Modifié

La Suisse a connu son deuxième été le plus chaud depuis 1864

La Suisse a connu son deuxième été le plus chaud depuis 1864. [Peter Schneider - Keystone]
La Suisse a connu son deuxième été le plus chaud depuis 1864 / Le Journal horaire / 27 sec. / le 25 août 2022
La Suisse a connu son deuxième été le plus chaud depuis le début des mesures en 1864, avec trois vagues de chaleur marquées. Seul l'été 2003 a fait grimper le mercure encore plus haut, indique jeudi Météosuisse.

En moyenne nationale, la température estivale a dépassé la norme 1991-2020 de 2,3 degrés. Seul "le légendaire été caniculaire de 2003" a été plus chaud, avec 3 degrés au-dessus de la norme, écrit MétéoSuisse sur son blog. Le deuxième rang des températures estivales a été enregistré dans toutes les régions de Suisse.

La première vague de chaleur a été particulièrement précoce, puisqu'elle a débuté à la mi-juin. Le nord de la Suisse et les régions de Neuchâtel, Sion et Biasca ont connu des températures de plus de 36 degrés.

59 jours à plus de 30 degrés à Stabio (TI)

La deuxième période de chaleur a particulièrement touché l'ouest et le sud de la Suisse. Elle a duré du 14 au 26 juillet et fait partie des périodes de chaleur les plus longues jamais mesurées en Suisse. La troisième vague caniculaire s'est installée sur le pays début août et a culminé avec 38,3 degrés à Genève.

>> Lire aussi: Jamais le soleil n'avait autant brillé en Suisse que durant ce mois de juillet

Le pays a enregistré un grand nombre de journées tropicales où le mercure dépassait 30 degrés - et cela dès le mois de mai. Stabio, dans le sud du Tessin, en totalise 59 jusqu'à présent, soit plus que le record de 2003. A Genève, Lugano ou Sion, seul l'été caniculaire d'il y a 19 ans a connu plus de journées de haute chaleur.

La montagne n'a pas été épargnée par la vague de chaleur. L'isotherme du zéro degré au-dessus de la Suisse à une altitude record de 5184 mètres le 25 juillet.

>> Lire aussi: Record battu pour la limite du zéro degré en Suisse à 5184 m d'altitude

Sécheresse

Corollaire, l'été est resté très sec, malgré l'un des mois de juin les plus humides depuis le début des mesures. Dans certaines régions, notamment en Suisse occidentale, il est tombé moins de 60% des quantités de pluie normales. Le sud du Tessin a également connu des valeurs basses, inférieures à 40% de la norme 1991-2020.

C'est principalement en juillet que la pluie a manqué, avec par endroits moins de 30%, voire localement moins de 10%, des quantités de pluie normales. Dans la région de Genève, il s’agit de l'un des mois de juillet les plus secs depuis le début des mesures. Le Jura vaudois a enregistré le mois de juillet le plus sec depuis plus de 50 ans, provoquant une sécheresse prononcée.

ats/jfe

Publié Modifié