Modifié le 10 février 2019 à 18:22

La ponctualité des CFF remise en question par une plateforme internet

CFF
CFF L'actu en vidéo / 1 min. / le 09 février 2019
En Suisse, un train Intercity sur six est en retard, selon les données d'une plateforme privée relayées samedi par la NZZ. Ce résultat tranche avec les bons résultats sur leur ponctualité que les CFF annoncent sur leur site internet.

A l'origine de ces chiffres, le site internet Punktlichkeit.ch se base sur des données brutes mise à disposition du public à la demande de l'Office fédéral des Transports, selon la NZZ.

On y découvre par exemple que 85% des Intercity (n.d.l.r.: Punktlichkeit.ch désigne sous ce label les IC, EC, ICE, TGV et Railjet) sont en retard sur la ligne Sion-Brig, mais également 77% d'entre eux entre Sion et Montreux ou encore 65% entre Montreux et Lausanne.

Différentes méthodes de calcul

L'ex-régie fédérale ne remet pas en question ces chiffres, mais les explique par une différence dans la manière de calculer la ponctualité. En cas de retard d'un train en correspondance avec un Intercity, une pesée d'intérêt est faite - partir à l'heure et laisser une centaine de voyageurs à quai, ou attendre quelques minutes que le train arrive et achemine la centaine de voyageurs à destination. "Dans la ponctualité telle que nous la mesurons, nous tenons en compte les clients qui auront réussi à prendre leur correspondance", explique le porte-parole des CFF Jean-Philippe Schmidt.

Les résultats varient donc si on calcule le nombre de passagers arrivant à l'heure à destination ou le nombre de trains, certaines lignes étant plus chargées que d'autres. Les CFF annoncent toutefois vouloir à l'avenir fournir des informations plus transparentes et plus précises sur leur ponctualité via leur site internet.

>> Ecouter l'interview d'Olivier Français, conseiller aux Etats:

Olivier Français.
Jean-Christophe Bott - Keystone
Forum - Publié le 09 février 2019

Tania Sazpinar/kkub

Publié le 09 février 2019 à 12:55 - Modifié le 10 février 2019 à 18:22