Modifié

Sans surprise, l'UDC recommande un double "oui" le 9 juin

Toni Brunner et Ueli Maurer lors de l'assemblée de l'UDC samedi. [Urs Flueeler - Keystone]
Toni Brunner et Ueli Maurer lors de l'assemblée de l'UDC samedi. [Urs Flueeler - Keystone]
Réunis en assemblée à Engelberg samedi, les délégués de l'Union démocratique du centre ont soutenu l'élection du Conseil fédéral par le peuple et le durcissement de la loi sur l'asile.

Les délégués de l'UDC ont dit un "oui" quasi unanime à l'initiative du parti réclamant l'élection du Conseil fédéral par le peuple, soumise en votation fédérale le 9 juin prochain. Ils ont suivi par 370 voix contre 8 l'avis de la direction du parti.

L'élection du Conseil fédéral par les citoyens garantirait un plus grand respect des droits populaires, selon Toni Brunner. Le président de l'UDC a vanté samedi les mérites de l'initiative de l'UDC face aux tentatives de rendre le droit international et le droit européen prépondérants.

Face aux délégués du parti réunis à Engelberg (OW), Toni Brunner a dénoncé la proposition du Conseil fédéral de faire inscrire un avertissement sur les formulaires de signatures des initiatives mettant en cause les obligations de la Suisse dans le droit international.

Oui au durcissement de la loi sur l'asile

L'UDC approuve à l'unanimité sauf une abstention la révision de la loi sur l'asile, dont il est l'initiant. Les délégués ont suivi les arguments de la direction du parti, présentés par la conseillère nationale genevoise Céline Amaudruz.

Le conseiller national Corrado Pardini (PS/BE) était venu défendre les arguments des opposants à la révision de loi. Il n'a pas convaincu les membres du parti de droite conservatrice.

ats/vkiss/hend

A lire aussi:

Le PLR en faveur d'une politique migratoire plus dure

PBD et Vert'libéraux rejettent l'élection du Conseil fédéral par le peuple

Publié Modifié

Soutien indirect d'Ueli Maurer

Ueli Maurer a appelé l'UDC à se battre pour la démocratie directe sans soutenir explicitement le "oui" le 9 juin à l'élection populaire du Conseil fédéral. "Une des grandes forces de notre système est que chez nous des postes importants sont attribués par la volonté du peuple", a-t-il dit samedi à Engelberg (OW).