Modifié

Une plate-forme participative veut venir en aide aux commerçants locaux

DireQt.ch: une plateforme nationale, lancée par des acteurs romands pour soutenir les petits commerçants. [RTS]
DireQt.ch: une plateforme nationale, lancée par des acteurs romands pour soutenir les petits commerçants. / 19h30 / 2 min. / le 28 mars 2020
Face aux difficultés économiques provoquées par la crise du coronavirus, la Vaudoise Assurance et le Groupe Mutuel se sont alliés au spécialiste de la vente en ligne QoQa pour apporter leur soutien à l'économie locale, via une plate-forme participative.

Les deux assureurs romands sponsorisent une nouvelle plate-forme, DireQt, qui propose des bons d'achat chez des commerçants locaux, dont les ventes ont fortement chuté en trois semaines de confinement dues à la crise du coronavirus. Ces bons sont majorés de 30% grâce aux sponsorings, répartis entre l'acheteur (10% de réduction) et le producteur (20% du montant versé en plus).

Concrètement, un client pourra acheter pour 90 francs un bon de 100 francs chez un producteur inscrit sur la plateforme, qui touchera quant à lui 120 francs. Ce sponsoring "dans les deux sens" tient donc compte à la fois des difficultés des producteurs, mais également du pouvoir d'achat réduit des consommateurs.

Fondateur et patron de QoQa, Pascal Meyer est à l'origine de l'idée de ce format. Pour lui, il y a urgence face à une "catastrophe économique sans précédent". Avec QoQa, explique-t-il samedi dans le 19h30, "nous avons une communauté de plus de 700'000 personnes, et il nous paraissait essentiel de pouvoir l'utiliser pour aider les petits commerçants".

Sauver le tissu économique local

La participation financière de la Vaudoise et du Groupe Mutuel s'élève à deux millions de francs répartis à part égale entre les deux sociétés.

"L'économie suisse doit se serrer les coudes et faire preuve de solidarité", commente le patron du Groupe Mutuel, Thomas Boyer, dans un communiqué de l'entreprise. Au total, l'assureur maladie valaisan a fait don de 2 millions de francs, par l'entremise de sa fondation. Il versera également un million de francs à la Chaîne du Bonheur.

"Nous sommes une entreprise mutuelle et nous avons l'habitude de redistribuer nos excédents à nos assurés. Or, nous avons déjà des signaux marqués du marché qui indiquent que les petits commerçants et artisans sont à la peine", explique pour sa part Jean-Daniel Laffely, futur directeur général de Vaudoise Assurances.

Les petites et moyennes entreprises, qui représentent 99% du tissu économique suisse, sont les plus directement touchées par la crise économique liée au mesures de confinement et de fermeture forcée des commerces.

Sujet TV: Nicolas Rossé

Texte web: Pierrik Jordan avec ats

Publié Modifié