Modifié le 04 décembre 2013 à 14:23

Les salines de Bex n'auront plus le monopole dans le canton de Vaud

Les hommes absorbent une plus grande quantité de sel (10,6 g) que les femmes (7,8 g), ont indiqué les résultats de l'étude.
Vers la fin du monopole du sel dans le canton de Vaud Le 12h30 / 1 min. / le 04 décembre 2013
Les salines de Bex (VD) et du Rhin ont trouvé un accord de collaboration qui mettra fin au monopole du sel bellerin dans le canton de Vaud.

La carte du commerce du sel en Suisse est en passe d'être redessinée. Les salines de Bex (VD) et celles du Rhin ont trouvé un accord de collaboration. Les autorités vaudoises doivent désormais concrétiser cet accord, qui assure l'avenir du site bellerin.

Ce regroupement conduira à l'abolition du monopole du sel dans le canton de Vaud, qui remonte au Moyen Âge. Actuellement, les Salines du Rhin n'ont pas le droit de vendre leur sel en terres vaudoises et la Saline de Bex n'est pas autorisée à vendre son "or blanc" hors du canton de Vaud.

Emplois maintenus

Selon les termes de l'accord, les deux entités resteront distinctes et continueront leur exploitation. Les emplois à Bex sont conservés. Le site vaudois continuera à produire à pleine capacité.

La balle est désormais dans le camp du Conseil d'Etat et du Grand Conseil vaudois. La décision finale est attendue d'ici au printemps prochain.

ats/cab

Publié le 04 décembre 2013 à 14:12 - Modifié le 04 décembre 2013 à 14:23

Les salines suisses en bref

Les salines du Rhin appartiennent aux cantons, sauf Vaud, et à la Principauté du Liechtenstein, ainsi qu'à la société Südsalz GmbH à Bad Reichenhall (D). Elles produisent 400'000 à 500'000 tonnes de sel par an et emploient 150 personnes à Schweizerhalle (BL) et Riburg (AG).

La saline de Bex appartient au canton de Vaud et à des privés. Elle produit 30'000 tonnes de sel par an dont la plus grande part sert au déneigement.

La société est aussi active dans la production d'électricité et le tourisme. Elle emploie environ 40 personnes. La saline produit aussi de l'électricité depuis 1870. Environ 70'000 personnes visitent les mines chaque année.