Modifié

Seuls 33% de contrôles corrects du certificat Covid dans des cafés-restaurants

Une personne tient dans sa main un smartphone affichant un certificat Covid dans un restaurant. [Laurent Gillieron - Keystone]
Seuls 33% de contrôles corrects du certificat COVID dans des cafés-restaurants / On en parle / 10 min. / le 6 octobre 2021
Les enquêteurs d'On en parle et du magazine Bon à savoir ont sillonné la Suisse romande pour connaître la réalité du contrôle du certificat Covid dans 70 cafés-restaurants. Résultat: un tiers seulement des établissements a effectué les contrôles correctement.

Durant les tests effectués, 33% des restaurants ont vérifié le certificat et la carte d'identité, comme prévu par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), 51% n'ont scanné que le certificat sans vérifier l'identité et 16% n'ont rien vérifié.

Les enquêteurs ont visité les établissements entre le 21 et le 23 septembre 2021, soit dix jours après l'entrée en vigueur de la mesure. Ils sont entrés incognito et ont révélé leur identité après le test, suscitant de nombreux témoignages spontanés. "Certains clients m'ont traitée de collabo", "ce n'est pas mon métier de contrôler mes clients", "je ne sais même pas si j’ai le droit de le faire": il y a une gêne générale des propriétaires de cafés-restaurants quant à ces contrôles.

L'OFSP reste insensible à ces réticences

Contacté, l'Office fédéral de la santé publique déplore ces mauvais résultats. Il rappelle que c'est aux cantons de faire respecter les prescriptions légales.

Les fonctionnaires fédéraux soulignent que le double contrôle est la seule manière de s’assurer que le certificat Covid appartient bien au bon client.

Pas pareil qu'un contrôle de l'âge pour l'alcool

GastroSuisse, la Fédération nationale de l'hôtellerie et de la restauration, estime quant à elle que ses membres ne sont pas formés pour effectuer ce genre de contrôles d'identité. Pour la faîtière, on ne peut pas comparer ces contrôles avec les contrôles d’âge déjà effectués pour la vente d'alcool, ni en terme de fréquence, ni en terme d'effort.

Elle déplore enfin une perte notable du chiffre d'affaires depuis l’entrée en vigueur de ce double contrôle. 

>> Lire aussi: Les cantons peinent à détecter les attributions frauduleuses de certificats Covid

Sujet radio: Xavier Bloch, Yves-Alain Cornu et Bon à savoir

Adaptation web: Sylvie Ravussin

Publié Modifié