Modifié le 28 juillet 2017 à 20:52

Un projet suisse retenu pour le concours Hyperloop Pod d'Elon Musk

Le projet suisse mise sur une propulsion à air comprimé.
Swissloop, sélectionné au concours d'Elon Musk, peut-être le train du futur Le Journal du matin / 1 min. / le 28 juillet 2017
Présenté jeudi à l'EPFZ, le prototype du Swissloop, une capsule de transport passagers destinée à circuler à grande vitesse dans un tube sous vide, est en lice pour le concours Hyperloop Pod du milliardaire Elon Musk.

Relier Zurich à Genève en 15 minutes ou encore Zurich à Berlin en 45 minutes à 600 km/h sera peut-être possible grâce à Swissloop. Le prototype rejoindra fin août la Californie pour participer au concours organisé par Elon Musk, le patron de Tesla. Le projet suisse est l'un des 27 sélectionnés, parmi les 1200 présentés.

Le milliardaire rêve de relier Los Angeles à San Francisco en moins d'une demi-heure, à plus de 1100 km/h, dans des capsules qui circuleront sur coussins magnétiques, à l’intérieur de tubes sous-vide, mais en surface. Pour l'instant, ces tubes n'existent que sur à peine un kilomètre, dans le désert californien. L'équipe suisse pourra y tester sa capsule.

>> Lire: L'homme d'affaires Elon Musk dit pouvoir démarrer le chantier d'un train "hyperloop"

Le défi, neutraliser les vibrations

Organisés en association plutôt qu'en start-up, la quarantaine d'étudiants – tous bénévoles - misent sur une propulsion à air comprimé et un prototype à même de neutraliser les vibrations, principal défi pour les très hautes vitesses.

L'Ecole polytechnique leur a fourni l’infrastructure, plusieurs grandes entreprises les soutiennent. Mais si dans le désert, des tubes en surface peuvent faire l’affaire, c'est exclu pour la Suisse, où il faudrait les enterrer.

Alain Arnaud/lgr

Publié le 28 juillet 2017 à 07:37 - Modifié le 28 juillet 2017 à 20:52