Modifié

La faible réponse de la Suisse au défi du dépistage du Covid-19

Malgré de nombreux cas, les Suisses sont peu testés. [RTS]
La Suisse pratique peu de tests pour dépister le Covid-19 par rapport au reste de l’Europe / Forum / 1 min. / le 27 octobre 2020
Alors que le coronavirus frappe de plein fouet le pays, il faut attendre plusieurs jours dans certains cantons pour se faire tester. Cette situation révèle la faible activité suisse en matière de dépistage de la maladie.

Au sortir de la première vague, le consensus scientifique était clair: pour maîtriser la suite de l’épidémie, le dépistage massif serait une des clés. Pourtant, les autorités fédérales et cantonales se sont montrées peu volontaristes en la matière. Par rapport à nombre de nations européennes, la Suisse teste peu.

Ce constat était déjà valable avant l’automne, comme la RTS en avait déjà rendu compte. Étonnamment, cette tendance s’est poursuivie en septembre et octobre, alors que la pandémie refait souffler un vent d'inquiétude sur les hôpitaux du pays, durement touchés par la deuxième vague.

La RTS a comparé le nombre de prélèvements réalisés par plusieurs pays depuis qu’ils ont approché une incidence de 60 cas pour 100'000 habitants sur 14 jours. La Suisse fait partie des pays qui ont effectué le moins de tests par habitant, tout en présentant une incidence très élevée.

Comment expliquer, alors que les signes d’une nouvelle crise se faisaient plus pressants, que les délais pour effectuer le fameux test se soient rallongés jusqu'à trois jours dans certains cantons? S’agit-il d’un problème logistique? Interrogé sur ces délais, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne commente pas cet obstacle au dépistage. Il se contente de rappeler que "la stratégie de la Suisse a été d’encourager toute personne présentant des symptômes compatibles avec le Covid-19 à se faire tester".

Pas de pénurie à ce jour

Lors de la première vague, le précieux matériel de diagnostic était convoité par tous les pays et limitait les capacités de la Suisse qui ne pouvait effectuer massivement des diagnostics. Ce facteur n'explique pas non plus la quantité d'analyses relativement faible durant cet automne. "Certains kits ne sont pas livrés en suffisance et les stocks doivent être utilisés", explique l'OFSP. Il pourrait donc y avoir des hiatus dans l'approvisionnement, qui sont couverts par les réserves actuelles. La Confédération n'a elle-même puisé que marginalement dans son stock de tests.

Le Luxembourg, contre-exemple incertain

La Suisse s’est-elle privée d’un indicateur déterminant pour surveiller l’évolution du Covid-19 ? L'OFSP estime que "rien n'indique que tester davantage aurait changé le cours de l'épidémie". Un argumentaire repris en conférence de presse mardi par Virginie Masserey, responsable de la Section contrôle de l'infection de l'OFSP. Elle a cité l'exemple du Luxembourg, champion en matière de dépistage, où les contaminations grimpent depuis septembre. Elle n'a cependant pas mentionné qu'en un mois, l'incidence y a augmenté trois à quatre fois moins vite qu'en Suisse.

La surprise

Quoi qu'il en soit, le conseiller fédéral Alain Berset a estimé lundi en conférence de presse que la rapidité et la puissance de la deuxième vague avaient surpris nombre d’experts, sans préciser s’il parlait de ceux de son office.

Pendant plusieurs semaines, le Conseil fédéral s’en est largement remis à la responsabilité des cantons et des individus, malgré les messages alarmants en provenance de la Task Force scientifique. Le taux de positivité atteignait 10% voici trois semaines, un autre signal peu réconfortant. L'incidence, fortement influencée par un nombre de tests en baisse, a connu une période de stabilité trompeuse avant l'explosion des cas.

Tybalt Félix

>> Ecouter aussi l'interview de Claude-François Robert, médecin cantonal neuchâtelois, dans Forum:

Moins de public: une mesure efficace. L'avis du médecin cantonal neuchâtelois, Claude-François Robert (2-2). [RTS]RTS
Pourquoi la Suisse dépiste moins que les autres pays européens? Interview de Claude-François Robert / Forum / 6 min. / le 27 octobre 2020
Publié Modifié