Modifié le 27 janvier 2015 à 10:46

Google livre secrètement au FBI des données de journalistes de WikiLeaks

Copie du mail envoyé aux trois journalistes par Google.
Google livre au FBI les données de journalistes de Wikileaks Sonar / 3 min. / le 27 janvier 2015
Dans le plus grand secret, Google a transmis au FBI il y a plus de deux ans et demi des informations sur des journalistes liés à WikiLeaks, l'organisation de Julian Assange.

Google a livré au FBI des informations sur trois journalistes liés à WikiLeaks, l'organisation qui avait notamment révélé des documents diplomatiques américains confidentiels à la fin 2010.

L'affaire, dévoilée lundi à Genève par WikiLeaks, remonte à mars 2012, mais les trois victimes n'ont été informées par Google qu'il y a un mois, un impératif de silence accompagnant le mandat émis par un juge fédéral.

L'affaire a été dévoilée lundi lors d'une conférence au Club suisse de la presse à Genève.
L'affaire a été dévoilée lundi lors d'une conférence au Club suisse de la presse à Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]

Nombreuses informations demandées

La requête visait Sarah Harrison, aide du lanceur d'alerte Edward Snowden et bras droit de Julian Assange, le leader de WikiLeaks, Kristinn Hrafnsson, porte-parole de l'organisation, et Joseph Farrell.

Dans son ordonnance, le FBI souhaitait obtenir tous les emails reçus, écrits ou enregistrés par le trio, les métadonnées associées, les contacts, ainsi que toutes les informations transmises à Google, notamment les numéros de carte bancaire.

Le géant d'internet n'a toutefois pas indiqué ce qu'il avait réellement transmis aux autorités américaines.

Magali Philip/dk

Publié le 27 janvier 2015 à 10:15 - Modifié le 27 janvier 2015 à 10:46