Modifié le 22 janvier 2019 à 21:20

Contre le mitage du territoire, la densification a aussi ses limites

La densification est souvent présentée comme l'alternative parfaite au mitage du territoire, cible de l'initiative des jeunes Verts sur laquelle se prononcent les Suisses le 10 février. Dans certaines régions, celle-ci est pourtant déjà très importante.

Au coeur de Genève, 29'952 personnes habitent sur le kilomètre carré (km2) le plus dense de Suisse. C'est plus que la densité moyenne de Manhattan à New York ou celle de la plupart des arrondissements de Paris.

>> Comparez la densité de la population en Suisse:

L'Arc lémanique champion

Sur l'ensemble de la commune, plus de 18'000 habitants vivent en moyenne sur chaque km2. Cette forte concentration de population est exceptionnelle pour la Suisse, mais aussi révélatrice d'une tendance: les villes de l'Arc lémanique ont, déjà, beaucoup densifié pour faire face à la croissance démographique.

Ainsi, parmi les 10 communes qui comptent le plus de résidents par hectare habité (un hectare correspond à une surface de de 100 mètres sur 100 mètres), on retrouve quatre villes genevoises, quatre vaudoises, ainsi que Zurich et Bâle.

En d'autres termes, sur une surface au sol équivalente, on retrouve un Delémontain mais deux Neuchâtelois ou deux Fribourgeois, trois Lausannois, près de quatre personnes à Chavannes-près-Renens (VD) ou encore six Genevois. Nombre d'habitants sur une surface au sol équivalente Nombre d'habitants sur une surface au sol équivalente [RTS]

Genève voit haut

Comment faire face à l'évolution démographique dans une ville déjà dense comme Genève? "Genève est arrivée au bout d'une densification par extension sur la zone agricole. Nous ne pouvons plus étaler la ville", explique l'architecte cantonal Francesco Della Casa mardi au 19h30 de la RTS.

Pour éviter de consommer de nouvelles terres, une recette s'avère relativement simple: construire plus haut. Genève est ainsi la commune qui compte la plus forte proportion de bâtiments d'habitation dépassant sept étages, près d'un bâtiment sur deux. A Zurich, cette proportion n'atteint qu'un bâtiment sur cinq, la ville misant principalement sur les immeubles de 4 à 6 étages. Conséquence de cette différence, il y a en moyenne près de 15 logements par bâtiment à Genève, contre seulement 6 à Zurich.

L'écoquartier de Meyrin

Qu'est-ce qu'un bon exemple de densification? Les Verts genevois, qui luttent contre le mitage du territoire, signalent les Vergers à Meyrin, l'un des plus gros projets immobiliers du canton de Genève. A terme, cet écoquartier de 16 hectares accueillera 3000 personnes.

Les premiers habitants semblent satisfaits. "J'aime être entourée de monde, voir des gens quand je sors de chez moi. Je n'ai pas l'impression qu'on va se sentir étouffés", indique une résidente des Vergers, Edmée Pasche, qui apprécie "le fait que ce soit piéton, que les enfants puissent aller à l'école à pied, qu'il y ait des potagers".

Problème: ce projet est réalisé grâce au déclassement d'une zone agricole. C'est justement ce que les jeunes Verts souhaitent interdire avec leur initiative "stop mitage". Pas facile, apparemment, de trouver des exemples parfaitement réussis en ville.

Réaménager des zones villas?

Pour l'architecte cantonal genevois, l'une des clés de la réussite de la densification réside dans l'aménagement des espaces communs, des lieux de transition entre l'extérieur et l'appartement "qui favorisent la rencontre avec les voisins".

"Le canton est petit, mais on a choisi dès 1930 de conserver des pénétrantes de verdure, une zone non bâtie naturelle et importante, de la préserver et de densifier la ville sur la ville", poursuit Francesco Della Casa.

Restent deux options pour densifier à l'avenir une région comme Genève: réaménager des zones industrielles ou des zones villas. Ces dernières "occupent la moitié des surfaces à bâtir mais n'hébergent que 13% des habitants du canton", conclut l'architecte.

>> Le reportage du 19h30 à Meyrin:

Eco-quartier à Meyrin: exemple de densification réussi selon les Jeunes Verts.
19h30 - Publié le 22 janvier 2019

Presque partout

Dans le reste du pays, la densification est aussi à l'ordre du jour. Depuis 1990, le nombre d'habitants par hectare habité a augmenté dans tous les cantons à l'exception de Bâle-Ville. Fribourg affiche la plus forte hausse, avec 51%. La densité du canton, passée de 11 à 17 personnes par hectare habité, se situe toutefois largement sous la moyenne suisse (25 habitants par hectare).

Reste à savoir jusqu'à quel point on peut densifier, et l'impact pour les régions qui comptent déjà plusieurs dizaines de milliers d'habitants par kilomètre carré.

Selon plusieurs études et sondages, les Suisses se disent favorables à la densification. Mais pas dans leur environnement immédiat. C'est toute l'équation de l'initiative des jeunes Verts.

>> Les explications de Loïs Siggen Lopez:

Initiative contre le mitage du territoire, lancée par les Jeunes Verts: les explications de Loïs Siggen Lopez
19h30 - Publié le 22 janvier 2019

Tybalt Félix et Valentin Tombez, avec Cynthia Gani

>> A lire aussi, notre dossier sur le mitage du territoire:

Publié le 22 janvier 2019 à 20:39 - Modifié le 22 janvier 2019 à 21:20