Modifié le 10 octobre 2018 à 21:04

Avoir surmonté le cancer, un atout dans le monde du travail

Combattre le cancer, un atout dans le monde du travail?
Combattre le cancer un atout dans le monde du travail L'actu en vidéo / 1 min. / le 10 octobre 2018
Grâce à l'amélioration des traitements, de plus en plus de personnes survivent au cancer. Pour valoriser ces hommes et femmes sur le marché du travail, des initiatives mettent en avant les compétences acquises lors de cette épreuve.

Après la maladie, les survivants du cancer doivent faire face à un autre combat: retrouver leur place au sein de la société, et notamment dans le monde professionnel. Six personnes sur dix retournent sur leur lieu de travail une fois leur traitement achevé, selon une étude de la Ligue suisse contre le cancer datant de 2016.

Une période souvent difficile dans un milieu où la maladie reste taboue. Pourtant, ceux qui ont survécu au cancer ont acquis des compétences précieuses pour le monde du travail, selon le réseau français d'entreprises Cancer@Work.

Les personnes qui ont surmonté la maladie "ont développé des qualités comme le sens des priorités, l'écoute, la capacité à communiquer, la bienveillance, une certaine forme de prise de recul", illustre dans le 12h45 Anne-Sophie Tuszynski, fondatrice de Cancer@Work.

Une compétence "Fighting Cancer" sur LinkedIn

Pour mettre en valeur ces qualités, l'association française s'est tournée vers le réseau social professionnel LinkedIn et a mis en place une compétence "Fighting Cancer". Celles et ceux qui ont combattu la maladie peuvent ajouter à leur profil cette mention et ainsi valoriser leur expérience.

"Ce qui nous rend optimistes, c'est que des malades viennent nous voir pour nous dire que depuis qu'ils ont affiché cette compétence sur leur profil, ils ont reçu davantage de sollicitations de la part des recruteurs", se réjouit Anne-Sophie Tuszynski.

Une telle démarche aurait-elle du succès en Suisse? La Ligue contre le cancer se montre réservée face à l'idée d'afficher sa maladie sur les réseaux sociaux. Elle préfère privilégier le dialogue au sein de l'entreprise. "Dans le cadre d'une relation de confiance avec un employeur ou une équipe, il est bénéfique de parler de son cancer", estime Chantal Diserens, directrice de la Ligue vaudoise contre le cancer.

>> Revoir également le rendez-vous société du 12h45 avec Chantal Diserens:

Rendez-vous société : Chantal Diserens parle de l'après-cancer.
12h45 - Publié le 10 octobre 2018

Reportages: Fanny Moille

Adaptation web: Tamara Muncanovic

Publié le 10 octobre 2018 à 20:08 - Modifié le 10 octobre 2018 à 21:04