femme doit faire attention et est responsable d'elle-même, mais cela ne justifie en aucun cas un viol ou une réduction de peine", a déclaré la conseillère nationale Natalie Rickli (UDC/ZH) à 20 Minuten.

"Aucune femme victime d'un viol n'est responsable des violences sexuelles subies", a expliqué de son côté Linda Borner, consultante au sein du service d'aide aux victimes Lantana.

Les déclarations d'Andrea Geissbühler font aussi réagir en Suisse romande. "Je suis sans voix", a notamment écrit mardi sur Twitter le conseiller national (PS/VD) Jean Christophe Schwaab.

>> L'analyse de Manon Leresche, auteure d'un livre sur le viol:

Propos sur les femmes violées: entretien avec Manon Leresche, Victime
19h30 - Publié le 12 octobre 2016

>> L'interview de la sociologue Véronique Le Goaziou:

Véronique Le Goaziou.
YouTube
Le Journal du matin - Publié le 12 octobre 2016

tmun

Publié le 11 octobre 2016 à 11:56 - Modifié le 12 octobre 2016 à 21:12