Modifié le 05 juin 2019 à 18:13

Anaïs Timofte et Bernard Borel candidats du POP vaudois aux Etats

Anaïs Timofte et Bernard Borel, candidats du POP vaudois aux deux Chambres fédérales.
Anaïs Timofte et Bernard Borel candidats aux Etats du POP vaudois Le Journal horaire / 14 sec. / le 05 juin 2019
Le Parti ouvrier et populaire (POP) vaudois lance sa vice-présidente Anaïs Timofte et le conseiller communal aiglon Bernard Borel dans la course au Conseil des Etats. Le duo est aussi tête de liste pour le National.

Candidats aux Etats, la politologue et vice-présidente du POP vaudois Anaïs Timofte (27 ans) et le pédiatre et ancien député au parlement vaudois Bernard Borel (67 ans) mèneront également la liste paritaire des 19 postulants à l'élection au Conseil national le 20 octobre. Agés de 18 à 77 ans, plusieurs sont issus de l'immigration.

Anaïs Timofte, candidate malheureuse à l'élection au Conseil d'Etat en mars dernier, et Bernard Borel sont "deux candidats dynamiques avec des profils différents qui apportent une bonne complémentarité", affirme mercredi le parti dans son communiqué. Pour accéder à la Chambre haute, le duo devra notamment affronter le ticket rose-vert composé de la socialiste Ada Marra et de l'écologiste Adèle Thorens, alors que le PLR Olivier Français vise un deuxième mandat. Les conseillers nationaux UDC Jacques Nicolet et Michaël Buffat tenteront aussi leur chance aux Etats.

Un ou deux sièges visés

Non représenté au sein de la députation vaudoise, le POP vaudois veut conquérir un ou deux sièges au National sur les 19 qui vont revenir au canton de Vaud. A titre d'exemple, il cite la très forte progression du Parti du travail de Belgique qui a passé aux récentes élections européennes de deux à douze élus au niveau fédéral, signe d'un retour de la "gauche combative".

Parmi les principaux enjeux de la prochaine législature qu'il estime prioritaires, le POP cite notamment les retraites, l'assurance-maladie, l'écologie et l'agriculture, la répartition des richesses ou encore la négociation de l'accord-cadre de la Suisse avec l'Union européenne.

Le POP indique par ailleurs avoir soumis aux autres partis de gauche des propositions en termes d'apparentement général de la gauche, ainsi qu’une proposition de sous-apparentement à Ensemble à Gauche.

ats/ani

Publié le 05 juin 2019 à 18:11 - Modifié le 05 juin 2019 à 18:13