Modifié

Des salaires partiels pour un travail à plein-temps

La revue de presse [RTS]
Par Patrick Chaboudez et Georges Pop / Le Journal du matin / 9 min. / le 28 juillet 2014
La revue de presse du 28 juillet

De nombreuses entreprises, surtout dans les secteurs du gros oeuvre et du nettoyage, font usage de faux contrats de travail, révèle Le Temps lundi. Elles indiquent employer des travailleurs à temps partiel, alors que ceux-ci sont occupés à 100%.

Les travailleurs, essentiellement étrangers, acceptent ces faux contrats - et donc des salaires moindres - pour pouvoir rester en Suisse et échapper aux contrôles. Selon le quotidien, la situation commence à inquiéter sérieusement les autorités fédérales et cantonales. Le syndicaliste Thierry Horner parle de "situation généralisée".

Fausses sociétés

Mais il y a "plus grave", poursuit Le Temps: des enquêtes ont permis de mettre à jour de fausses sociétés, qui délivrent des permis de séjour à des travailleurs qui souhaitent venir en Suisse.

Ceux-ci doivent s'acquitter de 3000 euros à verser à ces prétendues firmes, qui ne sont en réalité que des boîtes aux lettres...

Par Patrick Chaboudez et Georges Pop

Publié Modifié