Publié

Les Suisses jugent positivement les accords bilatéraux

L'initiative de l'UDC pourrait mettre un terme à la voie bilatérale avec l'Union Européenne. [Elisabeth Guenthard - Keystone]
Les Suisses jugent positivement les accords bilatéraux selon un sondage. / Le Journal horaire / 26 sec. / le 26 juin 2020
Les accords bilatéraux sont avantageux pour la Suisse, selon 49% des personnes interrogées lors d'un sondage. 28% y voient des avantages et des inconvénients et seules 18% pensent qu'ils présentent surtout des inconvénients.

La crise du coronavirus n'a pas substantiellement modifié l'avis de la population sur la politique européenne, constate l'étude représentative réalisée par l'institut de recherche gfs.bern sur mandat d'Interpharma et diffusée vendredi.

Les avantages des accords bilatéraux sont toutefois un peu moins nettement mis en avant qu'il y a un an. Pour les auteurs de l'étude, on peut en déduire que les électeurs suisses ont tendance à juger de manière critique la gestion de la crise par l'UE. Mais l'appréciation favorable de ces accords continue à prévaloir.

29% pour l'initiative de l'UDC

Le débat public sur l'initiative de l'UDC contre les bilatérales, marqué par la pandémie, n'a pas suscité jusqu'à présent de dynamique notable en sa faveur.

>> Lire aussi : Karin Keller-Sutter lance la campagne contre l’initiative "pour une immigration modérée"

Au printemps 2019, 33% des électeurs avaient l'intention de se prononcer en faveur de l'initiative. Un peu plus d'un an plus tard, ils ne sont plus que 29%. Inversement, 69% rejettent aujourd'hui l'initiative, soit une hausse de 5% par rapport à 2019.

Au total 2005 personnes ont été interrogées par gfs.bern entre le 29 avril et le 6 juin.

Publié