Modifié

La zone réservée aux prostituées à Lausanne a rétréci

Lausanne réduit la zone où la prostitution est autorisée [RTS]
Lausanne réduit la zone où la prostitution est autorisée / 19h30 / 1 min. / le 15 avril 2018
Le dispositif pour la prostitution de rue à Lausanne est entré en vigueur dimanche. De 1700 mètres linéaires, la zone "d'activité" dans le quartier de Sévelin passe à 700 mètres pour 40 à 70 personnes, de 22h00 à 5h00.

La densification du quartier de Sévelin a obligé les autorités à redimensionner la zone où se déroule la prostitution. La mise en place de cette mesure et des autres, en particulier concernant le trafic routier, sera suivie de près, a indiqué la Municipalité.

Nouveau parcours

Depuis dimanche, le racolage est permis à l'avenue de Sébeillon et sur une partie des transversales du nord et du centre de Sévelin. La prostitution est en revanche interdite à la rue de Genève et sur Sévelin.

Une grosse partie du travail réside dans la gestion du trafic automobile généré par les clients afin de diminuer les nuisances pour les habitants, a expliqué le municipal Pierre-Antoine Hildbrand, responsable de la Sécurité et de l'économie.

Salubrité et sécurité

De nouvelles toilettes publiques ont en outre été installées pour favoriser la salubrité des lieux. La mobilité piétonne sera aussi mieux sécurisée.

ats/gax

Publié Modifié

Associations partenaires

L'association Fleur de pavé, qui représente les travailleuses du sexe à Lausanne, avait critiqué à l'époque la réduction du périmètre.

Elle craignait notamment une perte de clientèle et une plus grande insécurité.

L'association fait partie du groupe de suivi - dont font partie des partenaires externes - chargé d'évaluer en continu la mise en oeuvre des nouvelles dispositions, a souligné la Municipalité.