Modifié le 21 juin 2015 à 10:00

Les centrales nucléaires suisses sont dans les chiffres rouges

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) avait été contrôlée par l'IFSN juste avant que des trous ne soient percés dans l'enceinte du réacteur en 2008.
La centrale nucléaire de Leibstadt. [Alessandro Della Bella - ]
Avec des pertes de plusieurs millions pour Leibstadt, Gösgen et Beznau I et II, des prix de l'électricité trop bas plombent les bilans financiers des centrales nucléaires, selon Le Matin Dimanche.

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG), la plus grande et la plus récente de Suisse, est tombée dans les chiffres rouges en 2014, en raison des prix de l'électricité très bas. Elle a affiché une perte de 75,6 millions de francs et produit désormais à perte, soit à un tarif supérieur de 0,8 centime à celui du prix moyen vendu dans le pays, estime Le Matin Dimanche.

La perte se monterait à 4 millions pour le site de Gösgen (AG), selon le même calcul. Le conseiller national Roger Nordmann (PS/VD) l'estime, lui, à 74 millions et à 150 pour Beznau I et II (AG).

Jusqu’ici, note encore Le Matin, les propriétaires, et notamment le géant Axpo et les Services industriels de la Suisse orientale, résistent, "mais la situation pourrait devenir insupportable en cas d’ouverture du marché à tous les consommateurs, ouverture prévue en 2018".

ats/boi

Publié le 21 juin 2015 à 09:58 - Modifié le 21 juin 2015 à 10:00