Modifié

Les primes maladie baisseront un peu en 2022, du jamais vu depuis 14 ans

Les primes de l’assurance-maladie en Suisse vont baisser en 2022, une première depuis 2008 [RTS]
Les primes de l’assurance-maladie en Suisse vont baisser en 2022, une première depuis 2008 / 19h30 / 1 min. / le 28 septembre 2021
Les primes de l'assurance de base baisseront en moyenne de 0,2% en 2022, une première depuis 2008. Depuis l'entrée en vigueur de la LAMal, c'est la deuxième fois seulement qu'elles diminuent. La baisse des réserves des caisses explique en partie la bonne nouvelle.

Les mesures prises par le Conseil fédéral pour inciter les assureurs à baisser le niveau des réserves se sont révélées efficaces, s'est félicité mardi le Conseil fédéral. En 2022, la prime mensuelle moyenne de l'assurance maladie de base se montera à 315,30 francs, soit 70 centimes de moins qu'en 2021. Ces dix dernières années, à l'inverse, elle avait grimpé de 2,4% par an en moyenne.

>> Lire aussi les différentes réactions: La baisse des primes maladie est globalement saluée, mais jugée insuffisante

>> Hausse des primes en pour cent entre 1997 et 2022

Après 2008, 2022 sera la deuxième année où la prime moyenne de l'assurance maladie de base sera plus basse que l'année précédente. [OFSP/RTS]Après 2008, 2022 sera la deuxième année où la prime moyenne de l'assurance maladie de base sera plus basse que l'année précédente. [OFSP/RTS]

L'annonce contredit finalement les prévisions des assureurs, qui évoquaient la semaine dernière une hausse modérée et probablement inférieure à 1%. Des voix s'étaient alors élevées pour qu'il n'y ait pas de hausse du tout.

>> Lire à ce sujet: L'annonce d'une hausse modérée des primes d'assurance fait déjà réagir

La prime moyenne des adultes (373,80 fr.) et des jeunes adultes (263,80 fr.) sera en baisse par rapport à l’année passée. Celle des enfants baissera légèrement elle aussi et s’élèvera à 99,60 francs.

>> L'évolution des primes dans les trois catégories d'âge:

Ces cinq dernières années, seule la prime des jeunes adultes a baissé. [OFSP]Ces cinq dernières années, seule la prime des jeunes adultes a baissé. [OFSP]

Baisse plus importante à Genève et en Valais

Les projections montrent en outre une baisse de la prime moyenne dans plus de la moitié des cantons. Une fois n'est pas coutume, l'ensemble de la Suisse romande bénéficiera d'une baisse des primes. Elle sera même supérieure à la moyenne nationale à Genève (-1,5%) et en Valais (-0,8%), mais restera modeste à Fribourg, Berne et Jura (-0,2%), ainsi que dans le canton de Vaud (-0,1%).

Bâle-Ville se voit attribuer la plus forte baisse (-2,6%). Du côté des hausses, la plus importante est signalée à Obwald (+1,4%).

Réserves encore trop hautes

En avril dernier, le Conseil fédéral avait arrêté une révision de l’ordonnance sur la surveillance de l'assurance maladie, abaissant le seuil minimal des réserves de 150 à 100%. Cette révision, entrée en vigueur en juin 2021, permet aux assureurs de recourir plus facilement aux réductions volontaires des réserves et les incite aussi à calculer les primes au plus juste afin d’éviter des réserves excessives, estime le Conseil fédéral, qui lui attribue la baisse enregistrée cette année.

La réduction volontaire des réserves par certains assureurs (AMB, Arcosana, Avenir, CMVEO, Concordia, CSS, Easy Sana, Helsana, Mutuel, Philos, Sana 24, Supra 1846, Visana et Vivacare) a atteint 380 millions de francs, dont 28 millions imputés à 2021, un montant qui équivaut à une diminution de -0,1% de la prime moyenne cette année.

