Modifié le 19 décembre 2017 à 16:58

Le révolutionnaire "World Wide Web" célèbre ses 25 ans

Capture d'écran de l'original NeXT web, en 1993.
Le vendredi 30 avril 1993, le grand public découvrait le World Wide Web. [ - CERN]
Le 12 mars 1989 naissait dans un laboratoire CERN l'idée qui mena au développement d'Internet. Le système qui a révolutionné le quotidien de milliards de personnes a pourtant failli être enterré dès sa création.

Il y a 25 ans, Internet n'était qu'une idée développée par un informaticien inconnu. Elle a pourtant débouché sur un phénomène mondial.

Le Britannique Tim Berners-Lee travaillait dans un laboratoire du CERN à Genève, quand il a imaginé une manière d'accéder facilement à des fichiers sur des ordinateurs reliés entre eux. Il l'a formalisée dans un article le 12 mars 1989, considéré comme l'acte de naissance du "World Wide Web".

L'annuaire du CERN: le tournant

L'idée était pourtant tellement audacieuse qu'elle a failli ne jamais se concrétiser. "Tim Berners-Lee a sorti de nulle part, sans qu'on lui ait rien demandé, tout ce système de gestion de documents". Au départ ses collègues l'ont "complètement ignoré", raconte Marc Weber, conservateur du programme sur l'histoire de l'Internet au Musée d'histoire informatique en Californie.

Berners-Lee va finalement convaincre le CERN d'adopter le système après avoir démontré son utilité en compilant un annuaire du laboratoire dans un index en ligne.

>> Entretien avec Tim Berners-Lee

GE: entretien avec Tim Berners-Lee, professeur MIT, inventeur du Web
19h30 - Publié le 06 avril 2011

agences/moha

Publié le 12 mars 2014 à 10:22 - Modifié le 19 décembre 2017 à 16:58

Son inventeur veut une charte

Pour le 25e anniversaire du World Wide Web, son créateur a appelé mercredi à la création d'une charte de l'Internet dans le cadre des récentes révélations sur l'importance de la surveillance gouvernementale.

Il a lancé la campagne "le web que l'on veut" demandant un Internet libre.

"Nous avons besoin d'une constitution mondiale, une charte", a déclaré au quotidien britannique "The Guardian" Tim Berners-Lee.