Modifié

Plusieurs banques suisses interdisent à leurs employés de se rendre en Chine

La Banque Pictet, ici le siège de Genève, affiche des fonds propres se montant à un milliard de francs. [Gaëtan Bally - Keystone]
La Banque Pictet interdit à ses collaborateurs de se rendre en Chine / Le 12h30 / 1 min. / le 1 février 2020
Selon une information de la RTS, la banque privée genevoise Pictet interdit désormais à son personnel de se rendre en Chine. Des restrictions de voyage ont également été décrétées par d'autres établissements financiers, notamment UBS et Credit Suisse.

Les collaborateurs de la banque Pictet ont reçu des consignes "strictes" en lien avec l'épidémie de coronavirus de Wuhan, a appris la RTS. L'information est tombée vendredi sur les écrans de tous les employés, avec la mention "Information importante": il leur est désormais strictement interdit de voyager en Chine continentale, que ce soit pour des motifs professionnels ou des voyages privés. Quant à ceux qui sont rentrés de Chine depuis le 20 janvier, ils doivent rester en quarantaine pendant 14 jours.

Restrictions aussi vers la Thaïlande, Singapour ou le Japon

Les voyages professionnels non essentiels à destination de Hong Kong, où la banque a une succursale, sont eux aussi à éviter. Tout comme vers d'autres destinations asiatiques, notamment la Thaïlande, Singapour ou le Japon, les trois pays non chinois dans lesquels le plus de cas de coronavirus ont été signalés. Ils sont soumis à une autorisation de la hiérarchie. Les voyages privés vers ces destinations sont eux aussi déconseillés.

>> Lire aussi notre article: Comment le coronavirus de Wuhan a bouleversé le monde en vingt jours

Précautions semblables dans d'autres grandes banques

D'autres établissements bancaires ont pris des précautions du même type, chacun définissant sa propre politique en la matière. Ainsi, UBS Suisse interdit également les voyages vers la Chine continentale et applique une politique de quarantaine stricte de 14 jours pour les employés qui en reviennent. Du côté du Credit Suisse, selon Bloomberg, les employés basés à Hong Kong doivent travailler pendant 14 jours à domicile avant de réintégrer leurs bureaux s'ils ont voyagé en Chine continentale pour le compte de la banque.

>> Le point sur l'épidémie dans le 12h30 samedi: 

De nombreux Etats déconseillent à leurs ressortissants tout déplacement inutile en Chine. [Wu Hong - EPA/Keystone]Wu Hong - EPA/Keystone
La Chine est de plus en plus isolée par l’épidémie de coronavirus de Wuhan / Le 12h30 / 1 min. / le 1 février 2020

Sujet radio: Sylvie Belzer
Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié Modifié