Modifié

Manif contre les affiches de l'UDC à Genève

Les affiches UDC, jugées xénophobes, au coeur des protestations [Keystone]
Les affiches UDC, jugées xénophobes, au coeur des protestations [Keystone]
Environ 200 personnes ont manifesté mardi devant la tour de la Télévision suisse romande contre la politique menée par Christoph Blocher et la dernière campagne d'affichage de l'UDC.

Le conseiller fédéral était à Genève pour enregistrer l'émission
"Infrarouge", dont il était l'invité. Christoph Blocher n'a pas
croisé les manifestants. Le conseiller fédéral a pénétré dans la
tour de la TSR par une autre porte.

Le rassemblement, organisé par SolidaritéS, s'est déroulé dans
le calme. Plusieurs personnes ont pris la parole pour fustiger le
conseiller fédéral et son parti l'UDC. L'entrée principale de la
TSR était gardée par une poignée de policiers genevois.

Pierre Vanek présent

Les affiches de l'UDC représentant des moutons blancs chassant
de Suisse un mouton noir ont suscité une condamnation unanime.
"Blocher raus!", "Blocher, overdose!", "Blocher, va paître
ailleurs" ou encore "Non à la xénophobie et au racisme", pouvait-on
lire sur les banderoles.

Le conseiller national d'"A gauche toute!" Pierre Vanek estime que
l'UDC est responsable de l'insécurité sociale croissante en Suisse
qui "alimente les courants xénophobes et racistes". A Genève, de
nombreuses affiches de l'UDC ont été souillées ou déchirées. "Il ne
doit pas en rester une d'intacte", s'est félicité Pierre Vanek.

Rémy Pagani aussi

Le conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani
s'est aussi mêlé aux manifestants. Le magistrat d'"A gauche toute!"
voulait par sa présence rappeler l'indignation de la municipalité
face aux affiches de l'UDC sur les moutons.

Djibril, un Sénégalais de Genève, s'est clairement senti blessé
par ces affiches. A ses yeux, elles sont le reflet d'une "théorie
évolutionniste". Elles désignent les personnes de couleur comme des
gens dont on ne veut pas en Suisse. "Ces affiches me font aussi
rire", a-t-il toutefois concédé. "On utilise le degré le plus
ridicule de la caricature pour faire de la politique".

ats/hof

Publié Modifié

Une affiche qui choque

Vendredi dernier, le Conseil d'Etat genevois s'est joint au concert de protestations que suscite l'affiche de l'UDC montrant des moutons blancs expulsant un mouton noir. L'exécutif cantonal juge cette campagne «inacceptable, irresponsable et indigne».

La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey est aussi intervenue dans la polémique. Mercredi, elle a dénoncé sur les ondes de la Radio suisse romande (RSR) le caractère "raciste et irresponsable" de l'affiche.

Présence à Lausanne aussi décriée

Christoph Blocher fait également des vagues à Lausanne.

Sa venue pour la journée officielle du Comptoir suisse fait débat.

Le municipal de la police, le popiste Marc Vuilleumier, a publiquement demandé au conseiller fédéral de ne pas venir le 18 septembre, afin de ne pas troubler l'ordre public.