Modifié

Les Suisses voyagent à nouveau à l'étranger et les réservations explosent

Avec la levée des restrictions, les réservations de voyages explosent depuis une dizaine de jours [RTS]
Avec la levée des restrictions, les réservations de voyages explosent depuis une dizaine de jours / 19h30 / 2 min. / le 20 février 2022
Les réservations de vacances pour l'étranger explosent en Suisse depuis la levée des restrictions sanitaires. Les professionnels du tourisme s'en réjouissent et s'attendent même à une année 2022 exceptionnelle, meilleure que celles qui ont précédé la pandémie.

Depuis une dizaine de jours, les acteurs du marché du tourisme en Suisse font face à une demande exceptionnelle. Les Suisses veulent voyager à nouveau et cet engouement a déjà un nom: le "revenge travel" ou le voyage de la revanche, après deux ans de pandémie.

Du côté des compagnies aériennes, les signaux sont excellents et la fréquentation augmente déjà comme chez easyjet, où le voyage d'affaires a augmenté de plus de 35% la semaine dernière. Une clientèle qui avait totalement disparu ces derniers mois. Swiss pense pour sa part augmenter son offre cet été pour atteindre 80% par rapport à l'offre pré-pandémie.

Voyager plus et plus loin

"Les gens ont maintenant le budget pour voyager et cela fait deux ans qu'ils n'ont pas pu le faire. (...) Ils sont prêts à casser leur tirelire, à voyager plus loin que ce qui était prévu", explique de son côté Patrice Oppliger, directeur des agences V.I.P. Voyages, dimanche dans le 19h30.

Chez Hotelplan ou au Club Med, la tendance est identique. Bien que le mois de janvier ait été calme à cause du variant Omicron, la situation s'est améliorée en février et les réservations ont décollé. Ces agences de voyage s'attendent même à plus réservations qu'avant la pandémie.

Du côté des destinations, l'Egypte, les Emirats, les Caraïbes, les Maldives, les Canaries, la Grèce ou la Turquie ont la faveur des touristes.

"Rester prudent"

Pour Sylvie Briand, directrice du département prévention et préparation aux pandémies de l'OMS, cela montre qu"'on est en train de terminer la phase aiguë de cette pandémie". Toutefois, elle demande de rester prudent, car "le virus continue à circuler et les risques sont aussi là où on va en voyage".

"On sait, de toute façon, que ce virus va continuer d'évoluer. (...) En ce moment, on voit une embellie mais on ne peut pas prévenir l'avenir, donc c'est pour cela qu'il faut rester prêt à toute éventualité", ajoute la spécialiste.

>> L'interview complète avec Sylvie Briand au 19h30:

Sylvie Briand, spécialiste des pandémies à l'OMS, évoque les risques potentiels des transhumances vacancières [RTS]
Sylvie Briand, spécialiste des pandémies à l'OMS, évoque les risques potentiels des transhumances vacancières / 19h30 / 3 min. / le 20 février 2022

Sujets TV: Estelle Braconnier et Delphine Gianora

Adaptation web: aps

Publié Modifié