Modifié le 30 septembre 2011 à 20:37

Une éolienne à 2465 mètres d'altitude en Valais

L'éolienne de Gries (VS), implantée à 2465 mètres d'altitude.
L'éolienne de Gries (VS), implantée à 2465 mètres d'altitude. [SWISSWINDS AG - ]
Perchée à 2465 mètres d'altitude, l'éolienne installée au col du Nufenen (VS) est la plus haute d'Europe selon ses concepteurs. Sa construction s'est achevée vendredi et son entrée en service est prévue début 2012. Coût total de l'opération: 5,5 millions de francs.

Cette éolienne est "une prouesse technologique à plusieurs égards", indiquent dans un communiqué les partenaire SwissWinds et Gries Wind SA. Il a fallu notamment développer une espèce de plateforme articulée, surnommée "mille-pattes", pour transporter les pales de 35 mètres de long sur les routes de montagne entre Airolo (TI) et le col du Nufenen.


Compte tenu des conditions hivernales parfois extrêmes à cette altitude, l'éolienne est équipée d'un système auto-chauffant. Ce dernier, "peu gourmand en énergie" soulignent les concepteurs, réchauffe les pales afin qu'elles ne soient pas immobilisées par la glace et la neige.


D'autres éoliennes prévues

L'éolienne mesure 118 mètres (83 m de mât et 35 m de pales), soit la hauteur standard d'une installation de dernière génération. Elle a été érigée à proximité du barrage de Gries afin d'utiliser les raccordements existants au réseau électrique.


Sa production annuelle devrait s'élever à 3 gigawatt-heure (GWh), soit l'équivalent de la consommation de 800 ménages. Le coût de l'éolienne s'élève à 5,5 millions de francs, financés notamment pas Swisswinds, les Services industriels de Genève et la commune d'Obergoms (VS). Cette dernière bénéficiera des retombées économiques directes de l'installation sous la forme d'un pourcentage sur le chiffre d'affaires.


Plusieurs mois de tests et de réglages sont encore nécessaires avant la mise en service de l'éolienne prévue début 2012. La législation valaisanne impose ensuite une activité d'une année au terme de laquelle un bilan sera établi. S'il est satisfaisant, d'autres éoliennes peuvent êtres implantées. Au col du Nufenen, quatre ou cinq autres sont prévues.


Agir maintenant

Présente vendredi au bouquet de chantier de l'éolienne, la Conseillère fédérale Doris Leuthard a salué ce projet-pilote. "Le canton du Valais fait un grand pas vers un avenir renouvelable", a-telle notamment indiqué.


La Conseillère fédérale estime que si, à l'avenir, la Suisse veut un approvisionnement en électricité et énergie propre, sûr, qui consomme peu et qui est en grande partie produit dans le pays, elle doit agir maintenant. Pour le Conseil fédéral, cette transformation est techniquement possible d'ici 25 à 30 ans.


ats/pym


Publié le 30 septembre 2011 à 16:09 - Modifié le 30 septembre 2011 à 20:37