Modifié le 15 janvier 2020 à 20:52

On la croyait en retard, mais la grippe a fini par rattraper la Suisse

La grippe se propage en Suisse romande. Le point sur les moyens d'y faire face et essayer de l'éviter.
La grippe se propage en Suisse romande. Le point sur les moyens d'y faire face et essayer de l'éviter. 19h30 / 1 min. / le 15 janvier 2020
Le seuil épidémique de la grippe a été dépassé au cours de la deuxième semaine de janvier, a indiqué mercredi l'Office fédéral de la santé publique. Tout comme l'an dernier, elle est arrivée un peu plus tard que d'habitude et touche en premier les jeunes.

On considère l'épidémie de grippe comme déclarée lorsqu'en moyenne, sur 100'000 habitants, 69 ont consulté leur médecin pour cette raison. Ce cap a été franchi durant la deuxième semaine de janvier, a indiqué mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), avec 95 consultations pour 100'000 habitants. La semaine dernière encore, l'OFSP soulignait que la Suisse avait commencé l'année 2020 épargnée par la grippe.

>> Lire à ce sujet: La Suisse est toujours épargnée par la grippe cet hiver

Le répit n'a donc été que de courte durée. En retard sur l'épidémie de l'hiver 2017-2018, qui s'était déclarée dès la mi-décembre, celle de cette année est en revanche étroitement calquée sur le calendrier de la grippe de l'hiver dernier. Cette dernière s'était elle aussi déclarée la deuxième semaine de janvier, puis avait connu son pic un mois plus tard, mi-février, avant de repasser sous le seuil épidémique à la fin du mois de mars (voir le graphique).

Pour l'heure, la Suisse romande et le canton de Berne sont les régions les plus plus touchées, avec environ 130 consultations pour 100'000 habitants.

Les jeunes en première ligne

Au 14 janvier 2020, l'incidence était la plus élevée dans la classe d'âge des 15 à 29 ans, suivie par celle des 0 à 4 ans. Comment expliquer cette prédilection de la grippe pour les organismes les plus jeunes? "Ce sont ceux qui ont le plus de contacts sociaux, ils se rencontrent plus facilement", a expliqué le responsable de la division Maladies transmissibles Daniel Koch à la RTS mercredi. "C'est souvent chez eux que l'épidémie commence, mais ensuite, ça atteint les autres groupes d'âges".

>> Regarder son interview dans le 12h45 de la RTS:

La grippe a envahi la Suisse. Explications et recommandations de Daniel Koch, de l'OFSP.
12h45 - Publié le 15 janvier 2020

Vaccin efficace cette année

Selon lui, la cuvée 2019-2020 du vaccin est efficace: "Il y a trois différents virus qui circulent, mais tous trois sont couverts par les vaccins. Les gens vaccinés devraient donc être protégés contre la grippe de cette année", détaille le spécialiste. Il rappelle qu'il est important de protéger les groupes les plus vulnérables, c'est-à-dire ceux dont l'immunité est diminuée: les personnes âgées et les bébés. Ces derniers ne pouvant pas encore être vaccinés, il recommande le vaccin à leur entourage.

Propos recueillis par Agnès Wuthrich
Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié le 15 janvier 2020 à 16:03 - Modifié le 15 janvier 2020 à 20:52