Publié

Une grave pénurie mondiale d'eau menace d'ici 2030

Une photo en Inde illustrant la journée mondiale de l'eau, le 17 mars 2015. [ROBERTO SCHMIDT - AFP]
Une photo en Inde illustrant la journée mondiale de l'eau, le 17 mars 2015. [ROBERTO SCHMIDT - AFP]
Dans un rapport publié vendredi, les Nations unies appellent à changer radicalement l'utilisation et la gestion de cette ressource pour éviter une grave pénurie d'ici 2030.

La demande mondiale d'eau s'envole et 20% des réserves souterraines sont déjà surexploitées. "Si rien ne change, la planète devrait faire face à un déficit global en eau de 40% d'ici 2030", indique le rapport "L'eau pour un monde durable".

Pourtant, il existe "suffisamment d'eau pour répondre aux besoins grandissants du monde, mais pas sans changer radicalement la façon dont l'eau est utilisée, gérée et partagée".

Interactions complexes

Le rapport insiste sur les liens complexes entre accès à l'eau, développement et gestion durable de la ressource: la lutte contre la pauvreté s'accompagnant d'une croissance de la demande en eau, qui parfois conduit à une surexploitation de cette ressource.

L'exemple de l'Inde illustre cette difficile équation. Le nombre de puits mécanisés y est passé de 1 million à 19 millions entre 1960 et 2000. Si cette évolution a permis de lutter contre la pauvreté, le développement de l'irrigation a aussi provoqué "un stress hydrique important".

afp/olhor

Publié

Les secteurs gourmands en eau

Si l'agriculture est en cause, l'industrie est aussi de plus en plus consommatrice d'eau et la demande mondiale de ce secteur devrait augmenter de 400% entre 2000 et 2050.

L'augmentation des besoins est alimentée à la fois par l'élévation du niveau de vie et par la croissance démographique, la population mondiale gagnant 80 millions de personnes par an. Il est prévu qu'elle atteigne 9,1 milliards en 2050, dont 2,4 milliards en Afrique subsaharienne, selon l'ONU.