Modifié

Les dernières votations dévoilent l'influence grandissante des organisations écologistes

Les organisations écologistes sont toujours plus influentes comme l'ont montré les votations du week-end [RTS]
Les organisations écologistes sont toujours plus influentes comme l'ont montré les votations du week-end / 19h30 / 2 min. / le 29 septembre 2020
Protection des espèces, biodiversité, réchauffement climatique: les votations du week-end dernier montrent que les organisations de défense de l'environnement sont plus puissantes que jamais. Elles sont capables de concurrencer les organisations économiques traditionnelles.

En vue des votations du 27 septembre dernier, les grandes organisations écologistes, dont Pro Natura, ont investi 2 millions de francs dans leur campagne contre la loi sur la chasse. Urs Leugger, directeur de Pro Natura, s'en félicite. "Je ne dirais pas qu'on a plus de pouvoir, mais on essaie de renforcer nos activités politiques", déclare-t-il mardi dans le 12h45.

Rapports de force différents

Selon le directeur de l'Union suisse des paysans, qui a perdu dimanche, les rapports de force se sont déplacés. "Nous avons sous-estimé les organisations écologistes. On ne croyait pas qu'elles avaient autant de membres et qu'elles avaient autant d'argent. On le sent pour la première fois", concède Markus Ritter. "Avant, on avait le sentiment que les organisations économiques étaient grandes et puissantes, aujourd'hui les défenseurs de l'environnement sont plus nombreux que nous."

>> Voir aussi l'interview de Johan Rochel, ancien vice-président du FORAUS:

Johan Rochel, ancien vice-président du FORAUS, sur le pouvoir grandissant du lobby vert. [RTS]
Johan Rochel, ancien vice-président du FORAUS, commente le pouvoir grandissant du lobby vert. / 19h30 / 2 min. / le 29 septembre 2020

L'Union suisse des paysans dispose de quelque 17 millions de francs par an, et ses membres sont en recul, ne comptant aujourd'hui plus que 50'000 adhérents. Economiesuisse, l'Union patronale suisse et l'Union suisse des arts et métiers (USAM) n'ont pas voulu, pour leur part, révéler leurs budgets.

En ce qui concerne les trois principales organisations écologistes - soit le WWF, Greenpeace et Pro Natura -, elles disposent d'un budget annuel de 94 millions de francs. Mais il s'agit d'un budget global et non pas d'un budget de campagne. Ensemble, elles comptent plus de 600'000 membres.

>> Les explications dans le 12h45:

Organisations écologistes: les explications de Pierre Nebel [RTS]
Organisations écologistes: les explications de Pierre Nebel / 12h45 / 1 min. / le 29 septembre 2020

Une nouvelle force de frappe

Alors que les Suisses voteront bientôt sur deux initiatives visant à interdire les pesticides, cette nouvelle force de frappe fait peur à l'Union suisse des paysans. "Il nous faut absolument augmenter nos moyens financiers, car sinon nous serons trop faibles face aux organisations écologistes sur le thème des pesticides", déclare son directeur.

Une autre votation lors de laquelle les défenseurs de l'environnement devraient à nouveau faire gonfler leurs muscles s'annonce: l'initiative pour des multinationales responsables sera soumise au peuple en novembre.

Sujet TV: Jean-Marc Heuberger

Adaptation web: Fabien Grenon

Publié Modifié