Publié

Quiz - Neuf questions sur le monde paysan et l'agriculture biologique en Suisse

Les deux initiatives sur les pesticides soumises au peuple le 13 juin soulèvent les passions. Ces textes alimentent le débat sur l'utilisation des produits phytosanitaires dans l'agriculture en Suisse, mais aussi plus généralement sur notre façon de produire et de se nourrir.

A cette occasion, nous vous proposons un petit quiz. Neuf questions sérieuses ou plus légères pour échapper à l'émotion de la campagne tout en apprenant des choses sur le monde paysan et l'agriculture biologique dans notre pays.

Un peu plus de deux semaines avant le vote, le verdict des urnes reste très incertain. Publié début mai, le premier sondage SSR donnait le oui aux deux initiatives gagnant, mais avec un écart relativement faible. A ce titre, un fossé entre les citadins et le monde rural se dessine.

>> Pour comprendre les différences entre les deux initiatives:

Page spéciale votations: débat sur les deux initiatives dites anti-pesticides (1-3) [RTS]
Page spéciale votations: débat sur les deux initiatives dites anti-pesticides (1/3) / 19h30 / 5 min. / le 25 mai 2021

La grande majorité des paysans sont opposés aux deux textes. Mais le rejet n'est pas unanime. Si la quasi-totalité des agriculteurs militent contre l'initiative "pour une eau potable", "l'initiative "pour une Suisse libre de pesticides de synthèse" trouve des adeptes au sein des paysans bio.

>> Deux paysans bio s'opposent sur l'une des deux initiatives:

Les deux intitiatives divisent les paysans qui produisent bio. [RTS]
Les deux initiatives divisent les paysans qui produisent bio. / 19h30 / 2 min. / le 25 mai 2021

Rarement une campagne aura été aussi émotionnelle, comme en témoignent les menaces proférées contre des partisans du oui ou l'incendie d'un char servant de support à la campagne des opposants. Le président de la Confédération Guy Parmelin a même dû lancer un appel au calme.

"Nous avons vécu assez difficilement la campagne, qui nous touche très personnellement. Nous sommes étonnés du manque de connaissance de notre métier et du manque de respect pour notre profession", a réagi l'agricultrice Mélissa Chevenard dans le 19h30.

"C'est une campagne assez irrespectueuse. J'appelle à plus de sérénité. On doit revenir dans le débat d'idées, dans les projets de société", a déclaré pour sa part la conseillère nationale Delphine Klopfenstein (Verts/GE), toujours dans le 19h30.

>> Lire aussi: Le 19h30 au coeur des initiatives anti-pesticides

Didier Kottelat

Publié