Modifié

Test de propulsion pour des trains à très grande vitesse aux Etats-Unis

Test de propulsion pour un train à très grande vitesse [RTS]
Test de propulsion pour un train à très grande vitesse / L'actu en vidéo / 39 sec. / le 12 mai 2016
Le premier test public d'un système de propulsion censé faire fonctionner un projet futuriste de train à très grande vitesse "Hyperloop" a eu lieu mercredi à Las Vegas, aux Etats-Unis.

Le système testé par la startup américaine Hyperloop One est censé propulser des capsules transportant des passagers ou du fret sur des coussins d'air dans un tube à basse pression. Il doit permettre de parcourir en 30 minutes les quelque 600 kilomètres séparant Los Angeles de San Francisco.

L'idée a été lancée il y a trois ans par le milliardaire américain Elon Musk. Elle devrait évoluer vers une sorte de châssis pour les capsules de transport capable d'accélérer à 640 km/h en quelques secondes. Le but, à terme, est d'atteindre des vitesses presque supersoniques (1200 km/h).

SNCF actionnaire

La startup annonce une levée de fonds de 80 millions de dollars auprès de 10 investisseurs, dont la société française de chemins de fer SNCF.

"On est devenus investisseurs minoritaires (...) pour être au coeur du développement, pour les accompagner, leur amener notre expérience de la grande vitesse, notre connaissance du client", a commenté Carole Desnost, directrice de l'innovation à la SNCF.

ats/pym

Publié Modifié