Modifié

Une large alliance de gauche en campagne contre la réforme de l'AVS

La réforme de l'AVS coûtera cher aux femmes selon les syndicats et la gauche. [RTS]
La réforme de l'AVS coûtera cher aux femmes selon les syndicats et la gauche. / 19h30 / 2 min. / le 1 juillet 2022
La réforme de l'AVS ne doit pas se faire sur le dos des femmes, selon une large alliance de gauche. Le PS, les Vert-e-s et les syndicats, à l'origine du référendum contre AVS21, sont entrés dans l'arène vendredi.

Le 25 septembre, les Suisses se prononcent sur une nouvelle révision de l'AVS qui doit permettre de renflouer les caisses de l'assurance sociale. La mesure-phare est l'instauration d'un même âge de la retraite pour les femmes et les hommes, soit 65 ans. Pour atténuer les effets pour les femmes proches de la retraite, un régime de compensation est mis en place.

Pour l'Union syndicale suisse (USS), Unia, le PS et les Vert-e-s, cette réforme entraîne une perte de rente d'un an. "Cette année de retraite en moins va coûter 26'000 francs aux femmes. Les compensations sont donc ridicules", a relevé la conseillère nationale verte et vice-présidente de Travail.Suisse Léonore Porchet, vendredi dans le 19h30.

Un scandale lorsque l'on sait qu'une femme sur quatre ne touche que l'AVS et qu'une femme sur neuf doit demander des prestations complémentaires pour vivre à la retraite, dénonce de son côté la vice-présidente du PS Mattea Meyer.

Pour Léonore Porchet, la réforme ne peut pas se faire sur le dos des femmes. [Anthony Anex - Keystone]Pour Léonore Porchet, la réforme ne peut pas se faire sur le dos des femmes. [Anthony Anex - Keystone]"Les femmes travaillent autant que les hommes"

Les femmes touchent déjà un tiers en moins de rentes, rappellent les référendaires. Pourtant, ce sont elles qui s'occupent majoritairement des enfants, des petits-enfants, des proches malades et qui exercent des métiers astreignants mais peu rémunérés.

"Et quelle est la réponse du Parlement à cette réalité? C'est encore sur notre dos qu'il va faire des économies. C'est franchement inacceptable", a affirmé dans les 19h30 Léonore Porchet, qui souligne également qu'en cumulant travail salarié et non salarié, les femmes travaillent autant, voire plus que les hommes.

"L'arrogance de la droite touche majoritairement les femmes qui ont des emplois pénibles, des salaires bas et qui ne peuvent pas se permettre de prendre une retraite anticipée", accuse quant à elle Mattea Meyer.

Et Léonore Porchet de rappeler que les discriminations salariales représentent un manque à gagner de 825 millions par an dans l'AVS. "Des mesures efficaces seraient plus rentables qu'une augmentation de l'âge de la retraite."

>> L'interview de Léonore Porchet dans le 19h30:

Réforme de l'AVS : Léonore Porchet, conseillère nationale verte, présente les arguments des opposants au projet AVS21. [RTS]
Réforme de l'AVS : Léonore Porchet, conseillère nationale verte, présente les arguments des opposants au projet AVS21. / 19h30 / 3 min. / le 1 juillet 2022

Mauvais timing

Parallèlement au relèvement de l'âge de la retraite des femmes, la réforme prévoit une augmentation du taux de TVA. Une mesure qui devrait rapporter environ 1,4 milliard par an.

Mais, "cumulée avec la hausse brutale des primes prévue en septembre, la hausse de la TVA accablera la population de 4 à 5 milliards", avertit Pierre-Yves Maillard, président de l'USS. De plus, le revenu réel et le pouvoir d'achat des Suisses devrait baisser en raison de l'inflation.

La population votera deux fois le 25 septembre, une fois sur la réforme AVS21 et une fois sur l'augmentation de la TVA. Pour que ces objets passent, un double "oui" est nécessaire, car l'augmentation de la TVA ne peut entrer en vigueur que si le peuple accepte les autres mesures, et vice-versa.

>> Les précisions de 12h30:

Une large alliance de gauche lance la campagne contre la réforme de l'AVS. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Une large alliance de gauche en campagne contre la réforme de l'AVS / Le 12h30 / 1 min. / le 1 juillet 2022

ats/gma

Publié Modifié