Modifié

Podcast - Implants cérébraux: ça sert à quoi?

La semaine passée, Elon Musk a annoncé que d'ici six mois sa start-up Neuralink sera en mesure d'implanter son premier appareil connecté dans le cerveau d'un humain. Mais qu'est-ce qu'exactement un implant cérébral? Et quelles sont ses différentes fonctions?

"Il faut faire la distinction entre d'un côté les implants cliniques quotidiens, utilisés pour traiter les patients. On les met généralement en profondeur du cerveau pour stimuler des zones cérébrales afin de pallier certains symptômes. La maladie de Parkinson est celle plus fréquemment traitée", explique Jocelyne Bloch, médecin chef au CHUV en neurochirurgie, responsable de la neurochirurgie fonctionnelle, interrogée dans Le Point J.

Ces implants sont présents sur le marché et font partie des traitements remboursés par les assurances maladies. "On les utilise également pour traiter d'autres pathologies du mouvement, l'épilepsie, la douleur chronique et certaines maladies psychiatriques comme les troubles compulsifs obsessionnels sévères ou des dépressions sévères qui résistent à des traitements habituels", détaille la spécialiste.

Un des gros objectifs de la recherche sur les implants cérébraux est de rétablir la motricité, que ce soit après une lésion de la moelle épinière ou un AVC. Cela ne fait pas encore partie des traitements actuels.

Jocelyne Bloch, neurochirurgienne au CHUV et professeure à l’université de Lausanne

Ensuite, au niveau de la recherche, on trouve des implants "nouveaux", parmi lesquels les puces présentées par Elon Musk. "Ces appareils connectés - implantés ou posés sur le cortex, l'enveloppe du cerveau - sont capables d'enregistrer l'activité cérébrale et de la faire interagir avec des ordinateurs", continue Jocelyne Bloch. Cela permet d'activer par la pensée des appareils mobiles comme un bras mécanique, par exemple.

"Quand on veut bouger un bras, le cortex moteur s'active et transmet cette info sur la moelle épinière jusqu'aux nerfs du bras qui vont ensuite activer les muscles. Dans une situation de paralysie, l'intention vient toujours du cerveau, mais elle n'arrive plus au bras. On la recueillie alors avec des électrodes et on la transmet à un ordinateur ou à une prothèse qui va pouvoir bouger. Cela nous permet d'aller plus loin dans les thérapies", souligne-t-elle.

Qu'est-ce qui est nouveau dans le projet d'Elon Musk? Jusqu'où va-t-on aller avec des implants? Quels sont les objectifs de la recherche sur les implants?

>> Ecouter l'épisode en entier:

Implants cérébraux: ça sert à quoi? [AFP / Neuralink]AFP / Neuralink
Implants cérébraux: ça sert à quoi ? / Le Point J / 13 min. / le 8 décembre 2022

Juliane Roncoroni et l'équipe du Point J

Publié Modifié