Publié

Première station-service publique à hydrogène ouverte en Suisse

Alimentation d'un camion fonctionnant à l'hydrogène dans la première pompe de ce genre en Suisse, située à Hunzenschwil, dans le canton d'Argovie. [Gaëtan Ball - Keystone]
Alimentation d'un camion fonctionnant à l'hydrogène dans la première pompe de ce genre en Suisse, située à Hunzenschwil, dans le canton d'Argovie. [Gaëtan Ball - Keystone]
Coop a ouvert vendredi à Hunzenschwil (AG) la première station-service à hydrogène de Suisse ouverte au public. L'entreprise bâloise franchit ainsi une étape de plus vers la mobilité durable.

D'autres stations sont déjà prévues dans d'autres régions du pays. Dans le même temps, l'entreprise a acquis douze voitures à hydrogène pour sa flotte de véhicules, ainsi que le tout premier semi-remorque du monde fonctionnant à hydrogène et capable de répondre aux exigences de sa logistique.

Coop fait fabriquer l'hydrogène nécessaire à sa nouvelle flotte en Suisse, par H2 Energy AG, dans la centrale hydroélectrique IBAarau, à Aarau.

Créer l'offre et la demande

Sous le mot d'ordre "Des paroles aux actes", Coop donne ainsi un aperçu des actions qu'elle entreprend pour soutenir le développement durable.

"Nous voulons être l'étincelle qui déclenchera la rupture au profit d'une technologie d'avenir", a déclaré Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop, à Hunzenschwil. "En ouvrant une station-service à hydrogène et en nous dotant dans le même temps d'un premier semi-remorque et de douze véhicules à hydrogène pour notre flotte, nous créons l'offre et la demande", a-t-il ajouté.

ats/jop

Publié

Hydrogène: 100% d'efficacité, 0% d'émissions

Dans la pratique, un véhicule à hydrogène est assez semblable à un véhicule fonctionnant aux carburants fossiles. Les temps de ravitaillement, l'autonomie avec un plein et le coût de revient au kilomètre parcouru sont quasiment identiques.

Mais la grande différence, c'est que le véhicule à hydrogène n'émet ni CO2, ni aucune substance nocive. L'hydrogène est produit par électrolyse, et les pots d'échappement des voitures et du semi-remorque n'émettent en effet que de la vapeur d'eau.