Publié le 16 août 2019 à 17:54

Le Conseil national ne veut pas de taxe sur les billets d'avion

Taxe CO2 le débat est lancé.
Taxe CO2 le débat est lancé. 19h30 / 2 min. / le 10 décembre 2018
Le Conseil national ne veut pas d'une taxe sur les billets d'avion pour compenser l'impact du trafic aérien sur le climat. Il a rejeté lundi par 93 voix contre 88 et 8 abstentions une proposition en ce sens lors de l'examen de la loi sur le CO2.

Le trafic aérien a un impact considérable sur le climat. Il représente plus de 18% de l'impact climatique causé par l’homme en Suisse, a expliqué Eric Nussbaumer (PS/BL). Or, en Suisse, l'industrie aéronautique n'est pas touchée par les mesures de lutte contre le réchauffement climatique.

Malgré le soutien du PDC, du PVL et du PBD, l'idée d'une taxe sur les billets d'avion n'a pas convaincu. Ajouter une taxe ne fera rien de plus qu'affaiblir les compagnies suisses face à la concurrence étrangère, a craint Christian Imark (UDC/SO).

Hausse du prix de l'essence

Le National s'est aussi prononcé sur la part des compensations d'émission de CO2 requise des importateurs de carburants.

Dans ce contexte, le prix de l'essence devrait augmenter. Le National a fixé à 8 centimes par litre au maximum la majoration. Une minorité UDC et PLR a tenté de la limiter à 5 centimes par litre. Le PBD aurait voulu un seuil de 13 centimes.

>> Voir aussi: Une taxe carburants est peu dissuasive:

Taxe carburants. Peu dissuasive.
19h30 - Publié le 10 décembre 2018

ats/lan

Publié le 16 août 2019 à 17:54