Modifié

Le prix des vaccins Covid-19 reste secret malgré les recommandations officielles

Pfizer et Moderna augmentent le prix des vaccins en Europe. [Dado Ruvic - Reuters]
Pfizer et Moderna augmentent le prix des vaccins en Europe. [Dado Ruvic - Reuters]
Saisi par la RTS, le gendarme de la transparence a recommandé à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) de dévoiler le prix des vaccins. L'OFSP s'oppose à cette recommandation en reportant toute publication.

Plus de 15,5 millions de doses de vaccins contre le coronavirus ont été administrées en Suisse. Combien cette campagne a-t-elle coûté aux contribuables? Combien a-t-elle rapporté aux fabricants, en premier lieu Pfizer et Moderna? Ces questions simples resteront pour l'heure sans réponse.

Suite à une demande de la RTS, le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, Adrian Lobsiger, a pourtant jugé qu'il était temps de rendre publiques ces informations. Une recommandation qui s'ajoute à celle faite au conseiller national UDC soleurois Rémy Wyssmann quelques semaines plus tôt.

Insuffisant pour l'OFSP, qui s'accroche depuis l'arrivée des vaccins à une confidentialité qu'il dit nécessaire pour conclure des achats au meilleur prix. Selon l'office, dévoiler les contrats signés affaiblirait la position de la Confédération dans les négociations en cours pour de futures livraisons.

En 2021, la Suisse a sécurisé la commande d'au moins 42 millions de doses de Moderna et Pfizer pour les années 2022 et 2023, soit presque cinq doses par habitant. Cette gigantesque réserve équivaut à environ trois fois les doses déjà utilisées.

Consultation avec les pharmas en juin

Pourtant, selon l'office, l'approvisionnement futur demeure critique, en particulier le bouclage des commandes pour l'année 2023. "Actuellement, la divulgation des informations concernant les prix aurait un effet négatif et compromettrait les intérêts économiques de la Suisse", peut-on lire dans sa décision. Chaque fois que la Confédération publie le montant d'un de ses achats, elle donne effectivement des informations aux vendeurs pouvant servir si de nouvelles commandes étaient nécessaires.

Mais les prix de tous ces contrats doivent-ils être cachés au public? Ce n'est pas l'avis du préposé qui a, au contraire, rappelé que "cette disposition ne s'applique pas aux contrats conclus et doit être interprétée de manière restrictive en ce qui concerne les négociations futures".

Les dizaines de millions de doses acquises n'y font rien, l'OFSP considère toujours que ces achats présentent un caractère exceptionnel. "L'acquisition des vaccins contre le Covid-19 a lieu dans le contexte d'une crise mondiale et présente un caractère absolument exceptionnel, tant sur la forme que sur la durée."

La Confédération remet donc la question au mois de juin 2022. A ce moment seulement, elle consultera les pharmas sur les informations qui peuvent être rendues publiques sans nuire aux intérêts privés des fournisseurs.

Tybalt Félix

Consulter les documents:

- Recommandation du Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence

- Décision de l'OFSP

Publié Modifié