Modifié le 26 septembre 2016 à 11:24

Sébastien Fanti appelle les Suisses à demander au SRC s'ils sont fichés

Sébastien Fanti, préposé valaisan à la protection des données.
Sébastien Fanti, préposé valaisan à la protection des données. [Dominic Steinmann - Keystone]
Au lendemain du oui à la nouvelle loi sur le renseignement, le préposé valaisan à la protection des données Sébastien Fanti recommande aux citoyens de demander à la Confédération ce qu'elle détient à leur sujet.

Dans les colonnes du Temps lundi, Sébastien Fanti conseille aux Suisses de s'adresser au Service de renseignement de la Confédération (SRC) afin de savoir s'ils sont fichés.

A cet effet, le préposé valaisan à la protection des données explique avoir rédigé une lettre type: "Pour savoir dans quelle ampleur la surveillance des citoyens suisses va se développer, il faut établir le statu quo ante. Pour cela, je leur demande d'écrire au SRC pour savoir s'ils étaient enregistrés avant la nouvelle loi", dit-il.

Selon lui, il est important de connaître le nombre de personnes qui ont déjà un dossier: "Personne ne le sait. Et personne ne connaît les critères utilisés. Ce sont 5 francs bien investis".

>> Lire aussi: Les Suisses acceptent de renforcer les moyens du Service de renseignement

hend

Publié le 26 septembre 2016 à 10:40 - Modifié le 26 septembre 2016 à 11:24