Modifié le 13 janvier 2017 à 13:07

L'assainissement des zones habitées contaminées va débuter en Valais

Lonza a rejeté ses eaux industrielles chargées dans les eaux environnantes durant des dizaines d'années.
Lonza a rejeté ses eaux industrielles chargées dans les eaux environnantes durant des années. [Olivier Maire - Keystone]
L'assainissement test mené sur des terrains contaminés au mercure à Viège et Rarogne (VS) arrive à son terme. La dépollution d'une centaine de parcelles en zone habitée va dès lors pouvoir démarrer.

L'entreprise chimique Lonza a assaini une surface de 2200 m2 à Viège, un terrain de football de 4100 m2 à Rarogne et des parcelles vouées à la construction.

>> Lire: Assainissement test d'une parcelle polluée au mercure à Viège

Cet essai pilote bientôt terminé, l'assainissement des 99 parcelles très polluées et situées en zone habitée va pouvoir démarrer, a indiqué l'Etat du Valais vendredi dans un communiqué.

Seuil d'assainissement fixé à 2mg/kg

Les 99 parcelles présentent une concentration de mercure supérieure à 2mg/kg, le seuil d'assainissement. "Elles recouvrent au total environ 36 hectares et concernent les zones habitées de Turtig et de Viège", précise le canton.

A cela s'ajoutent 163 parcelles, sur environ 50 hectares, inscrites au cadastre des sites pollués (CSP) en raison d'une contamination moindre.

Pour chaque surface à assainir, Lonza, le propriétaire de la parcelle, le canton et la commune concernée signeront une convention d'assainissement. Lonza préfinancera les travaux et le service valaisan de la protection de l'environnement actualisera le CSP.

ats/ptur

Publié le 13 janvier 2017 à 13:05 - Modifié le 13 janvier 2017 à 13:07