Publié le 20 mars 2019 à 15:36

Davantage de femmes médecins, mais toujours peu de cheffes

Un médecin-chef sur 10 seulement est une femme
Un médecin-chef sur 10 seulement est une femme Le Journal horaire / 28 sec. / le 20 mars 2019
La santé de la population suisse est toujours plus aux mains des médecins étrangers et des femmes. Mais si cette féminisation se poursuit, très peu de femmes occupent des postes de cadre.

Selon les chiffres de la Fédération des médecins suisses (FMH), qui a publié mercredi sa statistique médicale 2018, la Suisse comptait l'an dernier 37'525 médecins, dont 43% de femmes. Le nombre de femmes dépasse même celui des hommes chez les médecins-assistants, où elles représentent 58,6% du total. A mesure que l'on monte en grade, toutefois, il ne fait que diminuer: elles ne sont plus que 47,9% parmi les chefs de clinique, 24,5% chez les médecins adjoints et 12,4% chez les médecins-chefs.

La prédominance des femmes aux premiers échelons de la médecine n'est pas étonnante: en 2017, sur 4668 étudiants inscrits dans une faculté de médecine au niveau du bachelor, 2923 étaient des femmes (63%). Elles sont majoritaires également au niveau supérieur du master (57%) et étaient plus nombreuses que les hommes à avoir obtenu leur diplôme fédéral en médecine humaine l'an dernier.

Taux d'occupation inférieur

Si le taux d'occupation moyen des médecins atteint 88%, il n'est pas réparti équitablement chez les femmes et les hommes. Elles travaillent en moyenne à 69% dans le secteur ambulatoire et à 88% dans le secteur hospitalier, contre 88% (ambulatoire) et 101% (hospitalier) pour leurs homologues masculins. Taux d'occupation des médecins hommes et femmes Taux d'occupation des médecins hommes et femmes [FMH, statistique médicale 2018]

Plus d'un tiers des médecins sont étrangers

Comme les années précédentes, la proportion de médecins étrangers a continué d'augmenter. Ainsi, pas moins de 13'266 médecins (35,4% / +1,3% par rapport à 2017) étaient d'origine étrangère ou avaient suivi leurs études de médecine à l'étranger. La grande majorité d'entre eux viennent d'Allemagne (53,8%).

ats / Vincent Cherpillod

Publié le 20 mars 2019 à 15:36

Un médecin pour 227 habitants

La Suisse compte une densité médicale de 4,4 médecins pour 1000 habitants, ou 3,9 si on considère les équivalents plein temps. Supérieur à la moyenne des pays de l'OCDE (3,6 médecins pour 1000 habitants), ce chiffre reste toutefois comparable à celui des pays voisins: Allemagne (4,2), Autriche (5,1), Italie (4) et France (3,2).

La médecine interne générale est la spécialisation la plus répandue (22,1% des médecins en exercice). Elle est suivie de la psychiatrie et psychothérapie (10,2%), de la gynécologie et obstétrique (5,1%), de la pédiatrie (5,0%) et de l'anesthésiologie (4,1%).