Les réserves cumulées à disposition des assureurs dépassent toutefois encore les 12,4 milliards de francs. C'est trop pour le gouvernement, qui entend poursuivre les réductions ces prochaines années, sans nuire à la solvabilité des assurances. Il estime également que des réformes restent nécessaires pour continuer à maîtriser les coûts de la santé.

>> Voir l'analyse du conseiller fédéral Alain Berset dans Forum:

berset_primes_forum [RTS]
Extrait de l'interview d'Alain Berset dans Forum sur les primes maladie / L'actu en vidéo / 1 min. / le 28 septembre 2021

Moins de poids sur les ménages

Selon les calculs du Conseil fédéral, la baisse de prix de l'assurance de base se traduit par une charge moins élevée des primes (-1,3%) sur le budget des ménages pour l’année 2022. L’OFSP a par ailleurs également approuvé un montant de 134 millions de francs destiné à compenser les primes payées en trop. Ce montant sera versé par certains assureurs en 2021.

>> Plus de détails dans notre article: Des caisses maladie vont reverser 300 millions à leur clientèle

Les caisses qui ont accordé des compensations de primes payées en trop sont les suivantes, a précisé l'OFSP: Assura, Concordia, Einsiedler Krankenkasse, Vivao Sympany, Moove Sympany et Kolping Krankenkasse.

>> Le montant des primes 2022 en détail, par canton, assureur et franchise:

Vincent Cherpillod avec l'ats

Publié Modifié

L'impact du Covid pas encore connu

Même si la pandémie de COVID-19 met au défi le système de santé depuis une année et demie, il n’est pas encore possible de connaître son impact sur les coûts de la santé, et par conséquent sur les primes, a indiqué mardi le Conseil fédéral dans son communiqué annonçant la baisse des primes en 2022.

Les primes d’assurance maladie sont calculées de manière prospective et doivent correspondre aux coûts de l’année à venir. Or, les données actuellement disponibles sont encore insuffisantes pour tirer des conclusions fiables. Le Conseil fédéral a prévu de publier un rapport sur le sujet à fin 2022.

Médecins et assureurs pas d'accord sur l'évolution des coûts de la santé

La Fédération des médecins suisses (FMH) s'est félicitée mardi de la baisse des primes de l’assurance maladie obligatoire. Selon la faîtière des médecins, les primes ont toujours été fixées en peu en dessus des coûts réels de la santé par l’OFSP, ce qui a permis aux caisses de constituer des réserves de sécurité.

Inversement, cela donnait aux ménages suisses l’impression que la forte hausse des primes correspondait à une augmentation inquiétante des coûts de la santé. Pour la FHM, l’évolution actuelle prouve le contraire: les objectifs de maîtrise des coûts envisagés par le Conseil fédéral sont atteints avant même l'introduction de budgets pour les soins de santé, conclut-elle.

Tout autre son de cloche du côté des caisses maladie. Dans un communiqué publié quelques minutes plus tard, la faîtière des assureurs SantéSuisse qualifie l'évolution des primes maladie de "réjouissante", mais constate cependant que les coûts de la santé continuent à augmenter et que des mesures d'économie sont nécessaires.

Comment changer son assurance maladie de base?

Les assureurs maladie ont jusqu’à fin octobre pour informer leurs assurés du montant de leurs primes pour l’année suivante. Il est possible de connaître dès aujourd'hui le montant de sa prime 2022 en consultant le site priminfo.ch, piloté par la Confédération.

Le site comporte un calculateur, ainsi que le détail, canton par canton, de toutes les primes 2022 par assureur et par niveau de franchise.

Résiliation d'ici au 30 novembre

Les assurés peuvent ensuite résilier leur assurance maladie de base par courrier postal jusqu'au 30 novembre 2021, date à laquelle la caisse maladie actuelle doit avoir reçu la résiliation (ce n'est pas la date de dépôt de la demande qui compte, mais celle de son acheminement au destinataire).

A noter qu'il est tout à fait possible de changer uniquement son assurance de base tout en conservant ses complémentaires chez son ancien assureur, et qu'une caisse maladie ne peut pas refuser d'assurés dans le cadre de l'assurance de base.