Modifié

Les enfants bientôt testés au sein même de leur école?

La fermeture des écoles en Suisse pour endiguer la propagation du Covid-19 continue de faire débat.  [Laurent Gillieron - Keystone]
Les enfants bientôt testés au sein même de leur école? / La Matinale / 1 min. / le 19 janvier 2021
L'apparition de nouveaux variants du coronavirus relance le débat sur la fermeture des écoles. Pour éviter cette solution de dernier recours, des stratégies de dépistages sont étudiées pour être mises en œuvre au sein même des établissements scolaires, comme l'a appris la RTS.

Lundi, les autorités sanitaires du canton des Grisons ont décidé de fermer tous les établissements scolaires de St-Moritz, suite à la propagation de la variante sud-africaine du coronavirus dans la station. Une situation que redoutent fortement les pédiatres romands pour qui la fermeture reste une solution de dernier recours.

Ainsi, afin de garantir aux enfants l'accès à leurs salles de classe, des stratégies de dépistages sont à l'étude pour être déployées au sein même des écoles obligatoires, comme l'a appris la RTS,

"Nous sommes fortement opposés à une nouvelle fermeture des écoles, parce qu'on a vu les catastrophes que cela fait sur le plan psychosocial", insiste Claude Bertoncini, président du groupement des pédiatres vaudois.

"Si c'est vraiment la seule solution d'impliquer les écoles et les infirmières scolaires dans le dépistage des enfants, nous, pédiatres, nous pouvons aussi nous impliquer. Cela reste une solution compliquée à appliquer en pratique, mais ça peut se faire. Je préfère ça plutôt que de fermer les écoles."

Tests salivaires autorisés

D'autant plus que les pédiatres peuvent maintenant utiliser des tests salivaires moins invasifs, comme l'explique Claude Bertoncini. "On a officiellement eu le feu vert des infectiologues-pédiatres qui ont fini leur étude sur l'efficacité de ces tests salivaires", se réjouit-il.

Quelle ampleur prendront ces campagnes de dépistages dans les écoles ces prochaines semaines? Et dans quelles circonstances et sous quelles conditions pourront-elles être mises en place? Plusieurs cantons doivent communiquer ces prochains jours.

Sophie Iselin/fgn

Publié Modifié