Publié

Une exoplanète découverte orbitant autour d'une étoile ultra-froide

L'exoplanète SPECULOOS-3 b orbite autour de son étoile naine rouge ultra-froide. Elle est aussi grosse que la Terre, et son étoile légèrement plus grande que Jupiter, mais beaucoup plus massive. [NASA/JPL-Caltech - Illustration d'artiste]
Une exoplanète découverte orbitant autour d'une étoile ultra-froide / Le Journal horaire / 32 sec. / mercredi à 18:02
Une planète de la taille de la Terre orbitant autour d'une naine rouge, une étoile bien moins chaude et beaucoup plus petite que notre Soleil, a été découverte par une équipe internationale d'astronomes qui comprenait des scientifiques des universités de Genève et de Berne.

Cette nouvelle exoplanète porte le nom de Speculoos-3 b et se situe à environ 55 années-lumière de la Terre: une distance relativement proche à l'échelle astronomique, souligne l'UNIGE dans un communiqué diffusé mercredi.

Vue d'artiste de l'exoplanète Speculoos-3 b en orbite autour de son étoile. La planète est aussi grande que la Terre, tandis que son étoile est légèrement plus grande que Jupiter, mais beaucoup plus massive. [Université de Liège - Lionel Garcia]
Vue d'artiste de l'exoplanète Speculoos-3 b en orbite autour de son étoile. La planète est aussi grande que la Terre, tandis que son étoile est légèrement plus grande que Jupiter, mais beaucoup plus massive. [Université de Liège - Lionel Garcia]

Sa taille est la seule comparaison possible avec notre Terre; c'est seulement la seconde fois que des scientifiques trouvent une exoplanète de ce type autour d'une naine rouge. C'est un exploit en soi, car l'étoile Speculoos-3 est mille fois moins lumineuse que le Soleil.

Speculoos-3 b fait le tour de son astre en 17 heures et est verrouillée par rapport à lui par ce qui est nommé les effets de marée: cela signifie qu'elle présente toujours le même côté à son étoile, à l'image de la Lune avec la Terre. Son orbite très courte a pour conséquence le fait qu'elle est "littéralement bombardée de rayonnements de haute énergie".

L'exoplanète n'évolue donc pas dans la zone dite habitable, permettant une présence d'eau liquide à sa surface; cela ne la rend pas moins intéressante pour les astronomes qui étudient la question de la vie dans l'Univers. Elle est en effet plus facilement observable que d'autres planètes tournant autour de Trappist-1.

Cette étoile a été découverte par le télescope Trappist, en 2015. Comme Speculoos-3, Trappist-1 est une naine rouge ultra-froide qui compte plusieurs planètes qui orbitent autour d'elle; certaines se trouvent dans la zone habitable, mais il est très compliqué de les analyser à cause du peu de luminosité de leur environnement.

>> Lire aussi : Les systèmes planétaires sont classés en quatre catégories différentes

Cible pour le télescope James Webb

Speculoos-3 b est, par rapport à ce critère, un objet beaucoup plus abordable: "Cette planète est une cible idéale pour le télescope spatial James Webb (JWST)", fait remarquer Emeline Bolmont, professeure assistante au département d'astronomie de l'UNIGE, directrice du Centre pour la Vie dans l'Univers (CVU) et coautrice de l'étude qui a été publiée dans la revue Nature Astronomy.

>> Lire aussi : James Webb mesure la température d'une planète cousine de la Terre

Le télescope James Webb devrait pouvoir déterminer si la planète Speculoos-3 b a pu garder une atmosphère malgré la proximité de son étoile: "Si on en trouve une sur cette planète fortement irradiée, cela donne bon espoir qu'il en existe aussi sur les planètes de la zone habitable de Trappist-1", relève Emeline Bolmont.

sjaq et l'ats

Publié

Qu'est-ce qu'une naine rouge?

Les naines rouges – aussi appelées naines M – sont des étoiles froides et peu lumineuses. Avec une température moyenne d’environ 2600 °C, l'étoile Speculoos-3 est plus froide de plusieurs milliers de degrés que notre Soleil (5500 °C).

Leur petite taille et leur luminosité plus faible facilitent l'analyse d'éventuelles planètes située à leur proximité: "De nombreuses études montrent que la vie pourrait se développer sur les planètes orbitant autour des naines rouges. Elles sont donc des candidates idéales pour nous", rappelle Emeline Bolmont.

Ces astres consomment leur carburant, de l'hydrogène, très lentement. Elles peuvent ainsi brûler pendant 100 milliards d'années ou plus; à titre de comparaison, notre Soleil videra ses réserves en 10 milliards d'années avant de se transformer en géante rouge qui dévorera toutes les planètes trop proches de lui.

A noter que 70% des étoiles de la Voie lactée sont des naines rouges.