Modifié le 21 mai 2013 à 13:00

Les Suisses voteront probablement sur un revenu de base pour tous

L'initiative propose 2500 francs mensuels pour toute la population.
L'initiative propose 2500 francs mensuels pour toute la population. [ - BIEN-Suisse]
L'initiative sur le revenu de base inconditionnel connaît un franc succès. En une année, les initiants ont déjà récolté plus de 103'000 signatures, ce qui devrait conduire le texte devant le peuple.

L'Initiative fédérale pour un revenu de base a déjà recueilli plus de 103'000 signatures depuis son lancement, il y a une année. Le texte lancé par un groupe de citoyens veut inscrire dans la Constitution le principe d'un revenu versé à l'ensemble de la population du pays. Le succès de cette proposition permet d'affirmer que les Suisses seront vraisemblablement amenés à se prononcer.

2500 francs mensuels pour tous

Il s'agit d'un test populaire intéressant pour une idée révolutionnaire:  l'Etat verserait une somme d'argent à l'ensemble de la population - riches comme pauvres, travailleurs comme inactifs, invalides comme bien-portants - sans exiger aucune contrepartie. Les initiants évoquent un montant de 2500 francs par mois pour chaque adulte, la moitié pour les enfants.

Il s'agit en fait d'une redistribution de la richesse "pour permettre à tous de mener une existence digne et de participer à la vie publique". C'est la formulation choisie par les initiants.

Soutien d'intellectuels alémaniques

Le texte a déjà reçu le soutien de plusieurs artistes alémaniques d'envergure comme  l'homme de théâtre Christoph Marthaler, l'écrivain Adolf Muschg ou encore l'ancien directeur d'Expo02 Martin Heller. Quelques professeurs d'université adhèrent également à cette idée. Les syndicalistes et les politiciens, par contre, se comptent sur les doigts de la main.

Au-delà de la question de société posée par cette initiative, on pressent que les débats tourneront beaucoup autour de son financement. Le texte laisse au législateur de soin de régler la question financière. Les initiants estiment qu'avec un revenu de 2500 francs, leur modèle couterait 30 milliards de francs de plus aux collectivités que le système actuel.

Stéphane Deleury/oang

Publié le 21 mai 2013 à 12:52 - Modifié le 21 mai 2013 à 13:00

Une idée lancée par BIEN-Suisse

A l'origine de l'initiative, BIEN-Suisse se présente comme une association d'utilité publique, sans affiliation politique. Elle a été fondée en 2001 à Genève.

Son nom vient du sigle du réseau mondial auquel elle est affiliée : Basic Income Earth Network.

"L'association a pour but d'étudier et de promouvoir le concept et la pratique du revenu de base (allocation universelle), en Suisse et ailleurs." (Art. 2 des statuts)

Elle s'engage pour une nouvelle approche de la politique sociale, susceptible de remplacer partiellement le système existant d'assurance et d'aide sociale par un modèle adapté à l'évolution de l'économie.

L'association regroupe actuellement plus de cent cinquante personnes, dans toute la Suisse.