Modifié

Eiger: la masse rocheuse toujours menaçante

Après l'écroulement de jeudi, la masse rocheuse reste instable [Keystone]
Après l'écroulement de jeudi, la masse rocheuse reste instable [Keystone]
Après l'écroulement d'une masse importante de roche jeudi, l'Eiger reste instable. De petites chutes de pierres ont été constatées vendredi, et le reste des 2 mio de m3 de roche en mouvement menace de s'effondrer à tout moment.

Les mouvements observés sur le versant est de l'Eiger s'étaient
accélérés en début de semaine, pouvant atteindre jusqu'à 81
centimètres par jour. Jeudi soir, 500'000 à 700'000 mètres cube
d'un rocher baptisé la Madonne de l'Eiger s'étaient effondrés,
provoquant un énorme nuage de poussière au-dessus de Grindelwald.
Les géologues s'attendent à tout moment à l'écroulement du reste de
la masse rocheuse de deux millions de mètres cube.

Ecroulement imminent

Selon M.Amacher, le reste des 2 millions de mètres cubes de
roche devrait s'effondrer prochainement. En milieu de journée
jeudi, un pic rocheux de 30 mètres de haut s'était déjà détaché,
engendrant beaucoup de poussière. Mais le développement de celle-ci
est resté limité en raison des pluies orageuses.

L'autre pan de la vallée, là où passe un chemin pédestre, n'est
pour l'heure pas menacé, a précisé le géologue Hans Rudolf Keusen.
La partie instable de l'Eiger continue toutefois à être surveillée
de près.

Grindelwald pas menacé

La chute des rochers sur le glacier ne constitue pas, pour
l'instant, un danger pour le village de Grindelwald. Le géologue
Hansrudolf Keusen estime improbable que les blocs de pierre tombés
forment un barrage sur le torrent glaciaire, comme ce fut le cas
mardi dernier dans la région de Corvatsch (GR).

Les éboulis, en retenant l'eau, avait provoqué une importante
coulée de boue et coûté la vie à une touriste allemande. Un
dispositif de sécurité a toutefois été mis en place au pied de
l'Eiger afin d'intervenir au plus vite si des rochers venaient à
retenir les eaux s'écoulant du glacier.

ats/ap/sn/sun

Publié Modifié

20 francs pour assister à l'écroulement

L'instabilité de l'Eiger s'est transformée en véritable attraction touristique.

Depuis vendredi, un billet spécial "écroulement de montagne" à 20 francs permet aux touristes de monter en face de la montagne en train pour assister au spectacle.

Le réchauffement climatique en cause

Les experts estiment que ces incidents vont augmenter en raison de la hausse des températures qui fait fondre les glaciers (celui de Grindelwald soutient la paroi de l'Eiger qui s'effrite) et le permafrost, qui assure la cohésion entre les roches.

Les experts estiment que la température devrait s'élever de trois degrés au cours du siècle prochain dans les Alpes. Selon le WWF, les chutes de roches seront donc de plus en plus fréquentes.

En 2004 et 2005, 84 glaciers sur les 91 observés en Suisse ont reculé alors que 7 autres n'ont pas bougé. Le repli le plus important a été enregistré au Triftgletscher (BE): - 216 mètres.

En se retirant, la langue de glace laisse dans son sillage des moraines. Ces débris de roche et éboulis peuvent dévaler les pentes vers les vallées, surtout en cas de fortes précipitations.

Le permafrost, sous-sol gelé en permanence, joue un rôle important dans la stabilité de la roche en empêchant l'eau de s'infiltrer. Or sa limite inférieure a grimpé de 150 à 200 mètres en 100 ans, remontant à 2600 mètres.